Living Forest, avis et chronique de jeu

Living Forest est un magnifique jeu qui a capté notre attention en 2021. Il propose une belle thématique, des mécaniques de jeux très intéressantes et il suffit d’un seul coup d’œil sur la couverture pour avoir immédiatement envie d’y jouer. Une très bonne nouvelle, il vient de remporter le prix de L’As d’Or-Jeu de l’Année, dans la nouvelle catégorie Initiés de 2022 au Festival International des Jeux de Cannes. Des prix sont décernés chaque année depuis 1988! On évalue donc la qualité des matériaux, le bon fonctionnement des mécanismes, la lisibilité des règles, l’esthétique du jeu, la créativité des auteurs et la thématique qui doivent stimuler l’imaginaire du joueur et contribuer à faire du jeu un véritable objet culturel qui enrichit notre patrimoine.

C’est donc l’occasion idéale pour vous faire découvrir ce fantastique jeu familial parfait pour les joueurs initiés et non initiés!

Living Forest
Auteur: Aske Christlansen;
Illustrateur: Apolline Etienne;
Éditeur: Ludonaute;
Distributeur: Distribution Dude;
Nombre de joueurs: 2 à 4 joueurs;
Durée: 40 minutes;
À partir de: 10+;
Thématiques : Animaux de la forêt, Esprits, Nature, Gardiens;
Mécaniques : Jeu de cartes/deckbuilding, de stop ou encore et de placement.

C’est quoi le but?

Dans Living Forest, avec l’aide des animaux gardiens, chaque joueur/esprit va tenter de sauver la forêt et son arbre sacré en la protégeant des attaques incessantes et des flammes dévastatrices d’Onibi. Vous pouvez y parvenir en plantant 12 arbres protecteurs différents, en récoltant 12 fleurs sacrées et réveiller le gardien de la forêt Sanki ou en éteignant 12 feux pour repousser à jamais Onibi.

Comment on joue?

Une partie se joue en plusieurs manches et une manche va se jouer en 3 phases:
– Les animaux gardiens;
– La phase d’action;
– La phase de fin de tour.

1- La phase des animaux gardiens va se jouer en simultané. Chaque joueur va révéler des cartes une à une de sa pioche personnelle pour former sa ligne d’aide d’animaux. Les joueurs peuvent piocher autant qu’ils le souhaitent jusqu’à ce qu’ils révèlent un 3e symbole solitaire.

Si vous obtenez un 3e symbole, vous ne disposerez que d’une seule action durant la seconde phase d’action.

Toutefois, si vous vous arrêtez au bon moment (sans révéler un 3e symbole solitaire), vous pourrez réaliser 2 actions au lieu d’une seule en fonction de votre collecte de symboles et de ceux présents sur votre plateau forêt.

Il est à noter qu’il est possible d’annuler un symbole solitaire avec un symbole grégaire (symbole que vous allez trouver sur des cartes acquises durant la partie) et qu’il est aussi possible de dépenser une tuile Fragment pour détruire une carte Varan ou pour défausser une carte Animal que vous venez de révéler (très utile pour éviter d’obtenir un 3e symbole solitaire).

On calcul les symboles présents sur nos cartes pour déterminer les actions possibles.
Photo de Meeple Qc

2- La phase d’actions. Cette phase de jeu se joue à tour de rôle à commençant par le joueur qui aura l’Arbre sacré en sa possession!

Vous allez calculer les différents symboles (soleil, goutte d’eau, plante, air et fleur) présents sur les cartes de votre ligne et sur votre plateau individuel de forêt pour choisir quelles actions vous allez réaliser parmi les suivantes:

– Prendre un fragment de la réserve;

– Récupérer une ou plusieurs cartes Animaux gardiens: Les symboles soleil vous permettent de dépenser cette valeur pour acquérir une ou plusieurs cartes présentes dans les 3 rangées;

– Éteindre l’incendie: Les symboles d’eau vous permettent d’éteindre les incendies (jetons de feu présent sur le plateau des esprits) La valeur pourra être égale ou inférieure à votre nombre de gouttes d’eau et vous allez choisir les jetons feux en fonction de votre nombre. Il se peut qu’il n’y ait pas de jeton à votre tour!

