Chronique – Flyin’ Goblin

Je vous invite dans un jeu chaotique de lancer de Gobelins pour prendre d’assaut le château!

Les plus grands généraux gobelins le savent, il faut prendre l’ennemi par surprise et aller là où il ne nous attend pas. Les gobelins ne savent pas voler, c’est un fait. C’est pour cela que nous attaquerons par les airs !

– Notre technique est-elle au point ? Hmmm… pas vraiment.
– Mais par-delà ces remparts, il y a de l’or et des diamants. Ça vaut bien quelques bosses, non ?

Un jeu dans lequel il faut adapter sa stratégie à la qualité de vos catapultages et à la précision des adversaires. Allez-vous obtenir la gloire ou la richesse dans ce jeu? Peu importe, en tant que Goblin, l’important, c’est de gagner !

Flyin’ Goblin
Auteurs : Corentin Lebrat et Théo Rivière;
Éditeur : Iello;
Distributeur : Luma;
Nombre de joueurs : 2 à 4 joueurs;
Durée : 30 minutes;
À partir de : 8+;
Thématique : univers fantastique avec des gobelins, un château et des catapultes;
Mécaniques : jeu de dextérité, lancer de gobelin.

C’est quoi le but?

Dans Flyin’ Goblin, vous êtes à la tête d’une armée de Gobelins à l’assaut d’un Château regorgeant de richesses. Catapultez vos Soldats avec précision pour amasser un maximum de Pièces d’or ou, mieux encore, voler des Diamants !

L’or vous permet d’acheter les services de nouvelles recrues pour être plus efficace ou d’acheter les différentes parties d’un Totem pour prouver la supériorité de votre clan (une fois les 4 morceaux assemblés et en place).

Comment on joue?

Une partie de Flyin’ Goblin se déroule en une succession de manches, jusqu’à ce qu’un joueur atteigne au moins l’une de ces deux conditions de victoire (amassé assez de diamants ou bien d’avoir assemblé les 4 parties de son Totem et qu’il tienne le coup durant un tour).

Une manche se déroule en 4 phases : Le catapultage, le pillage, valider les conditions de fin de partie et le recrutement. Si lors de la phase de validation, les conditions ne sont pas remplies pour déclencher la fin de la partie, alors il faudra jouer un nouveau tour de jeu.

Géniale! On va vraiment catapulter des Goblins?

Oh oui! Dans la première phase, il va falloir tout ensemble en simultané, catapulter un par un nos soldats et notre capitaine. C’est la guerre, alors dépêchez-vous parce que dès qu’un joueur annonce qu’il a terminé, c’est le temps de vous dépêcher encore plus puisque dès que tous les joueurs sauf un ont annoncé qu’ils ont terminés, le dernier joueur aura droit à un dernier lancé et même s’il lui reste plusieurs autres gobelins, son tour sera terminé pour cette manche.

Il faut respecter quelques règles pour bien lancer ses gobelins :
– La catapulte doit toujours se trouver dans l’espace situé entre vous et la boîte (l’espace d’une largeur égale à celle de la boîte);
– Vous pouvez catapulter uniquement vos pions disponibles qui se trouvent dans votre espace;
– Si les pions n’atterrissent ni dans le Château ni dans votre espace, ils sont perdus pour cette manche;
– Dès que vous n’avez plus aucun pion disponible de votre couleur dans votre espace, dites : J’ai terminé.

C’est maintenant l’heure du pillage!

En commençant par le premier joueur ayant annoncé « J’ai terminé ! » dans la phase précédente, vous allez réaliser chacune des étapes suivantes (en simultané ou non, c’est votre choix):

– Si vous avez fait tomber le Roi de son Balcon ou de son Toit grâce à un lancer, replacez-le sur un Toit disponible de votre choix. Prenez ensuite la tuile Balcon devant vous. Si aucun Toit n’est disponible, remettez le Roi sur sa tuile Balcon en haut de la Tour;
– Gagnez 1 Diamant pour chacun de vos Pillards présents sur son Toit, qu’il soit debout ou couché;
– Récupérez vos Soldats et Capitaine tombés dans le Château. Vous devez appliquer l’effet de chaque Salle concernée (si possible) et vous pouvez récupérer vos pions dans l’ordre de votre choix;
– Si un pion n’est pas clairement tombé dans une Salle, récupérez-le sans appliquer d’effet;

Récupérez vos pions pillards tombés de leur Toit, et replacez-les sur votre plateau armé;
Récupérez tous vos pions Totem tombé de leur Toit, sauf le morceau qui était situé le plus haut et replacez-les sur le Toit d’où ils sont tombés. Le morceau qui était le plus haut sera replacé sur votre plateau armé;
– Replacez devant vous tous vos pions Soldat et Capitaine disponibles, sauf ceux tombés dans une Salle de Recrutement qui doivent être placés dans la Zone de Recrutement;
Replacez debout et bien au centre de son Toit chaque pion Totem, Pillard ou Roi qui a été percuté, renversé ou qui a légèrement glissé sans en être tombé.

