Herbaceous, avis et chronique de jeu

Avec la saison des récoltes qui bat son plein, Herbaceous est le petit jeu parfait, car vous devrez avoir la main verte pour y jouer! Vous apprécierez ce petit jeu élégant et plein de saveur où il est question de mettre des herbes en pot. Rassemblez la plus belle collection d’herbes, mais n’attendez pas trop ou vos amis vous devanceront.

Herbaceous
Auteur: Steve Finn et Eduardo Baraf;
Illustrateur: Beth Sobel;
Éditeur: Matagot;
Distributeur: Îlo Games;
Nombre de joueurs: 1 à 4 joueurs;
Durée: 20 minutes;
À partir de: 8+;
Thématiques: Jardinage, herbes aromatiques;
Mécaniques: Jeu de cartes, de collection et de “pousse ta chance”.

Photo Meeple Qc

C’est quoi le but?

Dans Herbaceous, les joueurs tentent de marquer le plus de points de victoire en plantant, collectant et empotant des herbes.

Partie à 4 joueurs. Photo Meeple Qc

Comment on joue?

Dans une partie d’Herbaceous, les joueurs rivalisent pour cultiver et ensuite mettre en pot des herbes selon certains critères. Tout le monde commence la partie avec quatre récipients différents, chacun devant respecter des conditions spécifiques afin de pouvoir y empoter ses herbes:

– Grand pot (Herbes identiques): Pour empoter, collectez de 1 à 7 cartes Herbe identiques.
– Jardinière en bois (Herbes différentes): Pour empoter, collectez de 1 à 7 cartes Herbe différentes.
– Petits pots (Paires d’Herbes identiques): Pour empoter, collectez de 1 à 6 paires de cartes Herbe. Chaque paire doit être différente des autres.
– Bocal en verre (Herbes Spéciales et/ou normales): N’importe quel lot de 3 Herbes (identiques ou différentes) peut y être empoté. Ce récipient peut inclure des herbes spéciales et normales. C’est cependant le seul récipient qui peut contenir les herbes spéciales.

Photo de l’éditeur

À votre tour, vous piochez une herbe puis décidez soit de la planter dans votre Jardin Personnel, soit de la planter dans le Jardin Collectif. Vous piochez ensuite une seconde carte et la placez dans le jardin que vous n’avez pas choisi pour la 1re carte.

Au début de votre tour (sauf lors du premier tour), vous pouvez aussi décider d’empoter des herbes. Si c’est le cas, vous assemblez les cartes nécessaires (les Herbes peuvent provenir indifféremment du Jardin Collectif et/ou du Jardin Personnel du joueur), les regroupez, puis les retournez sous votre carte récipient correspondant à votre cueillette. Vous les avez alors “récupérés” et ne pouvez plus utiliser ce pot puisqu’un récipient ne peut être utilisé qu’une fois par partie.

Si un joueur empote chaque valeur d’Herbe Spéciale (1, 2 et 3) dans le Bocal en Verre, il gagne immédiatement la carte Biscuit aux Herbes, qu’il peut glisser sous son Bocal en Verre. Celui-ci procure un bonus de 5 points à la fin de la partie. Un seul joueur peut gagner le Biscuit durant une partie.

La carte Biscuit aux herbes. Photo Meeple Qc

Même si un joueur a utilisé tous ses Récipients, il participe tout de même à l’étape Planter lors de son tour.

OK, et le jeu se termine quand?

Même si la pioche est vide, la partie se termine seulement lorsque tous les joueurs ont utilisé tous leurs Récipients, ou jusqu’à ce que personne ne puisse plus rien empoter. À la fin du jeu, les joueurs déterminent le pointage de leur collection d’herbe en combinant la valeur de leurs récipients ainsi que de leurs bonus s’il y a lieu. Le joueur ayant le plus haut pointage l’emporte.

Photo de l’éditeur

C’est tout?

