Top 10 – Jeux Thématiques Historiques!

Bonjour les meepleux et meepleuse!

Aujourd’hui, je vais faire différent qu’à l’habitude. Je vais vous présenter un petit top 10 personnel sur des thématiques historiques. Je n’ai pas été nécessairement dans un ordre de préférence, mais plutôt comment j’apprécie leur thème. Certains pourront être plus abstrait que d’autres, mais ses jeux ont des mécaniques qui reflète bien leur thème ou juste comment le thème est amené dans un jeu abstrait et qui me séduit. Je n’ai pas la prétention non plus d’avoir joué à tout ce qui est nécessaire pour faire cette liste, exemple je n’ai pas encore essayé Twillight Struggle, mais voici mon top 10.

Top 10 des jeux à thématiques historiques :

10. Shadows in Kyoto
Auteur: Wei-Min Ling;    
Nombre de joueurs: 2 joueurs;
Durée: 15-30 minutes
.

Shadows in Kyoto est ce qu’on appelle un jeu de stratégie abstraite, et c’est également pour cette raison qu’il se trouve en dixième position. Pour ceux qu’ils ont joués au vieux jeu Amiral, la mécanique de base se ressemble.

Chaque pion est caché au joueur adverse, cachant des valeurs numériques. Le but du jeu est de se rendre de l’autre côté du plateau ou bien capturer les forces ennemies. Il faut donc capturer 2 fleurs rouges de l’adversaire, soit 3 de n’importe quel type. Pour ce faire, vous devrez vous rendre sur la même case qu’un autre pion et le vaincre. 3 bats le 2, 2 bats le 1, le 1 bat le 0 et le 0 bat le 3. Pour vous déplacer, le tout sera décidé de vos cartes. Elles vous permettront de vous rendre une couleur, ou d’utiliser un mouvement spécial. Il n’a pratiquement aucun déplacement arrière, ce qui fait un jeu très court.

La thématique n’est pas très présente, mais elle est là. Le jeu se passe dans un moment de l’histoire japonaise ou les espions étaient partout, et les Geishas étaient les maîtres en la matière. C’est pourquoi que ce petit jeu que j’adore ce trouve dans cette liste, et je tenais à lui laisser une petite place pour vous le faire découvrir.

09 – Nations
Auteur: Rustan Hâkansson    
Nombre de joueurs: 1 à 5 joueurs (je dirais 1 à 4 joueurs);
Durée: 45 minutes par joueur
.

Créons une civilisation. Je n’ai pas joué à des tonnes de jeux de civilisations, mais je dois dire qu’avec Nation, j’ai été rassasié. On pourrait le placer dans le placement d’ouvriers, mais contrairement aux autres placements d’ouvriers, le tout se passe sur la différente technologie qui se trouve sur son plateau de joueur et vous n’aurez pas à les déplacer tant que ce n’est pas nécessaire ou que vous remplacez vos technologies désuètes. Les ressources sont serrées, les guerres sont indirectes, mais très violentes lorsqu’elles ne sont pas gérées. La thématique historique n’est pas une ligne directrice et peut sembler plus distante, mais chaque élément à de fortes sources pour tout admirateur d’histoire. C’est un jeu qui est très fluide dès que l’on sait ce que l’ont fait, mais son apprentissage est malheureusement fastidieux. Je l’apprécie beaucoup et ce n’est pas un genre qui se prend trop épique pour rien (petite parenthèse, je déteste de ce terme pour décrire un jeu. Tu me dis que ton jeu est épique, désolé, mais il est mauvais. Voilà c’est dit, fermons la parenthèse).