On valide alors les conditions de fin de partie.

C’est tout?

Si les conditions de fin de partie ne sont pas remplies, alors on passera à la phase de recrutement!

En commençant par le premier joueur ayant annoncé « J’ai terminé ! », vous allez pouvoir acheter des pions situés sur votre plateau armé. Attention, vous ne pouvez acheter qu’un seul pion par manche. À moins d’avoir mis des pions dans la zone de recrutement de votre plateau. Pour chaque pion présent dans cette zone, vous allez pouvoir acheter un pion supplémentaire.

Acheter un soldat ou le capitaine : Payez son coût () en remettant les pièces dans le château et placez-le devant vous.

Achetez un pillard : Payez son coût () en remettant les pièces dans le château et placez-le sur un toit disponible. Si aucun toit n’est disponible, vous ne pouvez pas acheter de pillard;

Acheter un pion Totem : Payez son coût (il correspond au coût du pion situé le plus bas de votre plateau)) en remettant les pièces dans le château et placez-le sur un toit disponible. Si aucun toit n’est disponible, vous ne pouvez pas acheter de Totem. Oui, chaque nouvelle section de votre totem sera placé par-dessus la section précédente.

Une fois les achats terminés, reprenez tous les pions dans votre zone de recrutement et placez-les devant vous pour démarrer une nouvelle manche!

Super! Et le jeu se termine comment?

Le jeu peut se terminer de 2 manières, si un joueur remplit l’une des 2 conditions, il met fin à la partie :

– Si un seul joueur remplit la condition de victoire liée au Totem (que les 4 pions de son Totem sont restés sur leur Toit), il remporte la victoire;
– Si plusieurs joueurs remplissent la condition de victoire liée au Totem, le vainqueur est celui qui a le plus de Diamants. S’il y a égalité parmi les joueurs en tête à départager, ils se partagent la victoire;
– Si un seul joueur remplit la condition de victoire liée aux Diamants (qu’il a cumulé 20 Diamants ou plus dans une partie à 2 joueurs ou qu’il a cumulé 25 Diamants ou plus dans une partie à 3 ou 4 joueurs), il remporte la victoire;
– Si plusieurs joueurs remplissent la condition de victoire liée aux Diamants, le vainqueur est celui qui a le plus de Diamants. S’il y a égalité parmi les joueurs en tête à départager, ils se partagent la victoire !

Ce que j’en pense :

Le jeu m’a tout de suite fait penser au jeu de Flying Kiwis. Tout de suite après avoir essayé le jeu Flyin’ Goblin, j’ai su que j’allais revendre ma copie de Flying Kiwis. Pourquoi? Parce que ce sont deux jeux très similaires, dans les 2 cas, il faut catapulter des gobelins ou des kiwis (les oiseaux).

J’ai préféré le matériel qui est époustouflant de Flyin’ Goblin, j’ai aussi préféré la dynamique du jeu. Elle est moins enfantine et plus intéressante que Flying Kiwis.

Donc, au revoir les kiwis, bonjour les gobelins!

Ce jeu est accessible à tous, tant aux familles qu’entre amis. Vous pouvez le sortir à l’apéro, entre deux jeux et en fin de soirée sans problème. La mise en place est très simple et on est prêt à jouer une partie en moins de 5 minutes.

Le jeu est vraiment amusant et chaotique. On a vraiment beaucoup de plaisir à nuire à l’adversaire et à catapulter ses gobelins dans le château. Même si le concept du jeu semble enfantin, vous pouvez jouer au jeu sans vous prendre au sérieux, ni vous souciez à quel endroit tomberont vos gobelins, mais sachez qu’il s’y cache une stratégie. Oui, il faut mieux savoir catapulter ses gobelins dans les bonnes salles et planifier l’endroit où seront positionnés vos pillards et votre totem sur les toits.

J’aime bien le mélange de pose d’ouvriers avec l’adresse et la dextérité. J’étais un peu réticente au début, mais vraiment, le jeu est amusant!

Je vous le dis, il faut tout de même bien choisir l’endroit pour jouer à ce jeu, parce que les petits gobelins sournois pourraient aller se cacher sous un meuble qui n’est pas si facile d’accès (le vaisselier par exemple). Évitez de jouer dehors avec ce jeu aussi, chercher un gobelin vert dans le gazon peut être une grande épreuve!

