Aquarena, avis et chronique de jeu

Les étangs de nos campagnes sont des petits coins de paradis où tout est calme et paisible. Du moins, en apparence… Pour leurs habitants, ce décor bucolique est le théâtre d’une lutte quotidienne pour la survie : manger ou être mangé ! Dans Aquarena, vous ferez partie intégrante de la chaîne alimentaire d’un étang. Saurez-vous placer judicieusement vos prédateurs autour de l’étang pour qu’ils attrapent leurs proies favorites? Il faudra toutefois veiller à ce qu’ils ne deviennent pas, à leur tour, les proies de cette arène aquatique.

Aquarena
Auteur: Baptiste Le Corre;
Illustrateur: Vidu;
Éditeur: Geek Attitude Games;
Distributeur: ÎLO;
Nombre de joueurs: 2 à 6 joueurs;
Durée: 30 minutes;
À partir de: 8+;
Thématiques: Animaux, insectes, chaîne alimentaire, écologie;
Mécaniques: Jeu de déduction, de bluff, de programmation et de prise de risque.

Montage Meeple Qc

C’est quoi le but?

Dans Aquarena, chaque joueur doit judicieusement placer ses cartes Prédateur autour de l’étang pour attraper le plus de proies possibles. Les joueurs devront toutefois planifier leurs placements de cartes afin de ne pas devenir à leur tour la proie d’un prédateur adverse.

Début d’une partie à 3 joueurs. Photo de Meeple Qc

Comment on joue?

Après une rapide mise en place où l’on assemble le plateau de jeu tel un casse-tête, chaque joueur reçoit un jeu de cartes identique comprenant dix prédateurs différents aux caractéristiques uniques.

Une partie d’Aquarena se déroule en 4 manches, chacune composée de 3 phases successives: Planification, Résolution et Décompte.

Planification : Tous les joueurs pigent 3 cartes de leur pile et, chacun leur tour, en choisissent 1 qu’ils placent sur une tuile Eau de leur choix. Ensuite ils défaussent une autre carte de leur main et en piochent deux nouvelles. Les joueurs continuent ainsi à tour de rôle jusqu’à en avoir posé quatre; 2 faces visibles, puis 2 faces cachées.

Résolution : Le premier joueur choisit une tuile Eau et révèle les cartes Prédateur faces cachées qui y ont été placées. Toutes les cartes sur la tuile sont résolues dans l’ordre numérique, de 1 à 10. Les prédateurs reçoivent les proies qu’ils ont réussi à attraper; qu’il s’agisse de mouches ou d’une carte Prédateur d’un joueur adverse. C’est ensuite au joueur suivant de choisir une autre tuile Eau à résoudre. On continue ainsi jusqu’à ce que toutes les tuiles Eau aient été résolues.

Décompte : Les joueurs déplacent leur pion Grenouille d’un certain nombre d’espaces sur la piste de score en fonction du nombre de mouches et de proies adverses qu’ils ont attrapées.

OK, et le jeu se termine quand?

La partie se termine à la fin de la quatrième manche. Le joueur qui a obtenu le plus haut pointage remporte la partie.

Photo de Meeple Qc

Ce que j’en pense?

Je dois dire que j’ai été agréablement surprise par le jeu Aquarena. À première vue, en regardant la boîte, on constate rapidement qu’il risque d’y avoir une bataille pour la nourriture. Les animaux ont tous les yeux rivés sur la mouche au centre.

L’image de la boite nous plonge directement dans le thème. On pourrait presque y voir une partie en cours! Les illustrations sont mignonnes et bien réalisées. Elles représentent à merveille la thématique du jeu même si elles donnent l’impression que le jeu s’adresse à un public beaucoup plus jeune.

Photo de l’éditeur

Le matériel que contient la boite du jeu Aquarena est vraiment bien. Les cartes sont de bonne qualité et très jolies. Elles sont d’un format plus petit que ce à quoi nous sommes habitués, mais celui-ci est parfait afin de pouvoir placer plusieurs cartes par tuiles Eau.

