Polynesia, avis et chronique de jeu

Les tremblements fréquents, les nuages menaçants au-dessus du cratère et l’odeur de soufre toujours croissante montrent clairement qu’il est temps de s’échapper. Dirigez votre tribu à travers les eaux du Pacifique à la recherche d’un nouveau foyer, à l’abri de l’éruption imminente du volcan.

Explorez de nouvelles routes maritimes qui mènent à des îles non visitées, collectez des ressources sur ces îles pour les offrir à d’autres tribus en échange de leurs connaissances, et continuez à naviguer à la recherche d’un endroit sûr, tout cela pour sauver autant de membres de votre tribu que possible et les conduire vers de nouvelles terres où ils pourront prospérer. Dans Polynesia, le joueur le plus couronné de succès à travers cette mission difficile sera nommé chef suprême des tribus polynésiennes.

Polynesia
Auteur: Peer Sylvester;
Illustrateur: Laura Bevon, David Prieto;
Éditeur: Ludonova;
Distributeur: Asmodee;
Nombre de joueurs: 2 à 4 joueurs;
Durée: 60 à 75 minutes;
À partir de: 12+;
Thématique : Archipels, îles, voyages maritimes;
Mécanique : Construction et connexion de routes.

C’est quoi le but?

Dans Polynesia, les joueurs doivent sauver les membres de leur tribu des dangers du volcan en les emmenant sur les îles qui leur rapporteront le plus de points. Dans le même temps, les joueurs doivent essayer d’atteindre les objectifs fixés par les cartes marée, qui varieront d’une partie à l’autre. Pour réussir, les joueurs doivent collecter des ressources sous forme de poissons et de coquillages qui leur permettront d’explorer de nouvelles routes maritimes, d’utiliser les routes des autres joueurs et de naviguer d’une île à une autre.

Comment on joue?

Procédez à la mise en place. Polynesia se déroule un nombre varié de tours (cela dépend des cubes Lave pigée dans sac noir). Chaque tour est divisé en deux phases. Les 3 premières cases de la Piste de phases correspondent à la phase Action (cases 3, 2 et 1). En commençant par le premier joueur et dans le sens horaire chaque joueur doit faire une Action par tour. Une fois que tous les joueurs ont fait leur 3 actions et que le marqueur de la Piste de phases se rend sur la case Volcan, la phase Action se termine et la phase Maintenance commence.

À votre tour, vous devez effectuer une des 4 actions suivantes:

Explorer
Cette action consiste à placer un de vos bateaux sur une route maritime. Vous pouvez explorer une nouvelle route ou explorer une route existante. Pour explorer une nouvelle route, vous devez payer le nombre de ressources selon le nombre sur la Piste de phases (3, 2 ou 1) et d’un seul type (poisson ou coquillage). Placez 1 ressource du type choisi sur la route avec votre bateau. Pour explorer une route existante, vous devez payer 2 ressources du type déjà placé sur la route qu’un joueur a exploré précédemment.

Voyager
Cette action consiste à déplacer les membres de votre tribu d’une île à une autre via les routes maritimes explorées. Chaque mouvement d’une île à une autre connectée coûte un point de mouvement, Vous pouvez utiliser autant de points de mouvement que le nombre sur la Piste de phases en cours et distribuez-les comme vous le souhaitez parmi vos membres. Pour prendre la route d’un autre joueur, il doit y avoir un membre de sa tribu sur l’île de départ et vous devez payer une ressource du type de la route empruntée. Ensuite, vous déplacez votre membre et celui de votre adversaire sur l’île désignée. Les 3 routes maritimes (oranges) des îles connectées à l’île principale n’ont pas besoin d’être explorées, vous pouvez voyager directement sur ces îles.

Peupler
Cette action consiste à ajouter un membre de votre plateau personnel (de gauche à droite) sur le plateau de jeu. Vous pouvez ajouter 3 membres sur l’île de départ (celle du volcan) ou ajouter 1 membre sur une île où vous avez déjà au moins un membre présent.

Pêcher
Cette action consiste à obtenir des ressources, mais d’un seul type (poisson ou coquillage). Prenez de la réserve autant de ressources du type choisi que le nombre sur la Piste de phases (3, 2 ou 1).

Phase de Maintenance
Lorsque le marqueur de la Piste de phases se rend sur la case Volcan, la phase Maintenance se déclenche. Le premier joueur pige au hasard un cube Lave du sac et le place sur le volcan sur le plateau de jeu. Au départ, le sac contient 1 cube noir, 3 cubes gris et 6 cubes rouges. Lorsque vous pigez un cube:
noir: le premier joueur pige dans le sac 2 cubes de lave additionnels.
gris: rien ne se passe, la partie continue.
rouge: Si c’est le 6e cube rouge, la partie se termine immédiatement, sinon la partie continue.

Le premier joueur choisit un type de ressources (poisson ou coquillage) et tous les joueurs doivent retourner les ressources de ce type dans la réserve.

Tous les joueurs reçoivent 1 ressource par île (avec un symbole poisson ou coquillage) où ils ont au moins 1 membre de leur tribu.

Passez le jeton Premier Joueur à votre voisin de gauche et commencez une nouvelle manche.

C’est tout?

À 2 joueurs, il est interdit d’explorer une route existante, vous devez absolument explorer une nouvelle route.

Il y a des jetons Île qu’un joueur obtient lorsqu’il pose un membre de sa tribu sur une île contenant ce jeton. En général, ces jetons rapportent des points en fin de partie, permettent de gagner des ressources ou permettent d’explorer immédiatement et gratuitement une nouvelle route.

