RRR – Royauté VS Religion : Révolution, avis et chronique de jeu

De l’auteur de Love Letter, Seiji Kanai, le jeu RRR – Royauté VS Religion : Révolution est une version améliorée du jeu RR. Originalement sorti en 2010, il a été édité en 2020 par Igiari. Dans ce jeu abstrait de placement pour 2 joueurs où toutes les informations sont visibles, pourrez-vous surpasser la stratégie de votre adversaire et contrôler plus de la moitié du royaume?

RRR – Royauté VS Religion : Révolution
Auteurs: Seiji Kanai, Hayato Kisaragi;
Illustrateurs: Noboru Sugiura;
Éditeur: Igiari;
Distributeur: Distribution Dude;
Nombre de joueurs: 2 joueurs;
Durée: 20 minutes;
À partir de: 14+;
Thématiques: Royauté, Religion, affrontement;
Mécaniques: Un jeu de stratégie abstraite, de placement de tuile, de contrôle de territoire et d’affrontement.

Photo de l’éditeur

C’est quoi le but?

En tant que leader de la Royauté ou de la Religion, vous devrez gagner le plus d’influence possible grâce à des tuiles personnages que vous placerez sur un plateau de 3 x 3 représentant le royaume.

Photo de Meeple Qc

Comment on joue?
Un joueur prend les sept tuiles rouges représentant la Royauté, et l’autre prend les tuiles bleues représentant la Religion.

Chacun dispose donc d’un ensemble de tuiles aux pouvoirs identiques à celui de son adversaire. Seuls les noms sont différents. Ces tuiles doivent être alignées face visible devant chaque joueur, et ce pendant toute la partie, afin que chacun puisse voir celles qui leur sont encore accessibles.

Après avoir retiré la tuile Citoyen des tuiles neutres, on en pioche cinq au hasard pour ensuite les placer à côté du plateau. Elles seront accessibles à tous pendant la partie.

Photo de Meeple Qc

Le premier joueur prend la tuile Citoyen qui n’a aucun pouvoir et peut débuter la partie en la plaçant sur un emplacement du plateau. Celle-ci doit être placée à l’endroit face au joueur qui la place. On dit alors que cette tuile est un allié et le restera tant qu’elle sera face au joueur.

C’est ensuite au tour du second joueur de choisir une tuile parmi les siennes ou parmi les tuiles neutres et de la placer sur un emplacement libre du plateau.

Chaque tuile personnage dispose d’un pouvoir spécifique qui peut être instantané ou permanent. Il peut s’agir d’un pouvoir de destruction, de rotation, de bannissement ou de protection par exemple.

Le joueur qui place une tuile décide s’il veut ou non utiliser son pouvoir, mais s’il l’applique, il doit le faire intégralement.

Les personnages représentés sur les tuiles peuvent donc passer d’un camp à l’autre plusieurs fois pendant la partie par un système de rotation à 180°. Les tuiles peuvent aussi être détruites, déplacées, protégées ou même bannies.

OK, et le jeu se termine quand?

Une manche se termine dès que le plateau de jeu est intégralement rempli de tuiles face visible et que le pouvoir de la dernière tuile posée a été réalisé. Le joueur ayant le plus d’alliés, c’est-à-dire de tuiles à l’endroit, gagne la manche.

Le premier joueur à gagner deux manches est déclaré vainqueur.

Photo de Meeple Qc

C’est tout?

Le jeu RRR – Royauté VS Religion : Révolution nous propose différentes variantes pour plus de variétés dans vos parties. On suggère une autre façon de calculer les points ainsi que plusieurs variantes de mise en place en début de partie.

Par exemple, au lieu de placer 5 tuiles neutres sur le côté du plateau au début de la partie, on vous propose de donner aléatoirement 2 tuiles neutres à chacun des joueurs qui les ajouteront à leurs 7 tuiles de départ.

Photo de Meeple Qc

Ce que j’en pense?

Je dois dire que j’ai été agréablement surprise par le jeu RRR – Royauté VS Religion : Révolution. Malgré le fait qu’il soit une amélioration du jeu RR et qu’il soit originalement sorti en 2010, je n’en avais jamais entendu parler.

À première vue, le visuel austère de la boîte ne m’inspirait pas du tout. J’avais l’impression d’y voir les rois de trèfle et de carreau d’un simple jeu de cartes classique. Pourtant mon impression était bonne parce qu’on parle bien de royauté dans ce jeu. J’ai tout de même décidé de lui laisser une chance et je n’ai pas été déçue!

Le matériel est de très bonne qualité. Le plateau et les tuiles sont faites de carton épais et robuste ce qui les rend faciles à manipuler. Le fait que la boîte soit relativement petite en fait un jeu idéal à transporter dans toutes les occasions. J’aime bien, d’ailleurs, la petite division qu’ils ont faite à l’intérieur de la boîte qui empêche les tuiles de bouger partout.