– Avancer sur le cercle des Esprits: Les symboles Air permettent à un joueur d’avancer (dans le sens des aiguilles d’une montre) d’un nombre de rochers inférieur ou égal au nombre d’air. On peut alors réaliser une action bonus indiquée sur notre tuile d’arrivée. Si vous passez par- dessus un joueur, vous allez pouvoir récupérer l’une des 3 tuiles victoire du joueur ou même reprendre une de vos tuiles ou celle d’un autre joueur ayant été précédemment volé;

– Planter un seul arbre protecteur: Les symboles pousse d’arbre, vous permettent de prendre un arbre protecteur de valeur égale ou inférieure et le planter sur votre plateau de forêt en prenant soin de planter celui-ci sur une case adjacente à un arbre déjà posé. Les arbres vont vous octroyer un effet pour toute la partie et il est activé instantanément!

C’est tout?

Sur votre plateau de forêt, il est possible de compléter une rangée ou une colonne ou une case présente dans les 4 coins et il peut arriver d’activer un bonus. Celui-ci est activé immédiatement et il sera permanent.

3- La fin du tour de jeu et l’attaque d’Onibi!

Onibi vous attaque! S’il y a encore des feux au centre du Cercle des Esprits, chaque joueur va devoir calculer le nombre de symboles Eau. Si la valeur d’un joueur est inférieure à la valeur totale du feu: celui-ci va devoir ajouter autant de cartes Varan de Feu que le nombre de jetons feux restants au centre du cercle.

Photo de Meeple Qc

Ensuite, Onibi attaque l’arbre sacré! En fonction des cartes animaux gardiens acquises durant le tour, on va ajouter des jetons de Feux au centre du cercle des esprits.

– Un jeton de valeur 2 pour chaque carte animal de la première ligne;
– Un jeton de valeur 3 pour chaque carte animal de la deuxième ligne;
– Un jeton de valeur 4 pour chaque carte animal de la troisième ligne.

Il ne peut jamais y avoir plus de 7 feux au centre du cercle des esprits.

On va ensuite compléter les lignes des cartes animaux, défausser nos cartes jouées durant le tour et faire passer l’arbre sacré au joueur suivant pour débuter une nouvelle manche.

OK, et le jeu se termine quand?

La partie peut se terminer de 3 manières (à la fin d’une phase d’Action complète):
– lorsqu’un joueur obtient 12 arbres protecteurs différents sur son plateau forêt et les tuile victoires Arbres des autres joueurs (s’il est parvenu à les voler aux autres joueurs);
– lorsqu’un joueur possède 12 jetons Feux;
– lorsqu’un joueur possède 12 Fleurs Sacrées incluant celles visibles sur sa ligne d’aide (cartes animaux), celles présentent sur le plateau forêt et sur les tuiles victoires.

S’il parvient à remplir l’une des conditions le premier, il remporte immédiatement la partie!

Toutefois, on va calculer les points de victoires pour les 3 conditions de victoire à la fin d’une phase d’actions si plusieurs esprits/joueurs sont à égalité. Le joueur qui aura le plus de points remportera la partie!

Il est possible de jouer en solo à ce jeu avec le mode solo disponible sur le site de Ludonaute ICI

Un goodies existe également, il s’agit d’une variante permettant d’ajouter la carte de Sanki et d’Onibi, face visible, à côté du Cercle des Esprits. En effet, Sanki et Onibi sont au coeur de l’histoire que raconte Living Forest et ils sont les êtres suprêmes qui ont créé l’équilibre dans la Forêt.

La carte Sanki (après avoir été acquise et placée sur le dessus de votre pioche), vous permettra d’obtenir 5 Fleurs Sacrées. Une carte très puissante puisqu’il vous faut obtenir 12 Fleurs pour remplir l’une des 3 conditions de victoire.

La carte Onibi (après avoir été acquise et placée sur le dessus de votre pioche), va obliger tous les Esprits de la Nature (sauf vous) de réaliser une seule action sans tenir compte de leurs symboles présents dans la ligne d’Aide. Une carte tout aussi puissante qui ajoutera un peu plus de taquinerie à ce jeu!

Ce que j’en pense?

En ce qui me concerne, je trouve qu’il s’agit d’un beau jeu familial+ et qu’il est parfait pour jouer avec tous les types de joueurs.

Living Forest attire l’attention par sa boîte de jeu magnifique et intrigante. Ensuite on découvre avec plaisir le matériel de bonne qualité. Les plateaux sont magnifiques, en carton épais et les iconographies sont intuitives. De plus, je trouve que ses présentoirs pour placer les arbres très joli et pratique sur la table de jeu. Le seul défaut concerne le thermoformage de la boîte, ce n’est pas pratique et nous avons de la difficulté à placer le matériel dans celle-ci. En revanche, j’apprécie l’ergonomie et la disposition du jeu sur la table. Toutefois, j’aurais aimé que les personnages tiennent réellement sur leurs supports. Il est à noter que j’ai réglé ce problème en collant ceux-ci!

