Zéro à 100, avis et chronique de jeu

Quel est le pourcentage moyen d’eau dans un melon d’eau ? Combien d’années se sont écoulées entre la sortie des épisodes 3 et 4 de Star Wars ? À quelle hauteur (en cm) une puce peut-elle sauter ? Connaissez-vous la réponse à ces questions un peu farfelues ? Vous devriez, car dans le jeu Zéro à 100, connaître les réponses approximatives à ce genre de questions, pourrait vous être bénéfique.

Zéro à 100
Auteur: Christian Lemay;
Illustrateur: Thiebault Courot;
Éditeur: Scorpion Masqué;
Distributeur: Randolph;
Nombre de joueurs: 2 à 12 joueurs;
Durée: 15 minutes;
À partir de: 12+;
Thématique: Questions générales;
Mécaniques: Jeu de cartes, estimation.

Crédit: Scorpion Masqué

C’est quoi le but?

Dans Zéro à 100, vous devez vous débarrasser de vos cartes question en estimant laquelle des réponses à ces questions s’approche le plus de la carte cible. L’équipe ayant misée la carte avec la réponse se rapprochant le plus de celle ciblée, gagne la manche en cour et dispose de la carte qui a été misée. La première équipe qui réussie à se débarrasser de toutes ses cartes question, sera l’équipe gagnante.

Qui aura la meilleure mise ? (Crédit: MeepleQc)

Comment on joue?

Avant de débuter la partie, une mise en place rapide doit être fait. Pour une partie à plus que 2 joueurs, 3 équipes doivent être formées (le nombre de joueurs peut varier d’une équipe à l’autre). Le paquet de cartes Question doit être mélangé, et posé sur la table, côté question visible. Par la suite, chaque équipe doit prendre 6 cartes question et les poser devant eux, sans jamais les prendre dans les mains, pour être certains de ne jamais voir le chiffre derrière les questions. Chaque équipe doit aussi prendre les 3 cartes pouvoirs d’une même couleur. Pour terminer, la carte cible affichant 50 des 2 côtés, est placée au centre de la table.

Zéro à 100 se joue en une succession de manches. Chaque manche se déroule de la même façon. Prenons comme exemple le premier tour de jeu d’une partie.

Au départ, la carte cible est toujours d’une valeur de 50. Quand la première manche est officiellement débutée, chaque équipe doit discuter pour tenter de trouver laquelle des questions posées devant eux, comporte la réponse la plus proche possible de la cible. Évidement, interdit de regarder l’endos des cartes pour voir la réponse aux questions.

Quand les discussions sont terminées, et qu’une carte a été choisie, celle-ci est avancée au centre de la table, toujours la face question découverte. Quand c’est chose faite pour tout le monde, chaque équipe doit lire sa carte question à voix haute, et la retournée pour annoncer la réponse à la dite question.

Quand toutes les cartes au centre de la table sont révélées, on les compares et celle avec la réponse se rapprochant le plus de la valeur de la carte cible, remporte la manche.

L’équipe avec la réponse la plus éloignée doit placer sa carte réponse au centre de la table, face réponse visible. Celle-ci devient alors la nouvelle cible pour la prochaine manche. La même équipe devra prendre une nouvelle carte question et l’ajouter devant elle. En cas d’égalité pour la réponse la plus éloignée, toutes les équipes en question doivent prendre une carte supplémentaire.

Toutes les autres cartes de la manche précédente, sauf celle qui fera office de nouvelle cible, sont écartées pour le reste de la partie.

Les manches de jeux vont ainsi s’enchaînées jusqu’à la fin de la partie.

Quelques exemples de cartes questions (Crédit: MeepleQc)

OK, et le jeu se termine quand?

Zéro à 100 se termine lorsqu’une équipe se retrouve avec seulement une seule carte question devant elle. Si plus d’une équipe atteint cet objectif lors d’une même manche, il y a un semblant de ”mort subite”. Chaque équipe doit estimé la réponse à sa dernière carte question. Quand les 2 équipes sont prêtes, elles annoncent la réponse choisie et tourne leur carte pour révéler la vrai réponse. L’équipe avec la réponse la plus proche remportera la victoire.

