Chronique – Arboretum

Savez-vous planter des choux arbres, à la mode, à la mode?

Voici Arboretum, un petit jeu de cartes simple, rapide, efficace et visuellement très attrayant. En effet, le visuel nous plonge comme en plein automne, avec le festin visuel que l’on retrouve dans notre merveilleux pays!

Arboretum
Auteur: Dan Cassar;

Éditeur: Renegade Game Studios;
Distributeur: Distribution Dude;
Nombre de joueur: 2 à 4;
Durée d’une partie: 30 minutes;
À partir: 8+;
Thématique: Arbres;
Mécanique: Gestion de main et set collection.

C’est quoi le but?

Dans Arboretum, vous tentez de créer le plus bel agencement paysager.

Comment on joue?

Vous commencez la partie avec 7 cartes en main et une carte dans sa défausse personnelle (votre main sera toujours composé de 7 cartes).

Pour arriver à faire un bel agencement paysager, vous pigez deux cartes à chacun des tours de jeu, vous en placez une devant vous en respectant différents critères et ainsi, vous marquez le plus de points possible. Vous devez ensuite défausser une carte restante dans votre main.

C’est tout?

Non, ATTENTION, les autres joueurs peuvent prendre les cartes qui se trouvent dans votre défausse. Il faut donc être astucieux pour ne pas avantager vos adversaires et toujours garder un œil sur les arboretums des autres…

On pose comment les cartes?

Les cartes jouées doivent être adjacentes et de façon orthogonale à une carte de son arboretum.  Il faut faire une suite de cartes avec une valeur croissante dont la première et la dernière carte sont de la même couleur.  Les chiffres n’ont pas besoin de se suivre directement.  La couleur des cartes entre la première et la dernière n’a pas d’importance.  Une même carte peut servir à plusieurs suites. 

Le jeu se termine quand?

Une fois que la pioche est vide, on fera le décompte des points. On prendra en compte que la plus grande suite de chaque couleur et chaque suite va vous rapporter 1 point par carte qui la compose.

Précision: celui qui aura le plus de points d’une couleur sera le seul à marquer des points pour cette couleur.

Ce que j’en pense:

Les règles sont simples et claires, le jeu se transporte partout et il est rapide à installer et à expliquer. La beauté des images et la rapidité des tours de jeu permettent une fluidité agréable et une attention de chaque instant. Il n’y a pas de longueur inutile et la stratégie et la réflexion offerte dans ce jeu sont intéressantes. On adore la nouvelle version offerte par Renagade (la boîte verte était tout sauf attirante). Comme je connaissais déjà le jeu Lost Cities et que je l’adore, j’ai pu trouver que les deux jeux se ressemblaient énormément dans la mécanique. Malgré ceci, le jeu est original surtout dans sa méthode pour piocher les cartes! Un beau petit jeu de placement de cartes et je le recommande. La rejouabilité est possible et les parties peuvent s’enchaîner. Côté interaction, il y en a seulement parce que vous devez observer le jeu de votre adversaire.

On aime:
– Le jeu est original et la thématique est vraiment intéressante;
– le matériel est de bonne qualité;
– le visuel est très coloré, on peut en apprendre sur les arbres;
– règles simples et claires;
– jeu facile à jouer et à expliquer;
– parties rapides et fluides;

– la rejouabilité est correcte;
– on aime la méthode pour piocher les cartes;
– la réflexion et la stratégie nécessaire dans ce jeu;
– un bon jeu de placement de cartes
;
– le départage en cas d’égalité, oui, oui, il faut planter chacun un arbre et dans 5 ans, celui dont l’arbre sera le plus grand remportera la partie!

On aime moins:
– la boîte de jeu n’est pas invitante (surtout la première qui était verte);
– la mécanique ressemble à celle présente dans le jeu lost cities;
– l’interaction réside dans l’observation du jeu des adversaires.


8/10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X
X