Vraiment, la beauté des illustrations est remarquable dans ce jeu. J’adore énormément les animaux, alors c’est un réel plaisir de regarder chacune des cartes présentes dans ce jeu. De plus, je trouve que la thématique d’esprit de la nature très bien intégrée dans toutes les étapes du jeu. Il faut absolument que je souligne le talent d’Apolline Etienne (Fossilis et Wreck Raiders)!

Living Forest est un jeu très accessible autant aux initiés que pour les nouveaux joueurs. Les règles du jeu s’expliquent rapidement et se prennent en main facilement. Vous pouvez y jouer en famille avec des enfants d’environs 10 ans. Bien qu’il soit jouable à mon avis avec des enfants de 8 ans (si vous prenez bien le temps d’expliquer et de faire découvrir les diverses stratégies du jeu). En fait, il s’agit d’un jeu complet et rempli de plusieurs subtilités.

Il propose plusieurs mécaniques de jeux efficaces et elles sont bien imbriquées. J’aime beaucoup la pige de carte en simultané qui ajoute une part de hasard au jeu, mais qui peut être contrôlé avec les fragments et vos symboles grégaires présents sur les cartes acquises durant la partie. Cette partie me rappelle le jeu Mystic Vale, mais en moins punitif.

J’adore le principe du stop ou encore idéal pour apprendre à prendre des risques, mais aussi de savoir s’arrêter au moment opportun. Cette partie est plaisante en famille et très éducative selon moi, en plus on vient diminuer une longueur durant une manche.

J’aime pouvoir gérer les jetons de Feux tous ensemble contre Onibi. On ajoute un volet semi-coopératif à ce jeu. On doit éteindre les feux pour éviter de recevoir des cartes Varan, mais en même temps, on peut décider de ne rien faire pour que les autres joueurs reçoivent des cartes de pénalités. Honnêtement, j’ai eu du plaisir à faire l’acquisition de cartes de la 3e rangée dans le but de polluer le deck des autres joueurs de cartes Varan. Toutefois, il faut faire attention à ne pas laisser un seul joueur éteindre trop de feux tout seul puisqu’il s’agit d’une des 3 conditions de victoire. Ce qui m’amène à vous dire qu’il est très facile de remporter la partie en cumulant 12 jetons de Feux.

Toutefois, l’acquisition de nouvelles cartes vous permet d’obtenir plus de symboles et même de précieux symboles grégaires. Personnellement, en ajoutant ces symboles dans mon deck, j’ai pu obtenir plusieurs fois de bonne pige de carte dans ma ligne d’animaux. Encore plus si j’avais en ma possession des jetons de Fragments parce qu’il est astucieux d’utiliser ceux-ci pour se débarrasser d’une carte Varan et annuler une carte qui nous ferait obtenir un 3e symbole Solitaire.

Ensuite l’acquisition des arbres sacrés est très intéressante puisque l’on va placer ceux-ci sur notre plateau de forêt et il ne faut pas négliger les bonus présents sur les tuiles d’arbres et ceux que l’on peut obtenir en complétant une rangée, une colonne et l’un des 4 coins. Les bonus sont cumulatifs et permanents et il ne faut pas les négliger!

Vraiment, on peut réaliser plusieurs combos intéressants à Living Forest! Mon but est de parvenir à remporter une partie en ayant cumulé 12 Fleurs Sacrées. En ce qui me concerne, je trouve que c’est la condition de victoire la plus difficile à réaliser.

Je trouve que les conditions de victoires sont intéressantes et il est encore plus amusant de pouvoir voler des jetons victoire aux autres joueurs en passant par-dessus ceux-ci sur le plateau central du Cercle des esprits. J’ai eu du plaisir à utiliser ce plateau et il ne faut pas le sous-estimer. Il est très important pour contrôler les victoires des joueurs. En effet, derrière ce sympathique jeu familial, il se cache une belle portion calculatoire et très tactique. Pour toutes ses raisons, je dois donc dire que le jeu est tout de même pour un public initié et ce bien qu’il soit très dynamique et vraiment accessible.