Les fameuses cartes pouvoirs (Crédit: MeepleQc)

C’est tout?

Zéro à 100 est un jeu extrêmement simple. On choisi une carte, on la place au centre de la table et on espère avoir misé le plus proche possible de la valeur ciblée. Par contre il peut arriver qu’avec les cartes qu’il nous reste, on soit très loin de la valeur cible pour la manche en cour. Pour se faire, chaque équipe dispose de 3 cartes pouvoir, qui peuvent être jouées n’importe quand durant la partie.

Carte +/- 50 : Un côté de la carte ajoute exactement 50 à la valeur de votre carte question. L’autre côté lui, enlève 50 à la même valeur. Donc, par exemple, si vous estimez qu’aucune de vos cartes question ne s’approche de la valeur ciblée, vous pouvez y ajouter, ou soustraire 50 pour tenter de vous rapprocher le plus possible de la cible.

Carte +/- 20 : Exactement le même fonctionnement que la carte +/- 50, sauf que la valeur à ajouter ou soustraire, est de 20.

Carte ”Dans le mille” : Si vous êtes certains que votre réponse à un écart maximal de 5 avec la cible, vous pouvez jouer cette carte. Si vous avez raison, vous pourrez vous débarrasser d’une seconde carte question restante, vous rapprochant ainsi encore plus rapidement de la victoire.

Les pouvoirs peuvent vous aider grandement (Crédit; MeepleQc)

Ce que j’en pense?

Ce que je pense du jeu Zéro à 100 ? Zéro à 100 est un petit jeu d’ambiance et de questions générales, qui saura agrémenter vos soirées en famille et/ou amis.

Dans les jeux de questions générales, habituellement pour progresser dans la partie, ou tout simplement gagner, on doit connaître des réponses précises. Zéro à 100 tant qu’à lui, se démarque par le fait que nous ne sommes pas obligés de connaître la réponse exactes aux questions. Le fait de jongler entre une approximation des valeurs de nos réponses, pour savoir quelle carte jouer pour tenter de se rapprocher le plus possible de la cible, est selon moi un attrait important au jeu. Il réussie à se démarquer des autres jeux du même style.
Les gens qui ont habituellement un peu plus de difficultés a répondre à des questions générales dans d’autres jeux, apprécieront bien la twist dans celui-ci.

La boîte du jeu est à l’image du jeu lui même: petite, simple et efficace. L’illustration principale, et même la forme de la boîte, représentent une cible avec différents objets rappelant des dards, éparpillés un peu partout autour du centre de la cible. Il n’y a pas à dire, l’illustrateur a misé dans le mille en choisissant ce design de boîte, et les illustrations s’y rattachant.

Le livret de règles est petit, facilement compréhensible, et bien épuré pour sa grosseur. Il sera facile et rapide d’apprendre les règles, autant pour soi-même que pour les autres joueurs. Avec ce type de jeu, il faut que l’apprentissage des règles se fasse rapidement, car bien souvent c’est le genre de jeu qu’on sort avec des gens qui ne sont pas, ou très peu, initiés dans l’univers ludique.

J’adore la diversité des questions présentes dans le jeu. On peut passer d’une question sur la quantité de moustaches qu’à un chat, à une autre question nous demandant combiens de mètres peut mesurer un terrain de basketball. Même si vous êtes un expert dans plusieurs thèmes, il vous sera difficile de connaître la réponse exacte, car les questions posées vont amenées à se questionner sur une valeur ”X”, qu’on ne se serait jamais demandé dans la vie de tous les jours.

La mise en place est simple et rapide. Quand on sort la boîte de jeu, ça ne prend qu’une minute et on est prêts à jouer. C’est ce qui fait la beauté de ce type de jeux en début ou en fin de soirée.

