La Matinée des Monstre, avis et chronique de jeu

Dans La Matinée des Monstres, c’est la folie matinale dans le Labo-dortoir des montres. Ceux-ci doivent se laver, déjeuner et se déguiser avant de partir pour l’école. Certains petits monstres espiègles se sont cachés pour échapper à la routine du matin. Prenez part aux différents jeux et planifiez bien vos tours afin d’être le premier à rassembler votre troupe de monstres au grand complet.

La Matinée des Monstres
Auteur: Anik Bois;
Éditeur: Ludo & Méninge;
Distributeur: Gladius;
Nombre de joueurs: 2 à 4 joueurs;
Durée: 20 à 30 minutes;
À partir de: 6 ans et +;
Thématique: Monstres, Science, Éducation;
Mécanique: Logique, Mémoire.

C’est quoi le but?

Être le premier à récupérer ses 5 monstres en prenant part aux différents jeux.

Comment on joue?

Dans un premier temps, il faut procéder à la mise en place de La Matinée des monstres. Pour ce faire, il faut procéder comme suit :

  1. Assembler les planches de jeu, nommées « Labo-dortoir », selon le niveau de difficulté approprié à chacun (vert pour apprenti et rouge pour expert);
  2. Distribuer à chacun les 5 monstres correspondant à la couleur de la planche;
  3. Donner une carte « Prout » et une carte « Morveux » à chacun. Notez que les cartes « Prout » et « Morveux » doivent être placées sur les supports à cartes devant soi sans les regarder.
  4. Placer le reste des composantes à la portée de tous.
    *De plus, lors de la première partie, il faut apposer les collants sur les dés.*

Une fois la mise en place faite, il est temps de jouer. Une partie de La Matinée des monstres se déroule comme suit.

  1. Le joueur annonce le jeu auquel il souhaite jouer parmi les 3 jeux proposés, soit « Le bain des monstres », « Le déjeuner des monstres » et « La garde-robe des monstres ».
  2. Le joueur joue son tour pour récupérer un monstre associé au jeu choisi et ainsi progresser ou compléter le jeu.

Comme expliqué dans le déroulement du jeu, la progression se fait au cours de 3 différents jeux.

  • Le bain des monstres :
    Pour ce jeu, il faut utiliser le Lavoir des monstres, les 3 dés et un chronomètre.
    Le but est de retrouver la bonne « Bouboule » dans le lavoir des monstres, et ce en 10 secondes.
  • Le déjeuner des monstres :
    Pour ce jeu, il faut trouver la couleur de chaque élément de l’habillement de son Morveux.
  • La garde-robe des monstres :
    Dans la garde-robe des montres, il faut trouver le déguisement que porte son Prout.

C’est tout?

Comme expliqué plus haut, le jeu comporte 2 difficultés soit apprenti et expert et cela influence les 3 jeux constituant La Matinée des Monstres. Comme devoir trouver 3 couleurs plutôt que 2 sur les Morveux et trouver 5 éléments de costumes au lieu de 3 pour les Prouts.

De plus, dans l’activité des Bouboules, on peut adapter le temps si on remarque que les 10 secondes ne sont pas suffisantes pour l’enfant.

OK, et le jeu se termine quand?

Une partie de La Matinée des Monstres se termine dès qu’un joueur récupère ses 5 monstres (3 Bouboules, 1 Morveux et 1 Prout).

Ce que j’en pense?

Débutons avec l’aspect visuel du jeu La Matinée des Monstres. Visuellement, la boite du jeu est très attrayante pour les enfants par ses couleurs vives, la présence des 3 monstres qui semble nous regarder et le bol de céréales ressemblant à un bol de Froot Loops.

Personnellement, même en tant qu’adulte, je trouve la boite intrigante. Elle donne envie de l’ouvrir. Sur le point des illustrations du jeu, je trouve que le jeu est simpliste visuellement, mais cela est efficace. On retrouve une planche de jeu sous forme de laboratoire scientifique, des cartes Morveux et Prouts rigolotes et un bassin de Bouboules plaisant à regarder. Pour ma part, le seul point négatif sur l’ensemble des éléments visuels est le manque de variétés. J’ai l’impression qu’on a pris les 3 monstres et qu’on les a copiés et collés avec des accessoires différents. J’aurais aimé que les monstres aient plus de personnalité.

