La Guerre des Moutons, avis et chronique du jeu

Si on se faisait une guerre? Une guerre avec des moutons!

Voici un jeu qui existe depuis longtemps et qui a été édité et ré édité en plusieurs versions.

Voici donc : La guerre des moutons!

Qui aura l’enclos avec le plus de moutons? Attention aux loups affamés qui se cachent dans la forêt…

La Guerre des moutons
Auteur: Philippe des Pallières;

Illustrateur: François Bruel;
Éditeur: Lui-même;
Distributeur: Ilo307;
Nombre de joueurs: 2 à 4 joueurs;
Durée: 30 minutes;
À partir de: 7+;
Thématique : ferme et animaux dont les moutons;
Mécanique : gestion de main, placement de tuiles et bluff
.

C’est quoi le but?

Chaque joueur est le berger d’un troupeau de moutons de la même couleur (noir, jaune, rouge ou bleu) et devra construire l’enclos fermé comprenant le plus grand nombre de ses moutons. Cet enclos devra aussi être à l’abri des loups affamés.

Comment on joue?

On commence par placer la tuile fontaine du village au centre de la table. Chaque joueur prend une des 4 tuiles point d’interrogation.

Au verso de celle-ci, on retrouve le berger et sa couleur.

Toutes les 69 autres tuiles restantes sont placées et mélangées dans le sac. Chaque joueur pioche ensuite 4 tuiles dans le sac et les place dans leur main en les cachant à ses adversaires.

Le 1er joueur pose sa première tuile adjacente à la tuile fontaine du village. Pour connecter les tuiles entre elles, les côtés qui se touchent doivent être pareils (par exemple : village contre village, forêt contre forêt, moutons bleus contre moutons bleus, etc.). Ensuite, il pioche une autre tuile dans le sac.

Si un joueur peut jouer, il doit le faire, même si cela ne l’avantage pas. S’il ne peut vraiment pas jouer, il passe son tour et ne pioche pas de nouvelles tuiles.

Si vous posez une tuile qui touche à 2 autres tuiles sur les côtés (pas en diagonale) vous pouvez en piocher 2 nouvelles. Même chose si vous en posez une et touchez 3 ou 4 tuiles adjacentes, vous en piochez respectivement 3 ou 4 dans le sac.

Vous pouvez, à tout moment, dévoiler la couleur de vos moutons (même pendant le tour d’un adversaire). Vous retournez votre tuile pour dévoiler votre berger et placez cette tuile sur le jeu. Ensuite vous piochez le nombre de tuiles selon votre placement. Ce joueur rejoue immédiatement une autre tuile et pioche encore. Par la suite, le jeu reprend où vous étiez rendu. Si le joueur dévoile sa couleur à son tour normal, il joue donc 3 tuiles de suite.

C’est tout?

Il me reste à vous parler des loups, des chasseurs et de la bergère. Les tuiles où se trouvent de la forêt servent à fermer un enclos comme les barrières.

Cependant, si un loup se trouve dans une forêt, tous les moutons dans les enclos adjacents celle-ci sont éliminés. Les enclos menacés par un loup (ou plusieurs) ne seront pas comptabilisés à la fin de la partie sauf si un chasseur a éliminé la menace.

La tuile chasseur se pose de 2 façons :

– En le plaçant sur une tuile loup déjà posé;
– En le plaçant dans une forêt de façon préventive (aucun loup ne pourra s’installer dans cette forêt).
Ces 2 tuiles peuvent se jouer à tout moment, y compris pendant le tour d’un adversaire.

Pour la nouvelle édition, une nouvelle tuile a été créée : la tuile bergère! Elle peut être utilisée de 2 façons, du côté bergère ou du côté multicolores.

Le côté Bergère :

Elle permet de changer la couleur de ses moutons pour une couleur qui n’est pas utilisée par un autre joueur. On doit échanger sa tuile bergère contre une tuile point d’interrogation non utilisé (cette couleur deviendra donc sa nouvelle couleur).


Le côté multicolore :


Ce côté vous servira de joker puisque cette tuile remplace n’importe quelle couleur de mouton. En posant votre tuile, les moutons vont prendre la couleur de ceux à côté desquels ils sont posés. La tuile permet donc de relier des moutons de même couleur entre eux et permettra à votre enclos final de n’avoir qu’une seule couleur.

OK, et le jeu se termine quand?

Pour gagner une partie de la guerre des moutons, il faut être à la fin le berger qui a le plus de moutons dans son enclos fermé.