Les illustrations des cartes sont belles et bien détaillées. Elles nous plongent, elles aussi, immédiatement dans la thématique du jeu. On reconnaît sans problème les animaux qu’elles représentent. Chaque carte Prédateur possède des symboles afin de savoir à quelle famille de proie il appartient et quel est son régime alimentaire. Il est donc facile de voir leur capacité et leur ordre de résolution est clairement chiffré.

Exemple de cartes Prédateur. Photo de Meeple Qc

Les jetons de bois en forme de grenouille sont vraiment mignons. Toutefois, comme ils sont plutôt minces, il est parfois difficile de les faire tenir debout sur la piste de score. J’aime aussi beaucoup le pion Héron, attribué au premier joueur, qui offre une belle présence sur la table.

Je dois avouer que j’apprécie énormément le plateau de jeu modulaire qui est très joli. Ses tuiles Étang sont recto/verso et on les place en fonction du nombre de joueurs. Le carton utilisé pour le plateau de jeu est très épais et de bonne qualité. Cependant, les languettes qui permettent de s’attacher à la piste de score centrale me semblent petites et plus fragiles. Vous devrez être délicat lors du rangement du jeu afin que celui-ci puisse survivre aux nombreux montages et démontages.

Photo de Meeple Qc

Je trouve que les règles du jeu sont très bien décrites, faciles à apprendre et à enseigner. Bien que les pictogrammes sur les cartes soient faciles à comprendre, j’aurais apprécié une aide de jeu afin de s’y référer plus rapidement lors de nos premières parties.

Aquarena est un jeu somme toute rapide. Les parties sont très fluides et durent environ 30 minutes. Elles seront parfois plus longues si vous jouez contre un adversaire qui analyse beaucoup et prend plus de temps à réfléchir. De plus, le temps d’une partie augmente avec le nombre de joueurs.

Je dirais que le jeu Aquarena est à son meilleur à trois ou quatre joueurs. Même s’il est possible de jouer jusqu’à six joueurs, je trouve que les parties sont alors plus longues et beaucoup plus chaotiques! Toutes les tuiles Étangs sont alors placées du côté eau ce qui fait qu’on a accès à toutes les tuiles pour placer nos cartes. De plus, le facteur chance est alors beaucoup plus grand puisqu’il est pratiquement impossible d’établir une stratégie et d’anticiper les coups de nos adversaires.

J’ai cependant aussi apprécié y jouer à deux joueurs. Les parties sont alors plus courtes et il est plus facile d’élaborer une certaine stratégie, voire même prédire ce que notre adversaire a joué. C’est un bon jeu simple et relativement rapide qui se joue bien entre deux autres plus complexes.

Photo de Meeple Qc

Aquarena s’installe et se range rapidement. J’aime bien le fait que peu importe le nombre de joueurs, 2 ou 6, l’espace nécessaire pour y jouer demeure le même. Il ne prend pas trop de place sur la table.

À la base, la mécanique du jeu Aquarena est très simple à prendre en main et les enfants de 8 ans et plus pourront y jouer sans problème. C’est un jeu familial qui peut permettre d’introduire les mécaniques de bluff et de programmation aux enfants et aux joueurs néophytes.

Cependant, avec ses mignonnes illustrations, on a l’impression que le jeu s’adresse uniquement à un public familial, mais ne vous y trompez pas. Même s’il peut facilement être joué par des enfants, la nature de sa mécanique plaira aussi aux joueurs d’expérience. D’ailleurs, je trouve que 8 ans, c’est un peu jeune pour apprécier pleinement la profondeur que peut apporter Aquarena. Bien sûr, un enfant de cet âge pourra y jouer facilement mais n’aura probablement pas toute la réflexion qu’un adulte pourrait avoir. J’ai d’ailleurs pu voir la différence de jeu entre ma fille de 8 ans et celle de 10 ans qui portait déjà une grande attention aux cartes de ses adversaires.

Aquarena utilise une mécanique très accessible et une stratégie facile à appréhender, mais qui demande quand même de la réflexion. Son côté mécanique de programmation m’a vaguement rappelé le jeu Colt Express dans le sens où chacun joue ses cartes à tour de rôle et c’est seulement ensuite qu’on applique l’effet des cartes selon un ordre précis.

