Mr Java. Récit d’une création québécoise

Logo de Mr Java.

S’asseoir à la même table qu’un créateur de jeux de société, l’écouter expliquer avec passion les règlements de sa dernière création, jouer avec lui et l’observer subtilement prendre des notes et poser toutes sortes de questions sur la compréhension des règles et mécanismes de son jeu, l’intérêt suscité par celui-ci ou une de ses composantes singulières ou encore sur des suggestions d’améliorations est une expérience aussi riche que de jouer au jeu lui-même. C’est le privilège auquel Kevin Bouchard m’a convié.

Logo de Mr Java.
Un logo qui en dit plus long sur le jeu qu’il n’y paraît!

Mr Java, récit d’une création québécoise

J’ai eu le plaisir de rencontrer Kevin Bouchard lors de la Journée des créateurs d’ici, qui se tenait à la boutique Imaginaire de Québec. C’était au début du mois d’octobre et Kevin était à la préparation de la campagne Kickstarter qui soutiendra la mise en marché de son premier jeu, Mr Java.

À la journée des créateurs d’ici.

Le jeu

Suivant une logique calquée sur le monde réel, Mr Java propose une plongée immersive dans l’univers créatif des compagnies qui doivent gérer ressources financières, humaines et temporelles pour mener à bien des projets… à l’entière satisfaction des clients. Les différentes conditions impératives à la réalisation de projets, tels les appels d’offres, les soumissions et présentation de projets, la formation du personnel, l’entrée en bourse ou encore les heures supplémentaires font de Mr Java une expérience quasi initiatique du monde des affaires et de la gestion d’entreprises.

Je n’entrerai volontairement pas dans le détail des règles (il existe un livret de règles avec le jeu après tout!) mais je donnerai quelques pistes pour donner le goût de découvrir cette petite merveille qui tient dans une simple boîte au graphisme et à l’illustration bien détaillée!

C’est donc par le biais de diverses mécaniques (gestion de ressources, placement d’ouvriers, une forme de engine building, lancé de dés – la part de hasard peut être balancée par l’échange de semaines de travail supplémentaires pour réduire, voir annuler le facteur chance) que chaque joueur est appelé à développer une stratégie pour devenir la compagnie numéro un! Chacune des compagnie a ses propres caractéristiques et pouvoirs qui viennent adapter les règles du jeu. Ainsi, chez Kopio inc. on se spécialise dans l’espionnage industriel et la rétro-ingénierie. On peut donc, sans frais, copier une action d’un compétiteur. Du côté de Frikis Inc., les Geek sont embauchés rapidement et l’expertise donne des avantages avant même le premier tour de jeu. Dans la compagnie Prospera, la rentabilité est la priorité numéro un, les dividendes sont doublés sur la recherche et le développement, etc.

Représentation de la compagnie Frikis Inc. Personnages geek, robot, plusieurs écran d'affichage. Caractéristiques propre à l'entreprise.
Plateau de jeu version de base, petite entreprise.
Ici, la compagnie Frikis inc. avec ses geek de service!

Concrètement, le jeu se déroule en diverses étapes selon un nombre de semaines de travail (tour de jeu) préétablies par les joueurs… en fonction du niveau de jeu choisi (petite entreprise /jeu de base ou grande entreprise /jeu avancé) et la durée que l’on souhaite. Une grille, dans les règlements, propose diverses options en fonction du nombre de joueurs et de la durée désirée.

Après avoir choisi (ou tiré au sort, selon le désir) la compagnie que l’on va représenter en tant que directeur, chaque joueur commence par sélectionner l’action (ou les actions selon notre niveau) qu’il veut poser. Par ordre (le premier joueur étant déterminé au hasard en début de partie, une des actions possibles est de choisir de devenir le premier joueur), on accomplit son action puis récolte les fruits de cette action: jeton premier joueur, argent, expérience des employés, carte projet à réaliser, retour d’investissement, dividendes boursières, etc. Durant cette phase, on amasse des jetons d’argent ou des semaines de travail supplémentaire et on avance les marqueurs sur les différents tableaux de jeu: réputation, expérience, compétence des consultants, etc.