Photo de Meeple Qc

Les images de la boîte et celles des tuiles sont belles, mais honnêtement, notre attention est beaucoup plus portée sur les symboles durant une partie. Effectivement, des symboles, il y en a beaucoup! Au départ, on peut se sentir dépassé par ceux-ci. De plus, l’apprentissage des icônes des personnages neutres n’est pas simple lors des premières parties. Cependant, ils sont assez intuitifs et on parvient rapidement à les comprendre. Une fois les symboles bien assimilés, on peut encore plus apprécier le jeu et sa profondeur.

Photo de Meeple Qc

Les règles sont simples et très bien développées dans le livret. Chaque tuile est décrite individuellement expliquant chacun des pouvoirs spécifiques.

La mise en place est simple et se fait rapidement. Il faut à peine 2 minutes pour placer le plateau de jeu au centre, les 7 tuiles de chacun des joueurs ainsi que les 5 tuiles neutres. En très peu de temps, tout est en place pour un affrontement!

Si toutefois vous cherchez un jeu avec une thématique bien sentie vous serez probablement déçu. Dans RRR, je trouve qu’elle est pratiquement inexistante. C’est souvent le cas lorsqu’on parle de jeux abstraits. Bien sûr, les noms des tuiles nous permettent de se faire une idée, mais sans plus. Ce n’est néanmoins pas un frein pour apprécier ce jeu.

Ceux qui sont allergiques aux jeux de hasard seront servi avec RRR. Ici, il n’y en pas! Toute l’information est visible. Seules les 5 tuiles neutres sont choisies de façon aléatoire en début de partie, mais elles sont visibles et disponibles pour tous. À tout moment, vous avez une vue complète sur votre jeu et celui de votre adversaire. Si vous perdez, vous n’avez que vous à plaindre!

C’est un jeu de tuiles minimaliste, mais hautement stratégique et rapide. La mécanique est très simple; à tour de rôle chaque joueur place une tuile sur le plateau. Le jeu se joue donc rapidement et tout y est fluide. Une partie dure environ 20 minutes. Il est donc facile d’enchainer les parties. Comme il ne se joue qu’a deux joueurs, pourquoi ne pas faire un tournoi et ainsi y faire jouer plus de monde!

De plus, RRR offre une forte rejouabilité grâce aux nombreuses tuiles personnages neutres. Les parties ne se ressemblent jamais.

Photo de Meeple Qc

Avec RRR, on doit planifier ses coups, anticiper et s’adapter à ce que joue notre adversaire. Comme les parties sont courtes et intenses, chaque coup compte. J’ai cependant trouvé que le premier joueur est clairement désavantagé par rapport à l’utilisation des tuiles neutres. Comme il doit absolument commencer la partie avec la tuile citoyen, c’est son adversaire qui a la chance d’être le premier à utiliser les pouvoirs des tuiles neutres.

Même si RRR – Royauté VS Religion : Révolution demande de la réflexion et de l’observation, il est tout de même accessible à un grand public. Il offre un défi ni trop simple, ni trop compliqué. J’y ai joué avec ma fille de 10 ans malgré le fait qu’il soit recommandé à partir de 14 ans. Elle a rapidement compris le concept et a même réussi à gagner quelques manches. Néanmoins, je ne le recommanderais pas pour des enfants plus jeunes qui risquent d’avoir de la difficulté avec la gestion des nombreux symboles.

RRR propose une ambiance de jeu plutôt tendue et soutenue. Lors de ma première partie, j’avais l’impression de vivre l’atmosphère d’une partie d’échec sur un plateau de tic tac toe! Très immersif, intense et rapide, tout est une question de stratégie pour effectuer un placement optimal au meilleur moment.

Lors d’une partie de RRR, même si chacun est très concentré sur sa stratégie, il est difficile de ne pas réagir quand la partie ne se déroule pas comme on l’avait prévu. C’est un jeu d’affrontement alors les interactions sont nombreuses. Les rebondissements ne manquent pas et c’est très satisfaisant lorsqu’on réussit un coup que notre adversaire n’avait pas vu venir.

Bref, si vous aimez les jeux d’affrontements rapides de pure stratégie où il n’y a pas de hasard, alors RRR – Royauté VS Religion : Révolution est fait pour vous.

Photo de l’éditeur

On aime :
– Les règles du jeu très simples et intuitives;
– Le matériel de très bonne qualité en carton épais et robuste;
– La re jouabilité qu’apportent les nombreuses tuiles neutres;
– L’ambiance d’affrontement tendue;
– Le fait qu’il s’agit d’un jeu accessible à tous, initié comme débutant ;
– L’interaction constante;
– La mécanique simple et efficace;
Le fait qu’il s’agit d’un jeu fluide, rapide à jouer et qui permet d’enchainer quelques parties.

Photo de Meeple Qc

On aime moins :
– Le look de la boîte plutôt austère;
– Le déséquilibre du premier joueur avec la tuile citoyen;
– La thématique qui est quasi inexistante.



Il est à noter que si :
– Vous n’aimez pas être embêté par les autres joueurs, alors il vaut mieux éviter ce jeu.

8.5/10

Photo de Meeple Qc

Merci à notre partenaire Distribution Dude de nous avoir offert
une copie du jeu pour cette chronique.

Nous vous invitons à découvrir d’autres jeux de ce distributeur
en lisant notre chronique sur le jeu The Hunger

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X