Chronique – Undo (Le Printemps des Cerisiers)

1er mars 2000, Okayama, au Japon. Un homme dans la soixantaine est allongé sans vie sur le sol de son salon, un verre de vin cassé et la photo d’une jeune femme dans un fauteuil roulant à côté de lui. Le défunt porte un costume bleu à l’ancienne et n’a aucune blessure visible à part une cicatrice à peine perceptible au-dessus de l’oeil. Dans sa veste, un téléphone sonne avec la sonnerie de ‘’Moonlight Sonata’’ et sur la table se trouve des branches de cerisier…

UNDO : Tissez un nouveau destin – Le printemps des cerisiers
Auteurs: Michael Palm et Lukas Zach;
Illustrateurs: Lea Fröhlich et Lisa Lenz;
Éditeurs: Pegasus Spiele, Gigamic;
Distributeur: Randolph;
Nombre de joueurs: 2 à 6 joueurs;
Durée: 60 min;
À partir de: 10 ans et +;
Thématique: Japon, Voyage dans le temps;
Catégorie: Cartes, Déduction, Meurtre/mystère, Coopératif.

Voici un exemple de mise en place pour tous les jeux de la série Undo.

C’est quoi le but?

Vous êtes des tisserands du destin. Votre rôle consiste à changer le passé pour empêcher la mort de cette personne. Le but n’est pas de résoudre un crime ou de capturer le meurtrier. Vous voyagerez dans le temps pour assembler pièce par pièce une histoire et chaque saut dans le passé du défunt vous donnera des choix qui pourraient influencer son futur.

Réussirez-vous à le sauver?


Comment on joue?

Le jeu ne contient pas vraiment de règles, seulement quelques instructions. Vous avez un paquet de grandes cartes et un autre de petites cartes. En gros, vous avez 13 grandes cartes histoire que vous placez en ordre croissant au centre de la table. Ces cartes contiennent des informations comme une date et une heure, au verso se trouve une partie d’histoire. Vous placez les petites cartes numérotées en dessous des cartes histoire et les autres petites cartes à côté (les cartes choix, les 9 cartes voyage dans le temps et les 4 cartes indice).

Vous commencez par lire la carte histoire mentionnée dans les instructions. Ensuite, vous dépenserez une carte voyage dans le temps pour aller lire une autre carte histoire de votre choix. Dans le bas des fragments d’histoire, des choix vous seront proposés et selon celui que vous choisirez, un pointage (-1, 0, 1, etc.) vous sera attribué. Vous pouvez utiliser une carte indice pour vous aider à faire le meilleur choix.

OK, et le jeu se termine quand?

Lorsque vous aurez utilisé tous les sauts dans le temps. Il restera quelques cartes histoire que vous n’aurez pas lues, mais vous devriez avoir une bonne idée de l’histoire du défunt. Selon votre score, vous verrez si vous avez sauvé la vie de la victime.

C’est tout?

Si jamais vous n’avez pas réussi à sauver la personne, on vous conseille d’attendre un peu pour oublier l’histoire et de réessayer à un autre moment. Si vous avez réussi, vous pouvez lire toute l’histoire pour voir si vous aviez bien compris ce qui s’est passé et si vos décisions étaient les meilleures.

Ce que j’en pense?

On embarque dans l’aventure, elle est intéressante. On veut savoir ce qui s’est passé et on discute entre nous pour essayer de deviner le lien entre chaque fragment d’histoire. L’ambiance et l’interaction entre les joueurs sont au rendez-vous.

Certains pourront trouver que ça ressemble un peu à un livre dont vous êtes le héros. Oui, ce n’est pas faux. Vous lisez et faites des choix. Par contre, les choix n’influencent pas le reste du jeu, ils influencent seulement le résultat final.

J’ai trouvé que le temps de jeu est plutôt court. Après la mise en place des cartes et avoir lu les explications, il nous a fallu environ 20-25 min pour le finir. J’en aurais voulu un peu plus, j’ai l’impression d’être resté un peu sur mon appétit.

Même si on peut y jouer jusqu’à 6 joueurs, je vous recommande d’y jouer à moins de 4. Je suis sûr qu’à deux ça se joue aussi très bien. Vous pouvez le jouer seul, mais le plaisir réside dans la communication entre les joueurs. Le jeu demeure un jeu coopératif, il faut donc travailler et discuter ensemble pour modifier le cours du temps.

J’ai aimé que ce soit différent des jeux comme Exit ou Unlock qui sont dans le même genre. J’ai envie d’en essayer un autre pour voir si tous les jeux de la série UNDO en valent la peine, surtout pour le prix qui est très correct.

Pour l’instant je ne suis pas déçu de celui-ci. Le seul hic, c’est qu’une fois terminée, la rejouabilité est quasiment nulle, alors n’hésitez pas à le revendre.

Bref, si le concept du jeu vous attire, laissez-vous tenter par les jeux Undo et risquer vous dans une courte aventure dans lequel il faudra défaire pour refaire et influencer le cours de l’histoire.

On aime :
– L’histoire, malgré qu’elle soit courte;
– parfait pour jouer en couple, seul et à 4 joueurs;
– le concept du jeu est original;
– l’interaction est très forte puisque les joueurs doivent discuter entre eux et l’ambiance que procure le jeu;
– thématique voyage dans le temps;
– le jeu est minimaliste (le jeu contient uniquement des cartes);
– le look de la boîte qui est intrigant;
– c’est intéressant de ne pas pouvoir tout faire dans le jeu (on ne peut pas retourner toutes les cartes);
– le prix du jeu;
– le jeu est accessible à tous et intuitif puisqu’il ne contient que très peu de règles.

On aime moins :
– les choix qui influencent seulement la fin;
– rejouabilité faible ou nulle;
– certains joueurs qui n’aiment pas les jeux de narration dans lequel il faut discuter pourrait être déçu;
– certaines personnes pourraient trouver les débuts de parties déstabilisantes puisqu’on ne sait pas où aller, ni quoi faire (on se retrouve dans une incertitude, lequel des 3 choix faut-il faire).


8/10

Merci à notre partenaire le Randolph de nous avoir offert une copie du jeu Undo pour cette chronique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X
X