Dans la partie du haut, les semaines de travail représentant un trimestre (12 semaines).
Dans la partie du bas, les points de réputation que devront acquérir les joueurs pour tenter de remporter de meilleurs contrats et avoir des avantages sur les autres joueurs…

Comment marquer des points de victoire? L’argent, l’expérience, la réputation et les bonus valent tous des points (exemples: 3 points par tranche de 100 000$ accumulés en fin de partie, les points de réputations valent tous un point de victoire, divers bonus tels la diversité des contrats remplis ou la spécialisation rapportent des points, etc.). Ainsi, le joueur ayant cumulé le plus de points remporte la partie.

Bruno (à droite) écoute attentivement les explications de Kevin (à gauche).
Bruno (à gauche) écoute attentivement les explications de Kevin (à droite).

Titre: Mr Java

Auteur: Kevin Bouchard;

Édition: Viviludi;

Distribution: Viviludi;

Nombres de joueurs: 1-4 joueurs;

Durée: 30 à 60 minutes selon le nombre de joueurs et le niveau choisi;

À partir de: 14+ sur la boîte, mais un 10+ sans soucis avec la version petite entreprise;

Thématique: entreprise, informatique, ressources humaines;

Mécaniques: gestion de ressources, (forme de) placement d’ouvriers, (forme d’) engine building, dés. 

Mon appréciation: 9/10

Ce que j’en pense

Dans un premier temps, quelques réflexions en vrac. Le mélange des diverses mécaniques est fluide et harmonieux. Le balancement du jeu est suffisamment calculé pour éviter des échappées de pointage d’un joueur par rapport aux autres, de sorte qu’il est difficile de prévoir un gagnant avant la fin du jeu. Les composantes du plateau de jeu, majoritairement en carton et en bois de qualités supérieures, assemblés en double surface, permettent aux marqueurs de ne pas glisser hors du plateau de jeu ou de changer de valeur si on les accroche.

D’autre part, la possibilité de jouer en mode simplifié ou en mode avancé, ce qui change la durée d’une partie, permet une valorisation significative des temps de jeu. En effet, on peut utiliser le jeu en début de soirée en version courte ou encore pour remplir un trou dans l’horaire, le temps de faire une courte partie entre deux jeux. On peut également en faire le jeu principal de la soirée avec toutes les composantes avancées ainsi que les améliorations qui seront disponibles selon les stretch goals atteints par la campagne Kickstarter. La variante de la durée du jeu en fonction du niveau choisi permet, par exemple, d’apporter le jeu et de jouer une partie sur la pause du midi, au travail… avec ou sans collègue(s).

De gauche à droite, Francis (moi), Dominique, Bruno et Kevin.
Partie en mode petite entreprise pour se faire les dents!
(La table ne restera pas aussi ordonnée en mode grande entreprise!!!)

Bien que je n’ai pas eu l’occasion d’expérimenter le mode solo, les explications que j’en ai eu me permettent de dire que cet aspect sera très agréable. Ai-je mentionné qu’il y a un aspect addictif à ce jeu?

L’amélioration de la valeur des dés en fonction des choix et stratégies de chacun des joueurs offre une dynamique originale et vraiment bien sentie. À mon sens, un gros plus pour cet aspect de Mr Java qui lui confère une originalité sinon unique, du moins rarement présente dans d’autres jeux. 

Au final, en plus de la grande rejouabilité, de la qualité du matériel et des considérations humaines et écologiques, sans passer sous silence le côté (un peu plus que) légèrement addictif, notons que le prix demandé pour le jeu en campagne Kickstarter est vraiment attrayant. Sans révéler les détails à ce sujet (laissons un peu de suspense et de surprise pour l’auteur), je tiens à dire que le prix proposé par Viviludi pour l’acquisition du jeu vaut vraiment la peine.

