Dinoblivion: Un créateur hors de l’ordinaire!

J’ai rencontré Jean-François Gauthier pour la première fois il y a quelques années. Il était venu chez moi pour « play-tester » son tout premier prototype de son premier jeu Goblivion. J’avais été complètement conquise par son jeu dès le départ. J’ai par la suite suivi de près son parcours ludique et j’ai observé Goblivion se hisser dans le top des ventes de jeux au Québec et dernièrement en Europe!

Il m’a fait une belle faveur le 30 septembre dernier en répétant l’expérience en venant me présenter son prochain jeu à paraître le 19 novembre prochain sur Kickstarter: Dinoblivion!

J’en ai profité pour faire une entrevue avec ce créateur hors de l’ordinaire et aux mille talents, dont celui de dessinateur graphique!

1- Dinoblivion est une continuité de ta vision qui est d’offrir des jeux avec une rejouabilité et qui se joue de façon réfléchit/intelligemment. Comment as-tu réussi à créer un jeu qui se complexifie progressivement?

Réponse: Difficilement. Je suis à temps plein dans ce projet et j’ai créé 4 jeux avant d’arriver à celui-ci. J’ai adoré certaines versions de ces jeux, mais faut rester réaliste pour être capable de le vendre à prix raisonnable.

Une des versions de Dinoblivion comprenait 100 dés! Ce fut un 500-600 heures d’exploration avant de tomber sur la mécanique du Dinoblivion actuel. J’ai fait beaucoup de tests et de playtests avant d’arriver à une version que les joueurs aiment du premier coup.

J’avais fait un jeu avec 14 choix d’actions dès le début, c’était trop lourd. J’ai fait des jeux de dés et tuiles, les gens s’ennuyaient de mes illustrations très présentent dans Goblivion.

Dinoblivion est un tout nouveau gameplay avec beaucoup d’éléments familiers pour les joueurs de Goblivion. On comprend vite que ce sont 2 jeux de la même famille tout en étant complètement différents. Images de mes prototypes d’avant.

Pour avoir joué aux deux jeux, je confirme les dires de JF. Les deux jeux on un look familier, mais les mécaniques sont complètement différentes et c’est ce que j’adore!

2- Je suis vraiment contente de suivre ton parcours (ainsi que celui de Christine) depuis le début. J’ai adoré Goblivion et je peux affirmer que je vais préférer Dinoblivion en raison de mon profil de joueuse compétitive. Parle-moi de l’idée de faire un jeu compétitif (à deux joueurs)?


Réponse: Ça, c’était le plan dès le début, la compétition. Moi et Christine, ma copine, on aime s’affronter dans les jeux, on joue pour gagner! Je viens de la génération Magic the Gathering alors l’affrontement dans un jeu c’est tout naturel. J’ai cependant adouci Dinoblivion suite aux commentaires des joueurs.

La mode est aux jeux hermétiques où les joueurs ne s’affectent pas beaucoup. Dans Dinoblivion, les joueurs interagissent en affectant les possibilités de choix de l’autre avec un léger soupçon de ‘’take that’’ et une course aux dinosaures!

Je trouve que tu as tout à fait raison. Tu résumes très bien la mode pour les jeux hermétiques!

3- J’ai vu quelques dessins sur ta table de travail, j’ai même pu te voir travailler avec ton tout dernier projet (félicitations à vous deux pour ce beau petit bébé). Comment trouves-tu l’inspiration pour tes dessins? (Il trouve que j’ai de bonnes questions à développement).

Réponse: Je suis un artiste, mais je ne cherche pas loin. L’inspiration vient de ce que je vis. Dinoblivion a été créé pendant la grossesse de ma copine, donc il y a une mécanique de ‘’bébé ’’ très présente. Il y a des bébés partout dans ce jeu! La “Mom” est l’une des cartes les plus fortes. Bref, mon petit Félix m’a inspiré ce jeu bord en bord!

Je lui ai demandé combien de temps il consacrait à dessiner dans une semaine et sa réponse fut: Beaucoup! Ce qui se traduit entre 50 et 60 heures! Wow! C’est vraiment un artiste passionné et talentueux! J’ai même obtenu des photos de lui en plein travail; merci Christine!

4- La suite après Dinoblivion ce sera quoi?

En 2020, je suis dû pour des vacances!!!

Sinon, côté projet, je suis ouvert. Je croyais rouler ma bosse et faire mes petits projets les uns après les autres, mais quelque chose d’inattendu est arrivé : je me fais demander une extension pour Goblivion. De plus, plein de créateurs me demandent si je peux les aider à éditer leurs jeux.

Bref, je veux prendre le temps d’explorer les idées des autres. Le marché est saturé, une bonne idée ce n’est pas assez pour percer. Il existe plein de bons jeux fonctionnels, ce n’est pas assez. Une excellente idée non plus. Avec 60 nouveaux jeux qui débarquent en boutique chaque semaine, il faut une idée unique, merveilleuse et grandiose!

