Tentacolor, avis et chronique de jeu

Selon les rumeurs, une étrange créature vit au fond des océans. Personne n’a jamais réussi à avoir des photos claires de celle-ci. Toutes ces rumeurs s’entendent sur le fait que la créature est pourvue de gigantesques tentacules multicolores. Comme les scientifiques ont réalisé plusieurs expéditions pour photographier la créature et qu’ils ont tous échoué, ils s’en remettent maintenant à vous. Dans Tentacolor, vous devez tenter de découvrir les tentacules de la créature, car celui qui découvrira un tentacule complet, sera celui qui pourra photographier la créature en entier.

Tentacolor
Auteur: Davide Panizza;
Illustrateur: Cécile Le Brun;
Éditeur: LOKI;
Distributeur: LOKI;
Nombre de joueurs: 2 à 4 joueurs;
Durée: 15 minutes;
À partir de: 4 ans et +;
Thématiques: Créature, océans, couleurs aquarelles;
Mécaniques: Jeu de cartes, de draft, de gestion de main et d’association des couleurs.

Photo de LOKI

C’est quoi le but?

Dans Tentacolor, votre but est d’être le premier explorateur à compléter un des tentacules de la créature et ce en réalisant une suite de 5 cartes ayant la même couleur en commun. Vous serez ainsi le premier à contempler un tentacule complet et ainsi être en mesure de prendre une photo de la créature pour remettre aux scientifiques.

Photo MeepleQc

Comment on joue?

Pour débuter une partie de Tentacolor, il faut tout d’abord faire une mise en place rapide. Il faut placer les 4 cartes tentacolor au centre de la table pour former la créature. Sur ces cartes, il y a de petits symboles de poissons. Il faudra s’assurer de faire apparaître autant de poissons qu’il y a de joueurs.

Les 4 cartes extrémités sont placées face visible proche de la zone de jeu. On mélange par la suite les 60 cartes tentacule et on en distribue une, face cachée, à chaque joueur. On place le paquet de cartes restantes, face cachée, au centre de la table. Voilà, la mise en place est déjà terminée.

Comme cité plus haut, votre but dans Tentacolor sera de compléter votre tentacule en y plaçant 5 cartes consécutives, et ce, en respectant la règle des couleurs consécutives.

Un tour de jeu se divise en 3 actions distinctes à réaliser dans l’ordre suivant:

Piocher une carte tentacule : Il suffit seulement de prendre une carte tentacule dans la pioche au centre de la table et l’ajouter à sa main.

Allonger le tentacule de la créature : Il faut prendre 1 carte parmi les 3 cartes qu’on a entre les mains et la placer à la suite de notre tentacule, tout en respectant la correspondance des couleurs. En fait, chaque tentacule a 2 couleurs, mais une seule est nécessaire. Au final, pour placer une carte, il faut s’assurer qu’au moins une des 2 couleurs corresponde à une des couleurs présentes sur la dernière carte placée sur le tentacule.

Donner une carte à son voisin : Quand la carte tentacule a été placée sur le plateau central, on doit choisir une carte parmi celles qu’il nous reste dans notre main et la donner au joueur à sa gauche. Au final, il doit nous rester qu’une seule carte en main à la fin de notre tour.

Photo MeepleQc

OK, et le jeu se termine quand?

Lorsqu’un joueur place sa 5e carte tentacule, tout en respectant la règle des couleurs, la partie prend fin et il gagne automatiquement la partie. Pour valider sa victoire, il prend la carte extrémité de son choix et la place sur son tentacule. En ayant complété un tentacule, le joueur gagnant est donc celui qui sera en mesure de fournir une photographie complète de la créature mystérieuse des océans.

Photo de LOKI

C’est tout ?

Sur certaines cartes tentacule, il peut parfois apparaître certains animaux marins. Ceux-ci causent certains effets sur la partie. Voici à quoi ressemblent les différents effets:
Requin: Il faut retirer la dernière carte tentacule d’un adversaire de son choix;
Banc de poissons: On choisit un joueur, il défausse sa carte, la remet dans la boîte de jeu et en pige une nouvelle;
Spécimen rare: On pioche une nouvelle carte et on place une carte de son choix à la suite de son tentacule.

