Après Imaginarium, voici Nicodemus!

Le 12 février dernier, nous regardions Bruno Cathala dévoiler dans un déballage le jeu Nicodemus.

Nicodemus est un nouveau jeu totalement indépendant provenant de l’univers d’Imaginarium. Les auteurs sont évidemment Bruno Cathala et Florian Sirieix et le jeu est merveilleusement illustré par Felideus Bubastis.

Si l’univers Steampunk vous a plu, réjouissez-vous : Nicodemus Gidéon prend sa retraite après 352 années de bons et loyaux services en tant que bricoleur à la manufacture des rêves! Les assistants intéressés par son poste s’affronteront dans des duels de bricolage dans ce nouveau jeu et ainsi départager les candidats.

Le but du jeu d’être le premier bricoleur à obtenir 20 points ou plus en
réparant des machines et en validant des projets.

Une partie de Nicodemus se déroule en plusieurs tours jusqu’à ce que l’un d’eux atteigne ou dépasse 20 points et déclenche la fin de partie. À son tour, un joueur a le choix entre deux actions : jouer une machine de sa main ou réparer une machine du bric-à-brac.

Les cartes machines vont indiquer: les points de victoire, la zone de production, l’effet lorsqu’on joue la carte et les ressources nécessaires à sa réparation.

Nous savons que le jeu promet des parties fort intéressantes d’en moyenne de 30 à 45 minutes et que sa complexité est comparable à celui de 7 Wonders Duel.

J’ai pu m’entretenir avec l’auteur Florian Sirieix concernant son nouveau jeu. Voici ce qu’il avait à nous dire!

Bonjour Florian, je suis contente de pouvoir te demander quelques questions. Ma première question concerne l’idée de créer une version stand alone pour Imaginarium. De quelle manière l’idée vous est-elle venue ?

Un prototype sur lequel je travaillais. Une idée toute bête : et si les objectifs à valider étaient les cartes utilisées par l’adversaire au tour précédent ? J’en ai parlé à Bruno, et il a tout de suite vu un lien entre cette mécanique et l’univers d’Imaginarium. On a travaillé à partir de cette idée, pour l’adapter au mieux à la manufacture des rêves. Quand on l’a proposé à Bombyx, ils ont tout de suite adoré.

Florian Sirieix

Bombyx a frapper fort avec Imaginarium et continue de le faire depuis la sortie de sa première extension Chimera. L’univers steampunk est tellement bien exploité que son succès était assuré auprès des amateurs du genre. Il a même pu donner la piqure aux autres qui ne connaissaient pas cette thématique. Ce jeu est un véritable succès auprès de tous les joueurs que je connais, félicitations!

Peux-tu nous en dire un peu plus sur ce nouveau jeu?

C’est un jeu de course, comme Imaginarium, dans lequel on va démonter et réparer des machines, et valider des projets. La subtilité, c’est qu’on utilise des machines de sa main qu’on va démonter pour récupérer des ressources ou faire des effets, et que ces machines sont placées sur le tapis roulant… et n’importe quel joueur pourra les réparer. Il faut donc essayer de démonter les machines de sa main que l’adversaire ne pourra pas réparer immédiatement !

Florian Sirieix

Je vois bien l’intégration du duel dans le jeu, c’est vraiment très intéressant.

Est-ce vrai qu’on peut comparer sa complexité à 7 Wonders Duel? J’entends déjà certaines personnes demander si le jeu aura des similitudes. Qu’est-ce qu’on peut déjà leur répondre?  

Je pense que la complexité peut être comparée à 7 Wonders Duel effectivement. Je pense qu’on y retrouvera aussi la tension du choix “est-ce que je laisse mon adversaire avoir accès à cette carte? “. Pour le reste, autant l’univers que les mécaniques des deux versions leur sont propres, et il n’y a pas forcément d’autres points de similitude entre les deux jeux.

Florian Sirieix

C’est effectivement ce que j’en conviens après la lecture des règles. J’ai déjà très hâte d’y jouer. Il est très intéressant! Le processus de création est quelque chose qui me fascine toujours. Il y a l’idée, la création du premier prototype, les playstests, la présentation à l’éditeur, le prototype de l’éditeur, la production et j’oublis évidemment plusieurs étapes importantes.

Combien de temps Nicodemus a pris avant d’en arriver au prototype d’éditeur?

En fait il y a eu 3 phases. La première version c’était mon prototype dans un univers d’alchimistes. Puis j’ai parlé du jeu à Bruno et on a développé le jeu, mais ne sachant pas encore si Bombyx voulait développer l’univers d’Imaginarium, dans un autre univers au départ : des contrebandiers dans Star Wars. La troisième phase a démarré grâce au succès de Conspiracy. Bombyx a réalisé que parier sur ses univers forts était une bonne idée. Nous avons sauté sur l’occasion avec Bruno pour retravailler le proto et leur montré. Il s’est environ écoulé 1 année pendant chaque phase. Puis une 4e pour la production. Donc entre l’idée et le jeu final, 4 ans environ.

Florian Sirieix

Wow! C’est vraiment impressionnant! Meeple Qc réalise des chroniques de jeux, des tops et couvre l’actualité ludique et chaque jour nous en apprenons un peu plus sur ce merveilleux monde ludique. Nous avons très hâte de découvrir ce petit nouveau qui semble avoir beaucoup à offrir dans l’univers des jeux pour 2 joueurs et de le présenter aux joueurs et joueuses du Québec et de l’Europe. Merci beaucoup pour ton temps.

Faut-il absolument connaître Imaginarium pour apprécier Nicodemus? Quels sont les avantages de déjà connaître Imaginarium lorsqu’on approche de Nicodemus? Quels seraient les avantages de ne pas connaître Imaginarium et de découvrir Nicodemus?

Il n’y a aucune obligation de connaître Imaginarium pour jouer à Nicodemus. Par contre, si l’univers est connu, ainsi que la mécanique du jeu de base, alors vous y trouverez des similitudes : le premier à 20PV, les machines qu’on va démonter et réparer, les ressources…

Florian Sirieix

Merci de la précision. En terminant, quels sont tes prochains projets en cours et à venir?

J’en ai plusieurs en cours, les prochains sont Mandragora (avec Bruno Cathala), Number Drop (un roll and write en co-création avec Benoit Turpin, l’auteur de Welcome to), et une nouvelle édition de What’s Missing, mon jeu de dessin. Je travaille aussi sur l’extension de Cowboy Bebop, un jeu de combinaison de cartes chez Catch’up Games, et 2 projets avec Benoit Turpin chez Lumberjacks Studio.

Florian Sirieix

D’ici là, si le poste vous intéresse, vous pouvez vous inscrire auprès de d’Archimed Throgmorton, bureau 204 – porte 9 3/4 ou bien regarder la vidéo de M. Cathala ICI. La vidéo est très intéressante et nous en apprend plus sur le processus de création d’un jeu avec un prototype d’éditeur qui contient les illustrations officielles.

Nicodemus – 2 joueurs -45 minutes – 14+
Sortie prévue pour le Q3 de 2021.

Nous avons très hâte de découvrir ce nouveau jeu, et vous?

Publicité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X
X