Nile Artefacts, avis et chronique de jeu

Dans Nile Artefacts, voyagez en bateau sur le Nil en vous arrêtant à chaque port pour récupérer des artefacts. Une fois l’un des bouts du fleuve atteint, vous pouvez offrir ces artefacts aux monuments en cours de construction, chacun demandant des types et combinaisons différentes. Venez découvrir ce jeu familial avec nous!

Nile Artefacts
Auteurs: Matthew Dunstan, Brett J. Gilbert;
Illustrateur: Iosu Palacios Asenjo;
Éditeur: Ankama;
Distributeur: Distribution Dude;
Nombre de joueurs: 2 à 4 joueurs;
Durée: 20 minutes;
À partir de: 8+;
Thématiques : Artéfacts, Dieux, Nile et transport;
Mécaniques : Jeu de gestion de main, de déplacements, de collection, de combinaison pour réaliser des offrandes et de revenu.

Photo de l’éditeur

C’est quoi le but?

Il faut récupérer des artéfacts tout en naviguant sur le Nil. Il faudra offrir ceux-ci en offrandes aux monuments en cours de construction dans le but d’obtenir des points de victoire des Dieux. Seul celui qui parviendra à obtenir le plus de points une fois la pile de cartes temple épuisée remportera la victoire.

Photo de l’éditeur

Comment on joue?

Le jeu se joue en plusieurs manches. Une manche se déroule en 4 phases: L’approvisionnement, la navigation, les offrandes et les récompenses.

En début de manche, il faut ajouter des artéfacts sur les emplacements du plateau en respectant la couleur indiquée sur la carte et celle indiquée sur le plateau.

La navigation: À tour de rôle, les joueurs vont se déplacer le long du Nil d’autant de cases désirées. Un joueur récupère un artéfact à l’endroit sur lequel il fait une escale. On procède ainsi à tour de rôle, ce qui fait qu’un autre joueur pourrait récupérer un autre artéfact placé à l’endroit où vous aviez déjà fait une escale puisqu’un endroit peut contenir plusieurs artéfacts et même une pièce.

Photo de l’éditeur

Il faut savoir que les pièces permettent de faire 2 actions au choix:
– Dépenser 3 pièces pour piger une carte artéfact dans la pile et l’ajouter à ses artéfacts;
– Dépenser 3 pièces pour faire faire demi-tour à son bateau et partir dans l’autre direction du plateau.

Lorsque tous les joueurs ont rejoint l’une des deux extrémités du plateau, on passera à la phase Offrandes. C’est à ce moment que les joueurs vont utiliser les artéfacts collectés et choisir lesquels ils veulent utiliser pour accomplir les objectifs indiqués sur les cartes de Temples.

Photo de l’éditeur

Une même carte Artéfact peut servir pour plusieurs cartes objectif de Temple. Il faut savoir que l’on peut progresser d’un seul étage par carte temple dans la phase d’offrandes. On défausse ensuite les cartes Artéfacts utilisées et on prépare la prochaine manche. Vous allez donc garder les cartes inutilisées pour la prochaine manche.

Lorsqu’un joueur atteint le dernier niveau d’une carte Temple, on va devoir attribuer les points aux joueurs présents sur cette carte. Les joueurs vont recevoir un nombre de points correspondant à l’étage sur lequel est situé son meeple. Vous aurez donc compris que les autres n’auront rien du tout. On défausse ensuite la carte et on remplace celle-ci par une nouvelle carte Temple.

Photo de l’éditeur

OK, et le jeu se termine quand?

Lorsque la pioche des objectifs sera épuisée, la partie prendra fin.

Celui qui aura le plus de points de victoire sur la piste de score remporte la partie.

Photo de l’éditeur

Ce que j’en pense?

Nile Artefacts est un petit jeu simple et idéal pour les jeunes familles. J’aime le sortir avec mon fils de 8 ans et jouer avec des joueurs néophytes.

La thématique de l’Égypte et son Nil séduit les joueurs. Le jeu est coloré et propose du matériel de bonne qualité. J’aime les petits détails qui nous permettent de voyager sur le Nil et surtout les petits bateaux tout mignons.

