Paris New Eden, avis et chronique de jeu

Imaginez qu’une catastrophe a ravagé l’Europe et que toutes les infrastructures telles que nous les connaissons sont détruites afin de laisser place à une nouvelle végétation. Dans la ville de Paris, comme dans plusieurs autres villes de l’Europe, les survivants de cette catastrophe devront s’organiser ensemble pour rebâtir la ville afin qu’ils puissent y vivre et se développer. C’est dans cet univers que se déroule le jeu Paris New Eden, jeu de Ludovic Maublanc et Florian Grenier.

Paris New Eden
Auteurs: Ludovic Maublanc & Florian Grenier;
Illustrateurice: Agnès Ripoche;
Éditeur: Matagot;
Distributeur: Îlo307;
Nombre de joueurs: 2 à 4 joueurs;
Durée: 45 minutes;

À partir de: 10+;
Thématique : Civilisation, Post-apocalyptique
;
Mécanique : Draft de dés, gestion de ressources.

C’est quoi le but ?

Dans Paris New Eden, chaque joueur aura une année pour construire son refuge dans l’environnement post-apocalyptique. La partie est ainsi divisée en quatre saisons pour représenter chacune des manches. Parmi ces manches, les joueurs auront la possibilité de recueillir de nouveaux survivants, surmonter des événements et approvisionner le refuge en nourriture. À la fin de l’hiver (soit la quatrième manche), le joueur qui aura accumulé le plus de points remportera la partie.

Comment on joue?

À tour de rôle, les joueurs effectueront les différentes étapes d’une saison. Dans un premier temps, les joueurs vont recueillir des survivants afin d’accroître leurs effectifs. En récoltant un survivant dans un lieu, les joueurs pourront également effectuer une action selon le lieu que le survivant est récupéré. Les différents lieux permettront par exemple de récolter des ressources. Ensuite, dans un deuxième temps, les joueurs vont utiliser les effectifs récupérés à la première étape pour acquérir des aménagements. Ensuite, les joueurs vont résoudre un événement et subvenir aux besoins en nourriture de leurs survivants. Finalement, les joueurs devront préparer la saison suivante. Voici comment se déroulent les différentes étapes :

1) Récupérer des survivants: À ce moment, les joueurs choisissent un dé parmi les différents types de survivants. Chaque face représente une sorte de survivant (la face jaune représente un bricoleur, la face rouge représente un combattant, la face verte représente un guérisseur, la face mauve représente un sage, la face bleue représente un fermier et finalement la face noire représente un joker qui pourra être utilisé comme n’importe quel autre combattant). Lorsque le joueur choisit un dé, il le place sur son plateau de refuge et il effectue l’action du lieu. La tour (lieu 1) permet de retourner des événements face cachée. Le pont (lieu 2) permet de piocher des cartes missions et d’en choisir une. Ces cartes permettent de gagner de nouveaux aménagements ou des points de victoire pour la fin de partie. Le restaurant (lieu 3) permet de récupérer de la nourriture. Le centre (lieu 4) permet de récupérer des équipements pour réussir les événements. Finalement, la gare (lieu 5) permet de choisir des jetons survivants supplémentaires.

2) Acquérir des aménagements: Il y a cinq types d’aménagements disponibles qui sont représentés par les différents types de survivants. À tour de rôle, les joueurs vont annoncer leur force pour chaque type d’aménagement. La force représente le total de survivants pour le type d’aménagement. Par exemple, pour un aménagement des fermiers, le nombre de survivants fermiers qu’un joueur possède dans son refuge déterminera sa force. Ensuite, par ordre de force, les joueurs choisissent un aménagement. S’il y a égalité, c’est le joueur avec le jeton batte (qui peut être récupéré dans un des lieux) qui choisit en premier. Ensuite, les joueurs placent leur aménagement à côté de leur refuge tout en défaussant les dés et les jetons qui ont été utilisés pour acquérir l’aménagement.

3) Résoudre l’événement et les besoins en nourriture: À la fin de la manche, il restera un événement face visible. Les joueurs pourront tenter de le résoudre afin de récupérer des points de victoire. Pour réussir, ils devront posséder un certain nombre de survivants avec des équipements préalablement récupérés. S’ils ne réussissent pas l’événement, rien ne se passe alors les joueurs ont raté l’opportunité de se faire des points. Par la suite, les joueurs paient un certain nombre de nourritures en fonction du nombre de survivants. La charte est indiquée sur le plateau principal du jeu. Si les joueurs réussissent à nourrir leur population, alors ils gagnent des points de victoire. S’ils ne réussissent pas, rien ne se passe encore.

4) Préparer la saison suivante: On relance les dés pour chacun des lieux à ce moment-ci. On dévoile de nouvelles cartes événements et aménagements. Le joueur qui possède le jeton jumelles (obtention via les lieux) devient alors le nouveau premier joueur. Puis, c’est le début d’une nouvelle saison!

Le jeu se termine quand?

Lorsque l’hiver est passé (fin de la 4e manche), les joueurs résolvent un événement et nourrissent leurs survivants pour une dernière fois. Ensuite, les joueurs dévoilent leurs missions secrètes et inscrivent des points s’ils les ont réussies. Aussi, certains aménagements peuvent également donner des points de victoire. Quand tous les joueurs ont calculé leur score de fin, celui qui en a le plus remporte la partie.