Les règles du jeu nous proposent une version solo très relaxe qui se joue vraiment très rapidement, ainsi que deux variantes qui permettent de jouer en équipe.

De plus, une version du jeu Herbaceous est disponible en PNP sur le site du kickstarter que vous pouvez retrouver ici.

Photo de l’éditeur

Ce que j’en pense?

J’aime beaucoup le jardinage et j’étais enthousiaste de savoir de quelle façon cette thématique serait amenée dans le jeu Herbaceous. J’ai moi-même planté plusieurs des herbes du jeu dans mon propre jardin alors j’étais intriguée de savoir si les auteurs arriveraient à nous faire vivre une expérience similaire à travers un simple jeu de cartes.

En premier lieu, je dois dire que la boîte du jeu est très belle, mais ce qui m’a surtout attiré, c’est son format. La boîte est petite, compacte et facile à transporter n’importe où. C’est le format idéal pour ceux qui aiment les jeux de sacoches. Elle se transporte partout où vous le désirez et comme le jeu prend peu d’espace sur une table, vous pouvez y jouer à peu près n’importe où. J’y ai d’ailleurs joué en camping sans problème!

Herbaceous est un jeu au design très élégant. Le visuel des cartes est attrayant avec ses jolies illustrations qui sont très réalistes. Illustrées par Beth Sobel, la même qui a entre autre illustré Cascadia, Arboretum et Calico, les cartes nous plongent dans l’ambiance d’un jardin aromatique.

Photo Meeple Qc

Le matériel de Herbaceous est très minimaliste mais de bonne qualité. En effet, il n’est composé que de cartes. Celles-ci sont d’une épaisseur respectable, mais pourraient éventuellement s’abîmer au fil du temps étant donné qu’on les manipule quand même beaucoup durant une partie. J’ai été déçu de constater que si je veux sleever mon jeu, il ne me serait plus possible d’utiliser la boîte originale puisque les cartes n’y rentreraient plus.

Les règles du jeu Herbaceous sont accessibles et faciles à prendre en main. Elles sont aussi faciles à expliquer. Les parties sont fluides et rapides à jouer. Le jeu se joue aussi bien en solo que de 2 à 4 joueurs. De plus, il est accessible à tous, mais nécessite tout de même des décisions intéressantes.

Herbaceous est donc un jeu qu’on peut sortir en toutes circonstances! Que ce soit pour jouer avec des néophytes ou des joueurs plus aguerris, c’est le genre de jeu rapide qui se place très bien en début ou en fin de session de jeu. Je trouve d’ailleurs qu’il fait un parfait filler. C’est un jeu idéal en famille ou en prenant un verre entre amis, car il est très efficace et simple à expliquer. En fait, il est si facile à jouer qu’on peut très bien avoir de belles conversations ou même regarder la télévision tout en y jouant.

Outre le fait que l’on doive retirer un certain nombre de cartes en fonction du nombre de joueurs, la mise en place est aisée et rapide. Il est donc possible de débuter une partie dans le temps de le dire.

La mécanique du jeu Herbaceous est extrêmement simple. Simple, mais tout de même stratégique, malgré un niveau de chance élevé. Au fur et à mesure que le jardin collectif grandit, la pression augmente et les joueurs commencent à se disputer les herbes qui s’y trouvent. On doit alors exploiter nos talents d’optimisation en plantant nos herbes le plus efficacement possible pour ensuite les placer dans les bons récipients. Les joueurs doivent pousser leur chance et décider du bon moment pour le faire.

J’apprécie que tout soit dans le juste milieu. Il ne faut pas empoter trop rapidement, car on n’a droit qu’à un seul essai, mais ne pas trop attendre non plus, car nos adversaires cueilleront les herbes du jardin collectif avant nous. De plus, le fait que les herbes restantes dans notre jardin personnel rapportent des points en fin de partie apporte un petit plus à notre stratégie et nous incite à surtout utiliser les herbes du jardin collectif.

