Kamon, avis et chronique de jeu

Kamon est un jeu de stratégie interactif où vous prendrez un plaisir sans cesse grandissant à combiner logique, finesse et réflexion. Utilisez les symboles et les couleurs comme une boussole pour orienter votre stratégie ou contourner les pièges adverses.

Kamon
Auteur: Bruno Cathala;
Illustrateur: Tom Delahaye;
Éditeur: Cosmoludo;
Distributeur: ÎLO;
Nombre de joueurs: 2 joueurs;
Durée: 10 minutes;
À partir de: 8+;
Thématiques: Abstrait, couleurs et symboles;
Mécaniques: Jeu de stratégie, de duel et de contraintes.

Photo de l’éditeur

C’est quoi le but?

Dans Kamon, combinez logique, finesse et stratégie dans un jeu de réflexion interactif. Le but est de relier 2 bords du plateau, faire une boucle ou bloquer votre adversaire. Élaborez votre stratégie en respectant les contraintes des Kamons.

Photo de l’éditeur

Comment on joue?

Pour la mise en place, installez le plateau entre les deux joueurs. Chaque joueur s’empare des 18 hexagones de sa couleur et les place devant lui. Insérez de façon aléatoire un jeton «Kamon» dans chaque case.

Le joueur avec les hexagones noirs commence en prenant le contrôle d’une des cases du bord du plateau (à l’exception des 6 coins) en y plaçant un de ses hexagones. On place ensuite l’hexagone doré sur ce dernier. Il sert à indiquer au joueur adverse les contraintes qu’il doit respecter pour son coup suivant.

Le joueur avec les hexagones blancs devra ensuite prendre le contrôle d’une case comportant un Kamon de même couleur ou de même symbole que la case indiqué par l’hexagone doré. Le jeu continue ainsi jusqu’à ce qu’une des conditions de victoire soit rencontrée.

Photo MeepleQc

OK, et le jeu se termine quand?

Il existe 3 façons différentes de remporter la partie:

1- Soit en rejoignant deux bord opposés de même couleur (vert au vert, bleu au bleu ou jaune au jaune).

2- Soit en créant une boucle. Une boucle est une chaîne continue d’hexagones de sa couleur enfermant au moins une case non contrôlée ou un hexagone adverse.

3- Soit en bloquant l’adversaire. Un joueur gagne quand le joueur adverse ne peut plus placer aucun de ses hexagones sur les cases non contrôlées, parce que celles-ci ne sont ni de la même couleur, ni du même symbole que la dernière case jouée.

Si les 2 joueurs réussissent à placer leurs 18 hexagones sans qu’aucune condition de victoire n’ait été obtenue, la partie se termine sur un match nul.

Photo de l’éditeur

C’est tout?

Kamon fait partie d’une gamme de 4 jeux abstraits pour 2 joueurs. Les 3 autres sont Mana, Pantareï et Hokito. Les boites se ressemblent, mais chaque jeu offre une mécanique bien différente.

Montage MeepleQc

Ce que j’en pense?

Le visuel de la boîte de jeu est invitant. Les couleurs vives, les symboles facilement identifiables et le visuel abstrait du jeu nous donne envie d’en savoir plus. Je trouve que le matériel est correct pour ce style de jeu. J’apprécie bien le fait de pouvoir refermer la boîte avec un couvercle aimanté. Les hexagones en bois sont plaisants à manipuler, cependant, j’aurais opté pour du plastique, car avec le temps, j’ai l’impression qu’ils pourraient éventuellement casser. Pour le plateau de jeu, le carton est épais, ne cherche pas à courber et se range bien dans la boîte. Par contre, il faudra retirer 3 jetons pour plier le jeu et le placer dans celle-ci.

Les règles de Kamon sont super simples et s’apprennent carrément en 1 minute. Le livret de règles n’est vraiment pas énorme: 2 petites pages par langue (traduit en 7 langues) avec des illustrations et des exemples. Tout le long de la partie, il faudra choisir entre attaquer en se rapprochant d’une condition de victoire ou se défendre en contrant les coups adverses, ou encore mieux: faire les deux à la fois! Dans le même principe que les jeux comme Kulami, Quarto ou Kamisado dans lequel le dernier joueur enligne le prochain tour de son adversaire avec des contraintes. Une mécanique malicieuse, mais super efficace!

Photo MeepleQc

Le jeu est accessible à tous, il s’explique et s’apprend très facilement. Étant exclusivement un jeu à 2 joueurs, l’interaction entre les joueurs est toujours présente et l’esprit de compétition est au rendez-vous. Une partie est très fluide et se joue en environ 10 minutes. C’est là qu’on retrouve toute la réussite de Kamon: simplicité et rapidité. Et puisqu’il se joue vite, le jeu appelle assurément à la revanche. Et à une autre encore! Ainsi, les parties s’enfilent les unes après les autres…

On pourra changer aléatoirement la position des jetons Kamon en les repositionnant sur le plateau modulaire, garantissant ainsi une bonne variation du plateau de jeu et de la rejouabilité. Pour gagner du temps lors de la mise en place, on peut laisser l’intégralité des jetons en place en ne retirant que les 3 de la pliure du plateau. Si vous préférez, vous pourrez modifier cette mise en place de temps en temps ou après chaque partie.

Photo MeepleQc

Kamon est un jeu simple à expliquer, mais passionnant à jouer, car il a une belle profondeur stratégique. Je suis persuadé que le reste de la gamme Cosmoludo vaut la peine de s’y attarder (avec ses 3 autres jeux), car Kamon m’a bien plu. Selon mes recherches, plusieurs sites mentionnent qu’il est difficile d’y jouer pour les personnes daltoniennes, certaines des couleurs n’étant pas assez différenciables. C’est une attention simple qui aurait pu être prise en considération…

Bref, si vous aimez les jeux aux règles simples, de la réflexion, de la stratégie et des parties rapides, alors Kamon est pour vous!

Photo de l’éditeur

On aime :
– Le look de la boîte, le visuel abstrait et coloré;
– Les règles du jeu qui sont super simples et intuitives;
– Le matériel qui est correct pour ce style de jeu;
– La rejouabilité qui est bonne avec une configuration différente à chaque partie;
– L’ambiance de compétition d’un jeu à 2 joueurs;
– Le fait qu’il s’agit d’un jeu accessible à tous (intergénérationnels), facile à apprendre;
– L’interaction qui est présente avec la possibilité de bloquer son adversaire;
– La thématique abstraite bien amenée et colorée;
– La mécanique de contrainte très simple
, mais efficace;
La rapidité des parties et surtout la fluidité de celles-ci.

Photo MeepleQc

On aime moins :
– Le jeu n’est pas adapté pour les daltoniens;
– Il n’existe pas de mode solo ou de variantes (à part la répartition aléatoire des jetons Kamon pour la mise en place).


On aimerait :
– Essayer les autres jeux de cette même gamme!


Il est à noter que si :
– Vous n’aimez pas être embêté par les autres joueurs, alors il vaut mieux éviter ce jeu.


9/10

Photo MeepleQc

Merci à notre partenaire ÎLO de nous avoir offert
une copie du jeu pour cette chronique.

Nous vous invitons à découvrir d’autres jeux de ce distributeur
en lisant notre chronique sur le jeu Krom Évolution.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.