Lors d’une manche, les joueurs ont exactement les mêmes cartes et chacun n’en utilisera que quatre. Bien sûr, avec les 4 cartes Prédateur, on aimerait bien attraper de plus grosses proies qui rapportent plus de points, plutôt que de se contenter de simples mouches. C’est à ce moment qu’on découvre la complexité du jeu. On se demande si on devrait placer un prédateur rapide face visible pour essayer de dissuader nos adversaires d’utiliser cette tuile Eau ou bien on se questionne sur les chances que la carte face cachée d’un adversaire soit une proie facile ou une ruse pour nous faire tomber dans le piège?

Photo Meeple Qc

On ressent bien la tension de la chaîne alimentaire et ce n’est pas si évident de gérer à la fois notre pioche et le processus jouer/défausser. En effet, on peut parfois être confronté à des choix déchirants lorsque vient le moment de défausser notre carte. Parfois on préfère garder une bonne carte dans notre main parce qu’elle pourra nous servir plus tard. Et tout ça en s’assurant de manger quelque chose sans se faire manger soi-même!

J’ai aussi apprécié la façon dont les premières cartes doivent être placées face visible, alors que les deux dernières seront faces cachées. Je me suis surprise à réfléchir, analyser et essayer de deviner les cartes de mes adversaires. Malgré tout, Aquarena offre des parties rapides avec des tours fluides mais qui demandent de la réflexion et de l’anticipation.

Je trouve que la thématique d’Aquarena est très originale. On sent bien ce que peut être la vie au cœur de la chaîne alimentaire d’un étang. On se demande si on se ferait manger si on se déposait sur ce nénuphar. En jouant à Aquarena, on comprend vite que la plupart des prédateurs sont également des proies et inversement. C’est un thème qui pourrait même être éducatif et propice à la discussion avec vos enfants.

Aquarena propose une belle ambiance de jeu. Il y a une certaine tension due au bluff et au placement tactique. L’interaction entre les joueurs, qui est plutôt limitée, se situe majoritairement pendant la période de résolution. Celle-ci ajoute de la tension à l’ambiance. Par exemple lorsqu’on découvre que notre poisson, en qui nous avions fondé tous nos espoirs, s’est finalement fait attraper par l’hameçon d’un adversaire!

Je considère que la rejouabilité est plutôt bonne. Comme seulement 4 cartes, sur les 10 prédateurs possibles, sont réellement jouées par manche, les parties ne sont pas répétitives. De plus, grâce au plateau de jeu modulaire que l’on peut assembler de façon différente à chaque fois, les parties ne seront jamais pareilles. Je dois dire que je suis plutôt impressionnée par ce jeu d’apparence simple, dont on découvre la profondeur au cours des parties.

Bref, si vous aimez les jeux de déduction et de bluff avec un petit côté programmation et une thématique originale, alors Aquarena est pour vous!

Montage Meeple Qc

On aime :
– Le look de la boîte et ses illustrations qui nous plongent directement dans la thématique;
– Les règles du jeu bien décrites et faciles à expliquer;
– Le matériel qui est de très bonne qualité et le plateau de jeu modulaire bien pensé;
– La re jouabilité qui est bonne;
– L’ambiance qui est excellente tout au long de la partie;
– Le fait qu’il s’agit d’un jeu très accessible, pour un large public;
– L’interaction limitée qui permet de manger les prédateurs des autres joueurs;
– La thématique originale qui est très bien exploitée;
– La mécanique simple et efficace;
– Le fait que le jeu est fluide et qu’il se joue bien.

Montage Meeple Qc

On aime moins :
– Les parties à 6 joueurs qui deviennent trop longues et trop chaotiques;

– Les languettes qui permettent de s’attacher à la piste de score centrale me semblent petites et plus fragiles.


On aurait aimé:
– Une aide de jeu afin d’avoir les symboles à porter de main lors de nos premières parties.


9/10

Le héron servant de marqueur au premier joueur. Photo Meeple Qc

Merci à notre partenaire ÎLO de nous avoir offert
une copie du jeu pour cette chronique.

Nous vous invitons à découvrir d’autres jeux de ce distributeur
en lisant notre chronique sur le jeu Krom Évolution

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.