Lorsque le sac de tuiles est vide, vous continuez à jouer ce qui vous reste dans la main. À partir de ce moment, vous pouvez arrêter quand vous le voulez ou continuer jusqu’à ce que vous posiez votre dernière tuile. Il est normal de ne pas finir tous en même temps, certains auront plus de tuiles dans leur main.

On compte ensuite les points comme suit :

– Votre seul enclos qui est fermé qui contient le plus grand nombre de moutons de votre couleur. Chaque joueur compte un point par mouton dans cet enclos. Les enclos bordés par une forêt habitant un loup ne comptent pas;
– Le 1er joueur ayant terminé (par choix ou par manque de tuile) marque +6 points, le 2e fait +3 points et le 3e amasse +1 point.

Le joueur qui a marqué le plus de points est déclaré vainqueur.

Ce que j’en pense?

C’est un jeu qui se prend bien en main et rapidement. Il s’installe en quelques secondes et se joue facilement. Les règles sont bien écrites, claires et simples.

Le matériel est de bonne qualité, le carton des tuiles est épais et le sac pour mélanger les tuiles est beau. Les tuiles sont colorées et fonctionnent bien avec le style du jeu, mais je trouve que le look des illustrations fait un peu vieux cartoon et aurait pu être plus attirant pour l’œil.

La fluidité et l’ambiance du jeu sont dues au hasard des tuiles et se retrouvent surtout lorsque nous avons de bonnes tuiles dans notre main pour grossir notre enclos ou pour bloquer nos adversaires. C’est un placement de tuile qui n’est pas compliqué, mais où parfois on doit se casser la tête pour trouver ce qui nous avantage le plus. La fluidité du jeu peut ralentir si les joueurs analysent trop leurs possibilités.

Dans cette nouvelle édition, la tuile bergère/moutons joker est nouvelle. Je trouve l’idée de changer de couleur très bonne. J’aurais préféré avoir quelques tuiles moutons joker de plus. Une extension avec quelques nouvelles tuiles pourrait être intéressante.

J’aime bien le concept d’avoir un rôle caché en ne sachant pas la couleur des autres joueurs. On peut adopter une stratégie de bluff en leur faisant croire qu’on a une autre couleur. Les loups et les chasseurs ajoutent une certaine satisfaction en nuisant aux autres joueurs. Ceux qui aiment les jeux plus compétitifs aimeront ce petit côté « take that ».

Malgré le fait que je ne suis pas un grand admirateur de jeux de placement de tuiles, j’ai été agréablement surpris. Le jeu est plutôt léger, parfait pour les jeunes, la famille et les débutants!

Bref, si vous recherchez un premier jeu de placement de tuile offrant une belle ambiance avec du bluff et de la tactique alors La Guerre Des Moutons est pour vous!

On aime :
– les règles simples et faciles à expliquer;
– on peut y jouer sur une table à l’extérieur (c’est un jeu portatif);
– le matériel est d’une bonne qualité;
– le jeu se joue bien peu importe le nombre de joueurs (mais il est plus amusant à 3 ou 4 joueurs);
– l’ambiance rigolote et rempli de coups foireux;
– l’interaction qui est très présente entre les joueurs;
– le jeu se joue très bien et les parties sont rapides;
–Les tuiles spéciales qui rendent les parties riches en bluff surtout avec les joueurs plus expérimentés;
– les mécaniques de bluff, de tactiques et de stratégie sont bien balancés;

– la rejouabilité est plutôt bonne, mais il vaut mieux sortir ce jeu de manière occasionnelle pour éviter de se lasser rapidement;
– jeu familial et idéal comme premier jeu de placement de tuile (idéal pour les enfants de 6-7 ans).


On aime moins :
– le hasard, il y en a beaucoup;

– les tuiles recto-verso qui ne sont pas facile à manipuler;
– la thématique qui rejoint peu les adultes, mais d’avantage les enfants;
– le look aurait pu être amélioré, on se croit en présence d’un vieux jeu et ce malgré la nouvelle édition
;
– les couleurs qui ne sont pas du tout optimales pour les daltoniens.

On aurait aimé:
– Un paravent pour pouvoir cacher ses tuiles, il est impossible de pouvoir tenir toutes les tuiles en mains et pour pouvoir bluffer, il ne faut pas que les autres joueurs puissent voir nos tuiles.



7.5/10


Merci à notre partenaire Luma de nous avoir offert une copie du jeu pour cette chronique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X