Exemple de pointage. Photo Meeple Qc

J’ai d’ailleurs apprécié la façon de compter les points à même nos cartes récipients. Bien sûr vous pouvez recompter vos cartes en fin de partie, mais j’aime beaucoup avoir un visuel sur mon score et celui de mes adversaires tout au long de la partie. Je dois cependant vous dire que, lors de parties à deux joueurs, il est plutôt facile d’atteindre le pointage maximum des cartes de pointage.

La variante solo m’a cependant laissée sur ma faim. Les parties sont extrêmement rapides, voire trop! Pour moi, ce fut 6 minutes top chrono! C’est plutôt décevant. Par contre, comme on doit utiliser exactement la moitié des cartes pour jouer une partie, c’est facile d’en jouer tout de suite une deuxième avec les cartes restantes.

Fin d’une partie solo. Photo Meeple Qc

Pour un jeu de cartes aussi simple, je trouve la thématique extrêmement présente. Les illustrations de Beth Sobel sont simplement magnifiques. La mécanique de planter les herbes pour ensuite les cueillir et les mettre en pot permet vraiment de ressentir la thématique.

Herbaceous est un jeu qui se situe entre stratégie et détente. En solo, les parties, quoiqu’extrêmement rapides, sont plutôt zens et relaxes. À plusieurs, on retrouve un petit côté compétitif, mais les parties demeurent courtes et rapides. Herbaceous donne envie d’enchaîner les parties et de prendre sa revanche. Très fluide à jouer, il assure très bien son rôle de divertissement léger. La présence du hasard dans la pige des cartes fait en sorte qu’il y ait une bonne re jouabilité puisque aucune partie ne se ressemble.

Dans une partie de Herbaceous, le jardin collectif apporte son lot d’interactions dans le sens où il appartient à tout le monde. Si vous attendez un tour de trop avant de cueillir les herbes convoitées, il est fort possible que vos adversaires les cueillent avant vous et vous devrez alors changer vos plans. Cela peut apporter un peu de frustration. Frustration contre un autre joueur qui a cueilli les herbes que nous convoitions, mais surtout contre nous-même parce que nous avons attendu trop longtemps.

Je considère Herbaceous comme un petit jeu très sympathique, apaisant et rapide. Quand je n’ai pas beaucoup de temps ou que je ne suis pas d’humeur pour quelque chose de trop compliqué ou de trop long, c’est l’un de mes favoris.

Bref, si vous aimez les jeux de cartes rapides, à l’ambiance zen et détendue, alors Herbaceous est pour vous!

Photo Meeple Qc

On aime :
– Le look et le format de la boîte qui est pratique et transportable;
– Les règles du jeu qui sont simples et faciles à assimiler;
– Le matériel minimaliste, mais de bonne qualité avec ses magnifiques illustrations;
– La bonne re jouabilité dûe à la présence du hasard;
– L’ambiance zen et relaxe;
– Le fait qu’il s’agit d’un jeu accessible à tous (intergénérationnels);
– L’interaction qu’apporte le jardin collectif;
– La thématique originale et bien sentie;
– La mécanique du jeu extrêmement simple, mais efficace;
– Le fait que le jeu est fluide et qu’il se joue bien.

Photo de l’éditeur

On aime moins :
– qu’il soit facile, lors des parties à deux joueurs, d’atteindre le pointage maximal des cartes récipients;
– La version solo qui est plutôt décevante.


On aurait aimé:
– Une boîte un tout petit peu plus grande afin d’avoir la place pour sleever les cartes
.

Il est à noter que:
– Les joueurs aguerris risquent de trouver ce jeu trop léger
.



9/10

Photo de l’éditeur

Merci à notre partenaire Îlo Games de nous avoir offert
une copie du jeu pour cette chronique.

Nous vous invitons à découvrir d’autres jeux de ce distributeur
en lisant notre chronique sur le jeu Rolling Realms.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X