C’est tout?

Les différentes cartes d’aménagement ainsi que les missions secrètes vont amener les joueurs à opter pour différentes stratégies et à varier leurs actions. Le jeu demande donc une grande adaptabilité en fonction de ce qui est disponible sur le plateau du jeu. Les dés vont également orienter les joueurs dans leurs décisions stratégiques. L’interaction entre les joueurs se situe lors du choix des dés, mais également lors de la récolte des aménagements. Il est donc important de surveiller de près les choix de ses adversaires afin de prendre la meilleure décision et de tirer profit des décisions des autres.

Ce que j’en pense

Paris New Eden est un bon jeu pour initier des joueurs à la draft de dés et à la gestion de ressources. Le jeu propose un joli visuel qui donne envie de le découvrir. Il force les joueurs à prendre des décisions rapidement et à changer parfois de stratégie en cours de route.

Même si les règles sont plutôt claires, il n’est pas facile à prendre en main la première fois. La mise en place peut demander un peu plus de temps que les jeux qui s’équivalent en termes de complexité. L’idéal est d’avoir un joueur qui maîtrise bien le jeu pour une partie avec de nouveaux joueurs.

Je pense que c’est définitivement un jeu qui s’enrichit au fil des parties, ce qui lui amène une bonne rejouabilité (on a envie d’y rejouer). La thématique est agréable, mais elle ne s’agence pas parfaitement avec les mécaniques du jeu. Dans un contexte de survie post-apocalyptique, je me serais attendu par exemple que le fait de ne pas avoir assez de nourriture pour les survivants engendre un malus au refuge. Le matériel est d’une bonne qualité et il est assez remarquable. Je dois mentionner que l’insert de la boîte du jeu est vraiment bien conçue et qu’il permet de bien ranger le matériel dans celle-ci.

Néanmoins, le jeu offre une diversité de stratégies qui permettent d’aller chercher autant un joueur apprenti qu’un joueur plus expérimenté. Ça permet de rassembler les joueurs et il y a un petit côté take that lorsque l’on vole un dé convoité d’un autre joueur (qui peut être apprécié ou non selon le type de joueur). Paris New Eden est un jeu accessible et il demeure très intéressant peu importe la configuration.

Paris New Eden propose un univers post-apocalyptique joyeux et cela peut être perturbant. L’ambiance est assez bonne et elle n’est pas tendue comme dans les autres jeux du même type. En effet, il n’y a pas de bagarre durant la partie (on ne ressent pas le mode survie). Toutefois, le jeu est très interactif et il propose plusieurs rebondissements durant la partie (un univers original, animé et sans pénalité).

Mécaniquement, le jeu fonctionne bien et il permet à tous les joueurs d’y trouver leur compte. Il y a beaucoup de place à la réflexion durant la partie puisqu’il faut prendre plusieurs décisions. De plus, le jeu est fluide et stratégiquement intéressant.

Bref, si vous avez envie de jouer à un jeu de gestion et de draft accessible, qui propose une mécanique différente et une nouvelle manière d’aborder l’univers post apocalyptique, alors Paris New Eden est pour vous.

On aime :
– Le look de la boîte et le concept visuel du jeu qui est joli;
– Les règles du jeu claires et faciles à expliquer, mais pas simple à prendre en main
;
– Le matériel est d’une bonne qualité et impeccable (les dés sont chouettes);
– La re jouabilité du jeu assez bonne et l’envie de rejouer également;
– L’ambiance sans bagarre ressentie durant la partie;
– Un jeu accessible à tous et intéressant peu importe la configuration;
– L’interaction entre les joueurs, les rebondissements et le hasard qui anime les parties;
– La thématique bien présentée et son univers original;
– Les mécaniques qui fonctionnent bien et qui occasionne plusieurs décisions durant la partie (on aime pouvoir récupérer des ouvriers);
– Un jeu fluide et stratégiquement intéressant;

– L’iconographie simple à comprendre;
– Le fait que chaque joueur peut y trouver son compte (le jeu n’est pas pénalisant);
– Un insert digne de mention.

On aime moins :
– La mise en place qui est un peu longue;
– Le nombre de choses qui sont difficiles à assimiler pour ce type de jeu lors d’une première partie;
– Les mécaniques de jeu qui ne s’harmonisent pas parfaitement avec le thème (un joyeux post-apocalyptique).


On aurait aimé:
– Peut-être qu’une variante avec des règles plus simples aurait été un plus pour les nouveaux joueurs. Vu la complexité du jeu et le public cible, le jeu s’apprécie davantage au fil des parties et aurait bénéficié de règles simplifiées pour une première partie. Les règles avancées auraient également pu inclure un malus aux joueurs qui ne réussissent pas à nourrir ses survivants pour le rendre un peu plus punitif, ce qui est aurait été un plus pour aller avec le thème.

Il est à noter que si :
– Le jeu est difficile pour les familles et il est léger pour les joueurs experts. Nous parvenons difficilement à positionner le public cible pour ce jeu.


8/10

Merci à notre partenaire Îlo307 de nous avoir offert une copie du jeu pour cette chronique.

Nous vous invitions à découvrir un autre jeu exploitant la thématique post-apocalyptique avec le jeu Outlive

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X