Quand on joue à 2 joueurs, la fin de partie se produit d’une façon différente. Le gagnant sera celui qui complètera une série de 6 cartes tentacules, et non 5 comme une partie “normale”.

Il existe aussi le mode “expert océanologue“, qui peut être utilisé quand on maîtrise bien les règles du jeu. Dans celui-ci, on ajoute les 4 cartes extrémité au jeu. Lors de la mise en place, on doit distribuer une carte extrémité à chaque joueur. En secret, chaque joueur doit vérifier sa carte et ainsi déduire quel sera son objectif pour compléter son tentacule. Chaque carte extrémité contient 3 couleurs qu’il faudra, comme vous vous en doutez, faire correspondre à la dernière carte tentacule placée. Dans ce mode, quand nos 5 cartes (ou 6 à 2 joueurs) sont placées, on ne gagne pas automatiquement la partie. Il faut s’assurer que notre carte extrémité concorde bien avec la dernière carte tentacule pour ainsi prouver notre victoire.

Les fameux animaux marins, Photo MeepleQc

Ce que j’en pense?

Tentacolor propose des illustrations magnifiques. Autant sur la boîte de jeu que sur les différentes cartes. De belles couleurs et des illustrations qui vont rapidement attirer l’œil des enfants et qui auront comme effet d’attirer leur attention.

Le matériel proposé dans ce jeu est assez simpliste, soit des cartes de formes carrées tout simplement. Cependant, celles-ci sont malgré tout de très bonne qualité. Elles ont une bonne épaisseur, ce qui est une bonne chose vue qu’il y a beaucoup de manipulation.

Le petit livret de règle est super bien fait. Il est beau, épuré et les explications sont soutenues par de bons exemples. De plus, les règles s’apprennent rapidement et facilement, ce qui est un plus pour un jeu pour enfants.

La mise en place du jeu se fait extrêmement rapidement. On place les 4 tuiles principales de Tentacolor, on place les 4 cartes d’extrémités, on met en place une pioche de cartes tentacules et voilà! En à peine une minute vous êtes prêts à jouer.

Photo de LOKI

Le jeu est accessible pour des joueurs de tous les âges. Même si le jeu vise un public très jeune, on se prête souvent au jeu et on apprécie fortement nos parties. Même en tant qu’adultes, surtout si on joue avec nos enfants.

Comme le jeu repose sur une mécanique où on doit agencer des couleurs pour être en mesure de progresser dans le jeu, cela pourrait rebuter certaines personnes souffrant de daltonisme. Bonne nouvelle, le créateur a pensé à tout et a intégré des motifs différents pour chaque couleur. Donc, pour ceux qui ont de la difficulté à différencier les couleurs, il y a la possibilité de se rabattre sur les motifs représentés.

Le jeu repose sur une mécanique assez simple de draft de cartes. On pige une carte, on en place une sur notre tentacule et on en donne une à notre voisin de gauche. Et ainsi de suite jusqu’en fin de partie. Avec sa facilité et son efficacité, Tentacolor permettra aux plus jeunes enfants d’être initiés tôt aux jeux de draft, mais aussi à prendre ses premières décisions tactiques. Attention, Tentacolor est aussi un jeu fourbe puisque les décisions peuvent se retourner contre nous, si l’on commet une erreur d’analyse.

La thématique du monstre marin que l’on doit retracer par ses tentacules pour soi-disant le prendre en photo, plaira beaucoup aux enfants. En plus, le fait de voir apparaître différents animaux marins venir perturber le jeu, ajoute un petit plus à la thématique. Je trouve que celle-ci colle exceptionnellement bien à la mécanique de base du jeu.

Le jeu propose une belle interaction entre les joueurs, car on doit donner une carte à notre voisin à chaque tour. De plus, les différents animaux marins qui apparaissent au courant de la partie viennent également proposer une certaine interaction avec les autres joueurs et ce pour leur nuire en majeure partie. Il se développe donc une certaine ambiance de compétition autour de la table. Par contre, le fait de nuire aux autres joueurs pourrait causer un peu la rogne, surtout pour les plus jeunes enfants. Rassurez-vous, si c’est le cas, ils oublieront vite quand ce sera leur tour de vous nuire.

