Chronique – Pappy Winchester

Pappy Winchester est mort!

Tout le monde savait que pappy était le roi des escrocs et qu’il était très riche. Son dernier souhait était que ses héritiers se partagent sa fortune et les 19 parcelles de son ranch.

Vous voilà maintenant à enchérir pour obtenir les biens de Pappy et devenir le plus riche de la famille!

Pappy Winchester
Auteur: Jeremy Pinget;
Illustrateur: Sylvain Aublin;
Éditeur: Blue Orange;
Distributeur: Îlo 307;
Nombre de joueurs: 3 à 5 joueurs;
Durée: 40 minutes;
À partir de: 8+;
Thématique: Ouest Américain et western;
Mécaniques: jeu d’enchères, d’espionnage, de bluff et set collection.

C’est quoi le but?

Le but du jeu est d’être le plus riche à la fin de la partie devenant ainsi le chef de la famille Winchester. Pour se faire, vous devrez réussir des objectifs personnels ou communs et gagner aux enchères les parcelles du ranch de feu Pappy.

Comment on joue?

Premièrement, le joueur qui possède le jeton 1er joueur pige un jeton parcelle (avec un numéro caché) au hasard. Cette parcelle est mise aux enchères. En commençant par ce joueur et les autres en allant dans le sens horaire peuvent enchérir ou passer. Un joueur qui a passé ne peut plus jouer pour cette parcelle.

Celui ayant fait la meilleure offre remporte cette parcelle et divise la valeur de son achat à chacun des autres joueurs. Si la somme ne peut être séparée équitablement, le reste va au Saloon. Il place ensuite un jeton chapeau de sa couleur sur la parcelle nouvellement gagnée.

Pour terminer son tour, le joueur vérifie s’il a réussi un objectif commun. Si c’est le cas, il prend l’argent associé à cet objectif dont il est le seul à gagner. Le nouveau 1er joueur est celui qui a remporté la dernière parcelle.

C’est tout?

À chaque parcelle gagnée, le joueur prend le jeton bonus qui s’y trouve et doit appliquer l’action du jeton. Il en existe 3 types :


Le déplacement : Permets de déplacer le train ou le bateau. Chaque parcelle à côté du véhicule déplacé gagne de l’argent.
Le Saloon : Permets de ramasser l’argent qui se trouve au Saloon, s’il y en a;
La rumeur : Permets de regarder n’importe quelle carte cachée (carte objectif personnel d’un adversaire, carte ranch ou carte mine).

Il y a aussi un jeton duel que l’on peut se servir une seule fois durant la partie. Lorsque vous vous retrouvez 2 aux enchères, vous pouvez provoquer l’autre joueur en duel. Une carte gagnante et une carte perdante sont alors mélangées et distribuées aux 2 joueurs. Celui qui gagne le duel remporte la parcelle au dernier montant misé.

OK, et le jeu se termine quand?

Lorsque les actions du joueur qui a gagné la dernière (19e) parcelle du ranch ont été complétées. Chaque joueur calcule sa fortune en comptant :
– ses billets;
– la somme indiquée sur les objectifs personnels réussis;
– le joueur qui a le plus de parcelles reporte un bonus de 5000$.

Ce que j’en pense?

Les règles sont simples, faciles à expliquer. Il suffit d’un tour de jeu et on comprend comment y jouer.

Le jeu est assez rapide, il n’y a pas vraiment de temps morts entre les tours. À la base j’apprécie bien les jeux de bluff et d’enchères où l’interaction entre les joueurs est souvent survoltée. Pour les enchères justement, ce jeu a une ressemblance avec le jeu For Sale, mais avec la petite twist du duel ce qui rajoute un petit quelque chose à l’ambiance du jeu.

Personnellement, j’aurais préféré des pièces d’or plutôt que de l’argent en papier. Je me demande avec le temps si les billets n’auront pas tendance à s’abîmer entre les mains des joueurs. Le reste du matériel est de bonne qualité. Le visuel est beau avec une thématique western, quoiqu’un peu enfantin, mais le « board » et les images sur les jetons et les cartes sont faciles à comprendre (pas besoin de toujours aller voir ce qu’ils représentent).

Les multiples objectifs communs et personnels permettent d’avoir une bonne rejouabilité. Le jeu comporte une faille que j’ai essayée, vous pouvez remporter la partie en ne réalisant aucune enchère durant la partie. Ceci étant dit, si vous réalisez cette stratégie, vous allez gâcher votre partie et celle des autres joueurs puisqu’il n’y aura aucun plaisir à jouer cette partie.

Bref, je crois que c’est un jeu qui peut plaire autant aux jeunes qu’aux plus vieux. Les joueurs plus expérimentés trouveront probablement que le jeu manque de profondeur, car ça reste un jeu simple et « casual ». Avec des joueurs débutants ou si on veut jouer à un jeu simple, mais efficace, c’est le genre de jeu que je sortirais. Malgré le nom du jeu qui n’est pas plus attrayant que ça, c’est un jeu qui vaut le détour surtout si on ne possède pas de jeux de ce genre.

On aime :
– le look de la boîte, le matériel et les illustrations sont invitantes;

– les règles simples et claires;
– une bonne rejouabilité;
– les multiples objectifs, le bluff et le côté espionnage;
– la rapidité du jeu, bonne fluidité;
– parfait pour joueurs débutants et les familles;
– l’ambiance et l’interaction lors des enchères entre les joueurs;

On aime moins :
– l’argent en papier;
– le jeu pourrait ne pas convenir aux joueurs plus expérimentés en raison de sa légèreté;
– certains joueurs n’aimeront pas perdre durant un duel;
– la faille du jeu, vous pouvez gagner la partie en ne réalisant aucunes enchères durant la partie.

Une note de 8/10

Merci à notre partenaire Îlo307 de nous avoir offert une copie du jeu pour cette chronique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X
X