8 – Tribes Dawn of Humanity
Auteur: Rustan Hâkansson;                          
Nombre de joueurs: 1 à 4 joueurs;
Durée: 15 minutes par joueur;


Thème très peu utilisé, mais qui fait quand même partie de notre histoire, la Préhistoire! Un autre jeu de Rustan Hâkansson dans ma sélection. Il faut croire qu’il est bon pour ce qui touche à l’histoire. C’est un de ses petits derniers qui est sorti au Gnon 2019. Ce jeu se trouve plutôt dans ce qu’on dirait familial+, pour des familles qui connaissent les jeux de sociétés modernes. La mécanique principale de ce jeu est une sélection d’action. Prendre la première est gratuite, sinon il faut payer par action qu’on saute pour faire elle qui nous intéresse. Nous pouvons explorer, nous déplacer, procréer et marquer des points dans l’arbre de technologie. Le jeu prend la forme d’une course aux technologies, car le premier à développer une technologie fera plus de points que ceux qui suivront. Pour ce faire, vous devrez avoir des populations sur vos territoires qui possèdent une certaine ressource (première technologie nécessite 1 ressources X, la deuxième 2 ressources pareilles X, et ainsi de suite). Beau jeu coloré avec des représentations rupestres des technologies proposées. Le jeu manque de rejouabilité, mais à un excellent potentiel à expansions. Un design solide qui sera parfait pour des familles qui veulent un thème différent.           

7- Enderver: Age of Sial
Auteur: Carl de Visser et Jarratt Gray;
Nombre de joueurs: 2 à 5 joueurs (je dirais 2 à 4 joueurs);
Durée: 60 à 90 minutes.


Nouvelle édition d’un jeu canadien qui n’avait plus de copie disponible depuis des lustres, Endêver est revenu sur nos tablettes avec un nouveau look, mais également avec des règles remaniées. Une expansion a été rajoutée ajoutant des défis, augmentant énormément sa rejouabilité. Mécanique séduisante qui consiste à améliorer l’arbre technologique de sa société et construire de nouveaux bâtiments qui augmentent la quantité d’action disponible entre chaque tour de jeu. Le tout est enveloppé d’une thématique d’exploration dans les Nouveaux Mondes. Les nouveaux défis sont là où le côté historique du jeu brille. Basées sur des éléments de cette ère, des mécaniques intéressantes utilisent ses événements comme patron. Sinon, le jeu possède son lot de contrôle de “territoire”. Un jeu qui pourra plaire à plusieurs.

6 – Architects of the West Kingdoms
Auteur: Shem Phillips;    
Nombre de joueurs: 1 à 5 joueurs;
Durée: 60 à 90 minutes
.

Jeu très en vogue, c’est un chef d’œuvre en matière de placement d’ouvriers. Il n’a pas de tour à proprement dit dans ce jeu. Quand tu as fait ton placement, c’est au prochain joueur et la seule façon de récupérer tes ouvriers, est de prendre l’action nécessaire. Chaque nouveau placement améliore l’action en fonction du nombre total d’ouvriers. Mais attention à ne pas vous faire capturer vos hommes sur les chantiers, de grands groupes ça conspire contre les rois. Une fluidité extraordinaire est présente dans jeu. Plusieurs petites subtilités au jeu démontrent son charme et son travail de qualité lors de sa conception. Un incontournable dans le style.                  

5 – Heroes of Normandie
Auteurs: Yann et Clem;    
Nombre de joueurs: 2 joueurs;
Durée: 30 à 90 minutes, selon le scénario.
   

Ça me prenait au moins un jeu sur la Deuxième Guerre mondiale, sinon j’aurais eu l’air fou voyons! Ce jeu se trouve dans la même catégorie d’un autre jeu qui est très populaire, Mémoire 44. Il est rapide, simple (légèrement plus complexe) et peut être appris même si on n’a pas de connaissance en matière de “Wargames”. Personnellement, je préfère celui-ci pour plusieurs raisons. J’aime bien les petites tuiles, qui réduisent grandement son coût. Ses mécanismes de combat sont intéressants (niveau dé, je préfère une valeur numérique avec plus de contrôle de hasard) et une programmation d’initiative qui donne au jeu toute sa profondeur. Le seul point qui pourrait faire peur à certains est son iconographie assez complète, mais une fois apprise (facilement), c’est très fluide. Les combats ne sont pas inspirés à proprement dit de combats réels, mais plutôt d’une multitude de sources d’inspiration (dont des classiques hollywoodiens).       