Photo de LOKI

Tentacolor propose aussi un aspect éducatif. En effet, les plus jeunes joueurs apprennent à faire des associations de couleurs et à se bâtir une certaine stratégie en faisant bon usage des animaux marins ou en planifiant bien le passage des cartes au voisin à la fin de leur tour. Pour les beaucoup plus jeunes, on peut aussi leur apprendre à compter, surtout pour savoir le nombre de cartes qu’il leur faut pour gagner la partie.

La dextérité des plus jeune sera aussi développé grâce à la manipulation des cartes tentacules et de leur placement sur l’air de jeu. Tentacolor permet également de développer la vivacité d’esprit des enfants et aussi leur sens de l’observation et de la logique. Tout ces points seront touchés de loin ou de proche, lorsqu’il est temps de poser sa carte sur la table mais aussi de choisir laquelle donner à son voisin. C’est à ce moment qu’ils doivent bien observer leur cartes mais aussi celle de leur voisin et de faire un raisonnement logique pour ne pas leur donner l’avantage.

Tentacolor propose une belle courbe d’apprentissage pour les plus petits, mais aussi les enfants plus vieux de 6-7 ans. Bien que sa thématique soit enfantine, le jeu est très intéressant tactiquement parlant pour cette tranche d’âge. On peut enchaîner les parties et cumuler les défaites, mais je trouve que le jeu demeure valorisant et qu’il permet d’enseigner aux enfants la persévérance.

Le jeu propose des parties de 2 à 4 joueurs. Il se joue parfaitement bien, peu importe le nombre de joueurs présents. De 3 à 4 joueurs, c’est certain qu’il y a plus d’interactions entre les joueurs. Les possibilités sont plus grandes. Par contre, à 2 joueurs, on est beaucoup plus dans un duel et dans du “Take that“. Malgré tout, les enfants adorent jouer et ce peu importe le nombre de joueurs.

Bref, si vos enfants aiment les jeux de cartes colorés, avec une belle thématique, alors Tentacolor est pour eux!

On aime :
– Les illustrations qui sont magnifiques;

La boîte de jeu qui est de petit format, on peut donc l’apporter n’importe où;
– Les règles du jeu qui son simples et efficaces;
– Le peu de matériel, mais de très bonne qualité;
– La rejouabilité qui est assez énorme, comme le jeu repose sur de la chance;
– L’ambiance amusante et compétitive ressentie lors des parties;
– Un jeu accessible à tous, autant aux plus jeunes qu’aux plus vieux;
– L’excellente interaction entre les joueurs;
– La thématique super bien exploitée et attirante pour les enfants;
– La mécanique de jeu simple qui initie les plus jeunes au draft;
Le jeu est fluide, se joue bien et les parties sont courtes.

On aime moins :
– À deux joueurs, le jeu devient assez “frustrant”, ce qui peut décourager certains jeunes joueurs;
– Comme les animaux marins apparaissent au travers des cartes standards de tentacules, on peut rapidement les oublier et ainsi perdre la chance de nuire aux autres joueurs ou de s’aider soi-même.


On aurait aimé :
– Un petit mode solo qui proposerait une mécanique de jeu différente, tout en gardant le but principal du jeu
;
Que les animaux marins apparaissent d’une autre manière, comme par exemple sur des cartes à part ou beaucoup plus différentes des carte tentacule.

On aimerait :
– Un mode où 2 équipes de 2 joueurs s’affronteraient
.

Il est à noter que si :
– Vos enfants détestent le fait de se faire mettre des bâtons dans les roues durant leur partie, alors il vaut peut-être mieux éviter ce jeu
.

9/10

Merci à notre partenaire LOKI de nous avoir offert
une copie du jeu pour cette chronique.

Nous vous invitons à découvrir d’autres jeux de ce distributeur
en lisant notre chronique sur le jeu Détective Charlie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X