En famille avec des enfants de moins de 10 ans, il pourrait être difficile pour ceux-ci de saisir toutes les subtilités de Living Forest. Toutefois, la thématique, son univers, les illustrations et son ambiance de course vont retenir leur attention. Mon fils de 8 ans a eu du plaisir à sélectionner des cartes d’animaux et des tuiles d’arbres en fonction de ses goûts. Encore plus à éteindre les feux pour combattre le méchant Onibi sans toutefois saisir les subtilités et comprendre tous les combos possibles à réaliser avec ce jeu. Rappelez-vous, tout ce qui compte au final, c’est le plaisir! Et… le jeu n’est pas punitif! Et… Les parties sont très fluides!

Living Forest propose une ambiance de course à la fois tendue et amusante et une interaction basée sur la compétition. Vraiment, j’ai pris plaisir à taquiner les adversaires et à observer le déroulement de la partie pour bien contrôler les conditions de victoire. À plusieurs parties nous avons dû déterminer un gagnant en fonction des points puisque nous avions une égalité.

Photo de Meeple Qc
Le cercle blanc est le symbole grégaire qui permet d’annuler un symbole solitaire.

Je dois donc vous dire que vos parties seront variées en fonction des joueurs avec qui vous allez jouer. Il se pourrait que le renouvellement des parties soit affecté par le fait de jouer seulement avec les mêmes personnes (surtout si vous maitrisez bien les conditions de victoire et les manières d’y parvenir). J’aurais aussi aimé une asymétrie dans les deck de départ et les plateaux de forêt pour permettre de renouveler un peu plus les parties en jouant avec un autre personnage. Toutefois, ça n’enlève rien à Living Forest puisqu’il y a tout de même plusieurs choses à découvrir au fil des parties.

Vous pouvez y jouer à 2, à 3, à 4 joueurs et même en solo avec le mode que vous pouvez trouver sur le site de Ludonaute. Personnellement, il s’agit d’un jeu que j’aime sortir à partir de 3 joueurs pour ajouter du défi. Il devient plus interactif et imprévisible à 3 joueurs et plus. Bien que j’aime y jouer à 2 joueurs, je trouve qu’il est plus facile pour moi de bien calculer et anticiper la victoire dans cette configuration.

Bref, si vous avez envie de jouer à un jeu magnifique, proposant un bon mélange de mécaniques tout en étant simple à appréhender, alors laissez-vous séduire par Living Forest en famille ou entre amis.

Photo de Meeple Qc

On aime :
– Le look de la boîte très accrocheur et des illustrations sublimes et magnifiques;
– Les règles du jeu simples et rapides à expliquer;
– Le matériel d’une très bonne qualité, une ergonomie efficace et intuitive (mention spéciale aux présentoirs des arbres);
– La re jouabilité intéressante et la courbe d’apprentissage possible;
– L’ambiance de course à la fois tendue et amusante et taquine (un jeu calculatoire et très serré dans le dénouement);
– Un jeu dynamique et accessible à tous et familial +;
– L’interaction basée sur la compétition (il faut regarder ce que font les autres et ne pas hésiter à voler des jetons de victoire);
– La thématique du jeu bien présentée et ressentie;
– Les mécaniques accessibles qui sont fonctionnelles et intéressantes (le stop ou encore lors de la pige des cartes, le deckbuilding et pouvoir réaliser plusieurs combos durant la partie);
– Avoir 3 conditions de victoires qui ajoutent un beau volet de course à la victoire et qui vient varier les stratégies;
– Pouvoir contrôler le hasard en lien avec la pige des cartes avec les jetons fragments;
– Un jeu fluide, proposant des tours de jeu qui s’enchainent très bien et qui n’est pas punitif;
– Intéressant de pouvoir réaliser la première phase de jeu en simultané (diminue les longueurs).

On aime moins :
– Le rangement de la boîte qui n’est pas optimale et les personnages qui ne tiennent pas en place sur leurs supports;
– Les jetons Feux, si vous ne surveillez pas bien les autres joueurs, il est très facile de remporter avec cette condition.


On aurait aimé:
– Une asymétrie dans les deck de départ de chaque joueur (les 14 cartes sont identiques).


Il est à noter que si :
– Vous êtes une personne allergique au hasard, alors vous pourriez ne pas aimer ce jeu;
– Il s’agit d’un jeu familial très facile à appréhender. Il propose plusieurs mécaniques de jeux qui fonctionnent très bien entre elles et une dynamique intéressante.

9/10

Merci à notre partenaire Distribution Dude de nous avoir offert une copie du jeu pour cette chronique.

Nous vous invitons à découvrir d’autres jeux de cet éditeur en lisant notre chronique sur le jeu Star Clicker

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X