Viviludi frappe fort avec Mr Java comme première parution.
Compagnie à suivre avec intérêt pour ses prochaines éditions.

J’ai personnellement tendance à calculer l’achat de mes jeux à la rentabilité. C’est-à-dire que j’essaie d’envisager combien de fois par semaine, par mois ou par année le jeu sortira de ma ludothèque. Ainsi, je peux calculer à combien me revient une partie. Dans le cas de Mr Java, vu le plaisir que j’y ai pris (mon profil de joueur: stratégie, 4X, conquête et confrontation) et vu le plaisir de Dominique (profil: jeux coopératifs, legacy, placement d’ouvriers et gestion de ressources) et Bruno (profil: confrontation, legacy, engine building, stratégie), alors que nous avons des intérêts différents en ce qui a trait au choix des jeux, j’estime que Mr Java sortira au moins une fois par mois de ma ludothèque. Ainsi, en moins de six mois, le jeu m’aura coûté moins cher qu’une entrée au cinéma mensuelle et m’aura rapporté beaucoup de plaisir.

Toujours dans les considérations monétaires, les stretch goals de la campagne Kickstarter sont comme qui dirait,  très, mais vraiment très intéressants: des cartes et plateaux en plus, une jouabilité accrue notamment par des événements… sans oublier des améliorations envisagées au niveau du design de la boîte et de certains éléments de jeux.

Somme toute, Kevin Bouchard et Viviludi proposent rien de moins qu’un jeu de qualité Deluxe au coût d’un jeu de base!!! Il sera également possible de laisser les jetons en cartons (déjà de très bonne qualité) pour acquérir des jetons en métal. Et pour couronner le tout, pour les habitants du Québec, le ramassage sera offert et évitera les frais de poste et de transport! Comment ne pas participer au financement de ce jeu avec tous ces avantages?

L’esthétique de la boîte démontre que l’auteur n’a pas lésiné sur la qualité…
tant sur le couvercle de la boîte qu’à l’intérieur de celle-ci!

La méta-expérience

Au-delà du jeu en lui-même, partager un moment avec Kevin Bouchard est un pur moment de bonheur! C’est un homme passionné et passionnant. Très humble, ouvert d’esprit et très accueillant à tous commentaires pouvant lui permettre d’aller plus loin dans la dynamique et l’immersion de son jeu.

Être assis avec l’auteur d’un jeu, quel privilège! Surtout quand il s’agit de Kevin Bouchard.

Bruno et Dominique, avec qui nous avons passé une belle journée ludique, ont également apprécié recevoir de la part de Kevin des remerciements pour leur temps, idées et suggestions à l’auteur. Nous étions tous les quatre venant de milieux différents et avec des occupations professionnelles assez éclatées… et pourtant, nous nous sommes retrouvés en un terrain connu assez rapidement et le jeu a rempli sa fonction à merveille: nous nous sommes divertis et avons “créé” société… à un point tel que Kevin ne se rappelait pas avoir joué autant de parties avec les mêmes joueurs. Le jeu crée une ambiance de “je ne veux plus partir”! …vraiment addictif!!!

La campagne Kickstarter

Soyez attentifs, la campagne Kickstarter débute sous peu, le 5 novembre. Suivez le lien (à venir le 5 novembre!) et pré-inscrivez-vous pour avoir plus de détails.

PRIMEUR: Si vous vous inscrivez sur la page de Viviludi, vous obtiendrez un rabais de 5$ sur Mr Java. C’est ici: www.viviludi.com.

Vous pouvez également être tenu au courant via

Facebook (www.facebook.com/viviludi/);

Instagram (www.instagram.com/viviludi_boardgames/?hl=fr-ca)

BoardGame Geek (https://boardgamegeek.com/boardgame/289075/mr-java)

Publicité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X
X