Il y a beaucoup de carte questions, ce qui nous permet d’avoir une bonne quantité de parties avant de replonger dans les cartes déjà utilisées. Comme les questions ne demandent que des réponses numériques, il est plutôt difficile de se rappeler de la totalité des réponses lorsqu’on rejoue avec des cartes déjà jouées. De plus, le fait de connaître approximativement les réponses aux questions, ne vous garantie pas toujours une victoire, car tout dépend de la valeur qui agie à titre de cible. Donc un certain facteur de hasard doit être pris en considération.

Les cartes pouvoirs sont selon moi un excellent ajout, je dirait même un atout nécessaire. Ces cartes peuvent venir contrer l’effet du hasard qui vient jouer un certains rôle durant la partie. Si durant plusieurs tours, la valeur cible est toujours plus grand que 50, et que par malchance la valeur de vos cartes questions sont majoritairement inférieurs à 50, vous êtes dans un sal pétrin. C’est là que les cartes pouvoirs peuvent vous venir en aide et même influencer la partie en votre faveur.

Comme je le disais, le jeu comporte son lot de hasard, et ça peut vite devenir gênant. Quand on sais que nos réponses peuvent toutes tournées dans des chiffres qui ne se rapprochent pas du tout de ceux ciblés durant plusieurs tours, ça peut vite devenir frustrant. Une chance que les cartes pouvoirs sont là, même s’il y en a peu. Il aurait été bien d’en avoir un peu plus et qui sais, avoir des cartes pouvoirs qui affecte le jeu de ses adversaires, ça aurait donné une tournure intéressante aux parties.

Le jeu peut se jouer de 2 à 12 joueurs. Je pense que la meilleure configuration est à 2 joueurs (donc un duel) ou bien à 6 joueurs, pour avoir 3 équipes de 2 joueurs. Dépassé ce nombre, je pense que le jeu perds de son efficacité. Les phases de cocus en équipe deviendraient interminables, et le jeu perdrait assurément de son rythme et de sa fluidité.

Les partie sont rapides. Approximativement 15 minutes et le tour est joué. C’est le temps parfait pour ce genre de petit jeu. L’effet d’avoir des parties aussi rapides, et qu’une superbe ambiance se développe autours de la table, vous serez surpris de voir comment il est facile de passer de zéro à 100 parties dans le temps de le dire.

Bref, si vous aimez les jeux de questions générales et de party, alors zéro à 100 est fait pour vous.

Crédit: Scorpion Masqué

On aime :
– Le design de la boîte, et les illustrations s’y rattachant;
– Les règles du jeu qui sont simples et épurées;
– Les cartes sont d’une bonne qualité, et le texte d’une bonne grosseur;
– Le jeu offre une très bonne jouabilité;
– Une belle ambiance se développe tout au long des parties jouées;
– Un jeu accessible à tous, même pour les non-habitués aux questions générales;
– La mécanique du jeu, où on doit estimer et miser la valeur de nos questions;
Le jeu est fluide, rapide et les parties s’enchaînent à merveille
;
La présence des cartes pouvoirs;
Il est possible d’apprendre beaucoup de choses en jouant au jeu.

Crédit: Scorpion Masqué

On aime moins :
– Le facteur hasard qui peut s’avérer pénible par moment;
– Il y a peu de cartes pouvoirs
.

On aurait aimé:
– Avoir des cartes pouvoirs qui influencent le jeu de nos adversaires, et pas seulement le notre.

On aimerait:
– Un mode de jeu dans lequel ce serait à nous de déterminer une valeur précise à la question posée et que le joueur ayant misé la valeur la plus près de la vrai réponse, remporte la manche. Le tout avec des cartes ”réutilisables” et des crayons effaçables.

Il est à noter que si :
– Vous êtes une personne allergique au hasard, et aux jeux de questions générales, il vaut alors peut-être mieux éviter ce jeu.

9/10

Crédit: Scorpion Masqué

Merci à notre partenaire Randolph de nous avoir offert
une copie du jeu pour cette chronique.

Nous vous invitons à découvrir d’autres jeux de ce distributeur
en lisant notre chronique sur le jeu TTMC? Format Voyage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X