Nile Artefacts propose des règles bien décrites et très simples à expliquer. Celles-ci sont d’ailleurs rapides à prendre en main. Le jeu se met en place en moins de quelques minutes et vous serez prêt à disputer cette course aux objectifs sur le Nil.

Mécaniquement parlant, celles-ci sont légères, efficaces et vraiment intuitives. J’aime bien la petite course qui s’installe entre les joueurs. Bien que l’on se déplace d’un bout à l’autre du plateau pour collecter des artéfacts, je dois dire que j’aime bien pouvoir perturber la course en dépensant 3 pièces pour faire faire demi-tour à mon bateau. Malgré cela, je dois dire que le jeu manque d’originalité. Il faut collecter des artéfacts et remplir divers objectifs sur les cartes temples pour amasser le plus de points en fin de partie. Il n’y a rien de plus. Un peu de gestion de main et beaucoup de hasard lié à la pige des cartes et des objectifs.

Une chose que je n’aime pas vraiment est d’y jouer à plus de 3 joueurs. Comme le marqueur de joueur ne change jamais de joueur durant la partie, il faut que je vous dise que le 4e joueur se retrouve à ramasser les reste sur le plateau derrière les autres. De plus, les objectifs vont changer en cours de partie et on se trouve à collecter plusieurs artéfacts sans savoir s’ils vont servir ou non durant la partie. Quoiqu’il en soit, je vous conseille de bien observer les cartes Temples et d’user de stratégie pour vous emparer des artéfacts les plus utiles ou ceux qui vous permettront de marquer le plus de points.

Nile Artefacts est donc un jeu à faible interaction, mais agréable à jouer. Vous pouvez y jouer en discutant sans problème. La rejouabilité est au rendez-vous en raison de sa mise en place rapide et l’envie de prendre sa revanche, toutefois celle-ci sera limitée dans le temps. J’aurais aimé une variante permettant de se faire des petits coups entre nous comme un vol d’artéfacts, mais ça c’est mon côté joueuse plus aguerri. Vous l’aurez compris, si vous êtes un joueur plus aguerri en quête de stratégie et de gros défis, je vous conseille de voguer à un autre jeu. En revanche, si vous avez envie de montrer quelques mécaniques de base à vos enfants, je trouve que Nile Artefacts est parfait pour cette occasion.

Bref, si vous avez envie de jouer à un petit jeu de déplacement et de collection, alors laissez-vous charmer par Nile Artefacts et sa sympathique course aux points.

Photo de l’éditeur

On aime :
– Le look de la boîte et les illustrations qui sont très jolies et reflètent bien la thématique;
– Les règles du jeu bien décrites et rapides à expliquer;
– Le matériel de bonne qualité (les petits bateaux sont mignons);
– La re jouabilité en raison de sa mise en place et de l’envie de prendre sa revanche;
– L’ambiance de jeu de course aux objectifs et à la collecte d’artéfacts;
– Un jeu accessible aux jeunes familles et aux joueurs non initiés;
– L’interaction en lien avec la course, il faut user de stratégie pour mettre la main sur un artéfact convoité avant les autres joueurs (on aime l’action spéciale demi-tour);
– La thématique de l’Égypte est bien présentée;
– Les mécaniques sont légères, efficaces et faciles à prendre en main;
Le jeu est fluide et il se joue bien jusqu’à 3 joueurs.

On aime moins:
– Jouer à 4 joueurs (le dernier joueur va ramasser plus souvent les dernières tuiles disponibles derrière les autres joueurs);
– Le hasard lié à la pige des cartes objectifs qui peut nous faire tourner en rond;
– Que le marqueur premier joueur ne change jamais de joueur durant la partie;
– Devoir collectionner les artéfacts pour les utiliser plus tard sans trop savoir s’ils vont nous
servir.

On aurait aimé:
– Plus d’originalité dans le jeu en général.

Il est à noter que si :
– Il s’agit d’un jeu idéal pour les jeunes familles et pour les joueurs néophytes. Le jeu est sympathique, mais il sera trop léger pour les joueurs plus aguerris.

8/10

Merci à notre partenaire Distribution Dude de nous avoir offert une copie du jeu pour cette chronique.

Nous vous invitons à découvrir d’autres jeux en lisant notre chronique sur le jeu Dragon Parks

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X