4 – Sola Fide: The Reformation
Auteurs: Christian Leonhard et Jason Matthews;    
Nombre de joueurs: 2 joueurs;
Durée: 45 minutes.           
    

 Sola Fide à une thématique qui sort de l’ordinaire et un des rares de sa catégorie qui est considérée comme bon. Dans ce jeu, c’est une guerre entre églises chrétiennes : Les catholiques et les protestants. Mécanique de guerre de tranchées, vous aurez à vous frayer votre chemin pour convertir la population ou la noblesse au bon moment (tout dépendra qui aura la voix au moment choisi). Dans les premières parties, vous aurez à apprendre avec le paquet de bases les différentes actions. Une fois bien appris, vous embarquez dans le mode avancé et beaucoup plus intéressant. On pourrait appeler un draft-deck building et ça sera votre stratégie pour la partie. Chaque religion pigera 3 cartes de leur paquet respectif (45 cartes) et en choisira 1 pour au final se faire leur paquet de 15 cartes personnalisé. J’aime beaucoup cette thématique hors de l’ordinaire et chacune de carte du jeu est inspirée d’un événement ou un personnage de cette époque. On a un livret complet qui explique leur contexte historique.    

3 – New-York 1901
Auteur: Chénier La Salle;
Nombre de joueurs: 2 à 4 joueurs;
Durée: 30 à 60 miutes.
  

Ici, mon petit côté architecte parle. Au début du siècle, une compétition féroce eut lieu pour les bâtiments les plus remarquables. Ce jeu démontre bien cette escalade de modernisation des premiers gratte-ciel. On construisait toujours plus haut et c’était le but recherché. Les bâtiments qui vaudront le plus de points seront les plus hauts (et c’est également le bris d’égalité). Plusieurs coups bas pourront être faits, principalement sur le contrôle de certains terrains plus utiles à d’autres. Il faut bien faire monter les prix! Bon jeu familial, qui pourra satisfaire plusieurs niveaux de joueurs.     

        

2 – Sekighara
Auteur: Matt Calkins;    
Nombre de joueurs: 2 joueurs;
Durée: 60 à 180 minutes.
   

La guerre fait rage au japon.  Période troublée du japon, son unification est en jeu et les différents seigneurs guerre se battront pour leur conviction ou leur propre gain. Wargame léger, mais très complexe. C’est un des jeux que je connais ou l’apprentissage sera le plus long pour bien maîtriser le tout. Même si on utilise des pièces de bois avec des symboles qui représentent nos armées, je le trouve très thématique. Pas besoin de miniatures pour s’imprégner d’un thème! Le déplacement, le “fog of war” et le débordement fait partie des mécaniques qui représentent bien le design qui fait des combats d’un réalisme à grande échelle.

Pour une explication en détail et les différents points, vous pouvez regarder ma chronique : https://www.meepleqc.ca/2019/10/22/chronique-sekigahara/    

1 – Watergate
Auteur: Matthias Cramer;   
Nombre de joueurs: 2 joueurs;
Durée: 30 à 60 minutes.
 

Je ne vous mentirai pas en commençant, il fait partie de mes jeux favoris. Événement très médiatisé de l’époque américaine, un joueur jouera le Washington Post qui tentera de trouver les indices qui mèneront à la démission du président américain et l’autre joueur jouera l’administration Nixon qui tentera par tous les moyens de brouiller les pistes. Niveau jeu de société, c’est la suite spirituelle de Twillight Struggle. Sans contrôle sur un plateau, il est beaucoup plus accessible et rapide. Je le recommande vivement.      

Je vous fais un petit spoiler alert ici… Ce sera ma prochaine chronique!

Publicité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X
X