Les parties sont courtes, fluides et tout le monde y trouvera son compte. On s’amuse énormément à catapulter nos gobelins et après la première partie, vous aurez envie d’en jouer une autre et encore une autre (surtout si vous jouez avec des enfants).

L’âge pour bien jouer avec des enfants devrait être de 7 ou 8 ans et +. Je ne dis pas de ne pas jouer avec un 5 ou 6 ans, mais il faut que l’enfant soit capable de gérer les attaques des autres et qu’il soit capable de finir le dernier lors des tours de jeu. Ce n’est pas si simple de gérer les crises autour de la table et ça peut vous gâcher votre expérience de jeu. Donc je le recommande à partir de 7 ou 8 ans et plus ou bien je vous recommande de jouer avec les plus petits pour les aider à maîtriser les lancers avant de les laisser jouer seul.

L’ambiance est survoltée, chaotique et rigolote. Vous allez avoir du fun pur et simple! L’interaction entre les joueurs est constante, il ne faut pas hésiter à emmerder les autres durant la partie et surtout, il faut réfléchir à ses lancers pour bien obtenir ce que l’on veut dans le château.

Je dois mentionner que les salles sont profondes et pas très grandes, c’est parfois difficile d’aller récupérer les pions et les objets dans les salles. J’aurais aimé une boîte plus grande pour contrer ce petit problème. Si un jour, une version XXL du jeu est disponible, il est évident que je vais me l’a procuré. C’est mon principal reproche au jeu, le matériel n’est pas ergonomique et ceci peut nuire à votre expérience de jeu.

J’adore le visuel, les illustrations sont jolies, le matériel est d’une très bonne qualité (en bois), il est coloré (ce qui attire l’œil) et j’adore pouvoir jouer directement dans la boîte de jeu. C’est vraiment une super idée et le rangement se fait très bien, beaucoup de matériel peut rester dans la boîte dans les différentes salles, mais tout se range sous le château dans le fin fond de la boîte.

Finalement, les enfants et les adultes peuvent pratiquer leurs lancées pour s’entraîner à bien viser. La dextérité est au rendez-vous dans ce jeu!

Bref, si vous avez envie d’un jeu chaotique, rafraîchissant, simple et très amusant, Flyin’ Goblin est le jeu qu’il vous faut absolument! Sachez que vous pouvez jouer stratégiquement à ce jeu ou bien en vous laissant aller complètement.

On aime :
– la règle simple, très claire et facile à expliquer;
– l’interaction constante entre tous les joueurs durant la partie, il faut prendre plaisir à emmerder les autres joueurs et à se faire emmerder par les autres joueurs;
– l’ambiance, un jeu complètement fou et chaotique;
– le matériel est d’une super qualité, on adore jouer dans la boîte;
– le rangement est incroyable, il faut carrément visiter le dessous de la boîte;
– un jeu accessible à tous, très familial, mais qui saura animer vos soirées entre amis;
– la thématique est vraiment très amusante; les illustrations sont vraiment jolies;
– la re jouabilité est au rendez-vous surtout pour les plus petits;
– le jeu se joue très bien à 2 ou 3 joueurs, mais il est délirant et optimal à 4 joueurs;

On aime moins :
– le lancer des gobelins qui peuvent atterrir à des endroits difficilement accessibles (dessous d’un meuble);
– la re jouabilité n’est pas infinies, certains joueurs vont désenchanter rapidement et se lasser du jeu après quelques parties, il est important de le sortir avec modération dans ce cas;
– le matériel qui n’est pas ergonomique et les salles profondes qui rendent la reprise des pions et des objets chaotiques, il faut envisager de coller les toits pour éviter qu’il ne tombe sans cesse ou de les remettre à chaque partie (ils sont tout de même fragiles);
– certains joueurs pourraient trouver leur expérience mauvaise si un joueur est un expert du lancer de gobelin et certains joueurs vont trouver le jeu trop hasardeux, mais pratiquer vos lancers et ce sera beaucoup moins hasardeux!

On a déjà hâte :
– d’avoir des extensions pour corser le jeu;

– d’avoir une version XXL du jeu!

8.5/10

2 Commentaires sur “Chronique – Flyin’ Goblin

  1. Julien Lecomte says:

    J’ai adoré ce jeux! Plaisirs et rires garantie! Le mélange de folie et de stratégie est juste parfait! Tu dois te dépêcher à catapulter tout tes goblins avant les autres pour pouvoir tous les lancer et en même temps ne pas les garocher partout. Le petit côté gestion à savoir quel Goblin acheter, quand et où le placer ou de se lancer dans la construction du temple sachant très bien qu’il va devenir une cible.
    Si tu veux rire entre amis ou en famille sans trop te casser la tête, ça te prend ce jeux là dans ta collection!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X
X