OK, et le jeu se termine quand?

Une partie de Polynesia se termine immédiatement lorsque le 6e cube de lave rouge sur le volcan. Le volcan entre en éruption! L’île principale et les 3 îles adjacentes sont détruites. Tous les membres de tribu se trouvant sur ses îles retournent sur les plateaux personnels des joueurs (en les plaçant de droite à gauche).

Ensuite chaque joueur calcule leur score en additionnant:
– La valeur visible la plus haute sur leur plateau personnel.
– 1 point pour chaque symbole Tortue sur les îles contenant un membre de leur tribu.
– 1 point pour chaque jeton Tortue.
– Les points obtenus par les cartes Marée (3 cartes placées près du plateau en début de partie et qui peuvent rapporter des points).

Le joueur avec le plus de points gagne la partie! En cas d’égalité, le joueur avec le plus grand nombre de membres sur le plus d’îles différentes remporte la partie. S’il y a encore une égalité, les joueurs se partagent la victoire.

Ce que j’en pense?

La boîte de jeu de Polynesia est superbe! L’illustration colorée sur le couvert de la boîte m’a attiré immédiatement. Lorsqu’on ouvre le jeu, on remarque que le plateau de jeu ainsi que les Meeples de couleurs éclatantes et non-conventionnelles sont très jolis. Le reste du matériel est assez simple: quelques cartes, quelques jetons, des plateaux personnels, un sac noir avec des cubes et 2 types de ressources. Les ressources sont assez petites, mais cela reste acceptable, car on les pose sur le plateau et elles servent surtout à indiquer le type de ressources à payer. La qualité générale du matériel est bonne, tout est en bois ou en carton.

Les règles sont très simples et faciles à expliquer à d’autres joueurs. Bien que, pour l’instant, le jeu est disponible seulement en anglais (bientôt en français avec Gigamic), les règles sont bien expliquées et il n’y a que les cartes Marée et l’aide de jeu qui ont du texte (à part les règles bien sûr). L’aide de jeu est bien faite et est très utile, particulièrement pour les premières parties. Il y a 4 actions possibles à son tour donc je dirais qu’il est facilement accessible à tous. La mise en place se fait rapidement et même le jeu se joue assez vite, notamment grâce aux tours qui s’enchainent bien et au rythme du jeu qui demeure fluide.

La rejouabilité de Polynesia est assez bonne avec plusieurs cartes Marée qui contiennent différents objectifs.

J’aime bien la thématique, même si elle est déjà utilisée dans plusieurs autres jeux comme Kahuna, Blue Lagoon, Tungaru, etc. Ce thème d’îles paradisiaques est toujours rempli de couleurs et est attirant pour l’œil. Avec le plateau de jeu, les plateaux personnels, les bateaux et les ressources, la thématique est tout de même présente, mais ce sont les seuls éléments qui nous font surtout ressentir cette thématique abstraite d’îles polynésiennes. La mécanique de déplacements d’une île à une autre se transpose très bien sur la thématique. J’ai apprécié que les ressources ne constituent pas nécessairement une priorité dans ce jeu, mais qu’il soit plutôt basé sur l’exploration et les déplacements. Son mécanisme principal est simple, mais n’est pas privé d’interaction et de profondeur.

Polynesia est idéal à 4 joueurs, très bon à 3 joueurs, mais peu recommandable à 2 joueurs. Pourquoi il est préférable d’y jouer à 3 ou 4 joueurs? Particulièrement parce qu’il y a plus d’interaction entre les joueurs et qu’à 2 joueurs, il est impossible d’explorer une route existante. Le plaisir de ce jeu se retrouve dans son ambiance passive-agressive et la tension de ne pas savoir exactement quand la partie va se terminer. On peut tout à fait bloquer un joueur en cassant les chaînes car pour qu’un Meeple adverse emprunte notre bateau il faut qu’un de nos Meeples soit présent sur l’ile d’où il part, sans quoi il ne pourra pas effectuer son déplacement. De même, il sera bloqué s’il n’a pas la ressource requise et il est possible de construire une route maritime sans nécessairement avoir un Meeple sur une des 2 îles de la route explorée.

Bref, si vous aimez les jeux épurés, simples, mais profonds et avec une interaction intéressante entre les joueurs, alors Polynesia est pour vous!

On aime :
– Le look de la boîte est tout à fait SUBLIME;
– Les règles du jeu sont simples et s’explique bien (en 5 minutes);
– Le matériel est d’une qualité irréprochable;
– La rejouabilité est bonne avec différents objectifs et des jetons placés aléatoirement;
– L’ambiance passive-agressive et une tension qui est présente grâce aux cubes Lave avec lesquels on ne peut être certain quand la partie se terminera;
– Un jeu accessible à tous car il s’apprend facilement;
– L’interaction entre les joueurs bien présente sans être trop agressive;
– La thématique à la fois abstraite et colorée est superbe;
– La mécanique (contenant peu de hasard) est simple, mais engageante et avec plus de profondeur qu’on y croirait;
Le jeu est fluide et il se joue bien.

On aime moins :
– Vraiment moins intéressant d’y jouer à 2 joueurs;
– Le jeu est recommandable, plaisant et très joli, mais on a l’impression qu’il manque un petit effet WOW!


Il est à noter que si :
– Vous n’aimez pas être embêté par les autres joueurs, alors il vaut mieux éviter ce jeu.

8/10

Merci à notre partenaire Asmodee de nous avoir offert
une copie du jeu pour cette chronique.

Nous vous invitons à découvrir d’autres jeux de Ludonova
en lisant notre chronique sur le jeu Yukon Airways.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.