Sur le plan des composantes matérielles de La Matinée des Monstres, je dirais que cet aspect n’affecte pas le plaisir, mais reste un aspect important puisqu’il s’agit d’un jeu familial. Les planches de jeux sont solides et tiendront au fil des parties, mais je ne peux en dire autant des monstres. On retrouve des monstres pour chaque couleur de planche, mais ils sont en cartons fragiles. Pour augmenter leur durée de vie, j’ai opté pour la plastification. De plus, le fait de devoir coller les images sur les dés me dérange énormément, j’aurais préféré avoir des dés ayant préalablement les éléments d’apposés sur ceux-ci, car il n’y a pas de modèle et on doit les coller aléatoirement sur les dés. Les cartes sont, pour moi, solides, mais pour certains elles peuvent être fragiles. L’aspect du rangement est aussi dérangeant puisque l’on doit tout ranger dans des sachets et j’ai l’impression de « pitcher » les éléments dans la boite. De plus, j’adore les céréales en plastique, mais la boite de rangement de celles-ci laisse à désirer. Elle ne ferme pas! Pour les maintenir en place, j’ai dû l’entourer avec un élastique.

Continuons avec l’aspect pratique de La Matinée des Monstres. Sur le plan des règles, malgré que le jeu soit simple, les règles sont surchargées. C’est un jeu que l’on doit lire le livret de règles avant de le présenter aux enfants, car si on ne se prépare pas, on s’y perd et l’enfant décroche avant même d’avoir commencé à jouer. Par contre, je dois dire que la mise en place du jeu est rapide et facile et les thématiques de monstres et de science sont respectées dans l’ensemble des composantes. Sur le plan des mécaniques de jeu, c’est principalement un jeu de logique et de mémoire.

Ce qui m’amène à dire que, pour moi, La Matinée des Monstres est principalement un jeu éducatif plutôt qu’un jeu ludique. En effet, c’est un jeu particulièrement attrayant pour le milieu scolaire ou encore aider à développer certains aspects du développement de vos enfants.

On y travaille la capacité d’attention-concentration, la résolution de problème, le sens de la déduction, le langage expressif, la discrimination visuelle, la vitesse d’exécution, etc. Donc, on pourra aider nos enfants dans le développement cognitif et langagier sans difficulté.

Je terminerais avec l’aspect ludique de La Matinée des Monstres. Sur le plan de l’ambiance du jeu, si vos enfants aiment les jeux de mémoire et les jeux de déductions, ils auront beaucoup de plaisir. Toutefois, étant un jeu logique, tour par tour et de rapidité, certains peuvent développer un sentiment d’infériorité et vouloir se retirer. Il est important d’adapter le jeu au niveau de chacun pour pallier à cet aspect. Je vous conseille de débuter l’apprentissage de ce jeu en 1 pour 1 et d’intégrer graduellement d’autres membres jusqu’à un maximum de 4 personnes, afin de faciliter le développement des apprentissages de l’enfant. Toutefois, c’est un jeu que l’on peut sortir facilement en groupe si on l’utilise purement pour le plaisir. Selon moi, je crois que l’on peut commencer à utiliser le jeu dès l’âge de 5 ans pour débuter l’intégration de nouveaux concepts cognitifs, et ce jusqu’à l’âge d’environs 8 ans. Je dirais que le moment idéal pour sortir ce jeu serait lorsque l’enfant à le plus de concentration et d’attention.

La Matinée des Monstres offre un bon potentiel éducatif et une bonne re jouabilité.

Bref, si vous cherchez un jeu attrayant, ayant un fort potentiel éducatif, rempli de couleur et que vos enfants ont un intérêt pour les monstres et les jeux de mémoire, alors La Matinée des Monstres est pour vous!

On aime :
Le look de la boîte et les illustrations hautes en couleur;

Un bon potentiel de rejouabilité;
La mise en place rapide;
L’ambiance plaisante;
Un jeu accessible pour tous et selon moi dès 5 ans;
La thématique des montres et de la science;
La mécanique cognitive;

Un jeu fluide et adaptatif;
– Possibilité pour des enfants de différents âges de jouer ensemble;
Un fort potentiel éducatif pour travailler la capacité d’attention concentration, la résolution de problème, le sens de la déduction, le langage expressif, la discrimination visuelle, la vitesse d’exécution.

On aime moins :
– Les règles de jeu trop condensées, la lecture de celles-ci n’est pas évidente;

– Le matériel fragile, les collants à appliquer sur les dés et le manque de rangement;
– Un manque d’interaction entre les joueurs.

On aurait aimé:
– Une plus grande diversité dans le visuel des monstres
.

7.5/10

Merci à notre partenaire Gladius de nous avoir offert une copie du jeu pour cette chronique.

Nous vous invitons à découvrir d’autres jeux de Gladius en lisant notre chronique sur le jeu La chasse aux bestioles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X