Si quelqu’un a eu cette idée, je vais être là pour l’aider. Un peu à l’image de la compagnie Blizzard dans le monde des jeux vidéo, je veux faire des jeux qui sont justes meilleurs que les anciens. Je suis assez intransigeant et sévère sur la qualité de mes jeux. Je prends ça très très au sérieux…

Avec le sourire, il me dit: Vous en parlerez à ma blonde! J’en profite aussi pour lui demander s’il va nous faire un autre ‘’Blivion’’ avec une thématique espace? Sa réponse fut: Peut-être, j’aimerais! …agrémenté d’un large sourire!

5- La question qui tue: Le kickstarter sera lancée le 19 novembre… Es-tu prêt?

Réponse: Pas encore. Il y a encore beaucoup de travail, mais le jeu et le plan est là! L’image est là, me reste qu’à colorer! Les semaines avant un Kickstarter, l’horaire de travail est chargé. J’ai l’expérience des productions en jeux vidéo, donc ça me stress pas trop. J’ai vu neiger.

Connaissant plusieurs amis qui travaillent dans ce domaine, je comprends trop bien ce qu’il veut dire par là. Le monde des jeux vidéos est un drôle d’univers. On a le feeling de travailler pour des avocats tellement tout est dû pour la semaine passée!

6- Peux-tu me dire un ou quelques idées de Stretch goals?

Réponse:

– Des nouveaux Dinos;
– Peut-être les mécaniques de cartes avec plus de ‘’take that’’ déjà playtestées;
– Des cartes uniques dans le jeu, payable avec 2 ressources;
– Des meeples aux visuels plus « sexy » que seulement blanc et noir;
– Des visuels différents pour les 2 clans de cartes (Oui, quand même!);

J’espère pouvoir me rendre plus loin qu’avec la campagne de Goblivion. Parce que dans mon cas, les Stretchs goals, sont de vrais Stretchs goals!

Je te le souhaite vraiment, mais je n’ai aucune crainte concernant le succès de ta prochaine campagne!

J’ai eu l’occasion de discuter plusieurs fois avec toi. J’ai une bonne oreille et je dois te demander ceci: Tu dis avoir des craintes parce que tu trouves qu’il y a une malédiction sur les Kickstarter Québecois ces temps-ci. Penses-tu vraiment que ton jeu va connaître le même sort?

Réponse: Non. J’espère briser ce mauvais sort. Je trouve ça vraiment plate de voir des projets échouer et j’ai un poing au ventre de sollicitude et des insomnies pour chacun de ces projets.

La qualité du marketing sur Kickstarter à « jumpé ». On ne vend plus un projet à 2000 copies avec un PDF comme il y a 5-6 ans. C’est du dur labeur. Il faut toucher toutes les bonnes notes et éviter les pièges.

J’écoute beaucoup la communauté, je présente continuellement tout ce que je fais, je m’expose à la critique. Je me traumatise moi-même et je lis des postmortems de projets qui ont échoués avant de m’endormir et j’apprends beaucoup comme ça.

Mais en gros… fort honnêtement, je m’amuse! Je ne le ressent pas comme du travail, j’aime poster des pubs drôles sur Facebook, j’aime les soirées de playtest comme chez vous. J’aime rencontrer le monde dans les conventions! C’est un terrain de jeu vraiment amusant que de faire du jeu de société.

Je dois dire que je suis très d’accord avec toi, moi-même, je m’amuse beaucoup avec meepleqc.ca et mon groupe de soirées de jeux. J’ai pu reconnecter avec ma passion et en profiter pour partager avec une très belle communauté mon expertise dans ce fantastique univers.

Je crois que tu as une merveille entre les mains, qu’elle est supérieure à Goblivion et que tu dois focaliser sur le positif. La France distribue maintenant ton premier jeu, les cousins adorent ton jeu tout comme nous et il est présentement dans les meilleures ventes là-bas (il est même dans la 2è page des meilleures ventes et c’est vraiment chouette).

Vraiment, bravo et bonne chance à toi J-F!! (il me répond merci Katia toujours avec le sourire). Merci encore de m’avoir fait l’honneur de venir présenter ton jeu chez moi. Ce fut un réel plaisir de te recevoir et de pouvoir essayer ton fantastique Dinoblivion. Encore une fois bravo et j’ai très hâte de célébrer cette prochaine victoire avec vous!

#onestfierd’êtrequébécois


En attendant, je vous invite à liker sa page Facebook ici: https://www.facebook.com/GoblivionGames/

Mais surtout à vous joindre à l’événement de lancement de la campagne ici:
https://www.facebook.com/events/2309793829271154/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X
X