Les Hauts Fourneaux, avis et chronique de jeu

les hauts fourneaux

Dans le jeu Les Hauts Fourneaux, vous devez construire votre empire économique pour le rendre le plus efficace et payant possible. Après le jeu Smartphone, aujourd’hui je vous ramène dans cette ère industrielle du XIXe siècle!

Les Hauts Fourneaux
Auteur: Ivan Lashin;
Illustrateur: Oleg Yurkov;
Éditeur:
La Boîte de Jeu;
Distributeur: Asmodee;
Nombre de joueurs: 2 à 4 joueurs;
Durée: 45 minutes;
À partir de: 14+;
Thématiques: 19e siècle, industrialisation, argent;
Mécaniques: Jeu de cartes, d’enchères, d’engine-building et de gestion de ressources.

Montage Meeple Qc

C’est quoi le but?

Dans Les Hauts Fourneaux, le but est d’être le joueur possédant le plus d’argent à la fin de la 4e manche en réalisant des enchères et en construisant son système de machines le plus efficaces possible. En effet, les joueurs vont devoir optimiser leur chaine de production et trouver le moyen le plus efficace de générer des profits!

Photo de l’éditeur

Comment on joue?

Une partie se déroule en 4 manches. À chaque manche, les joueurs vont jouer 2 phases. La phase d’enchères et la phase de production (activation de vos cartes).

Les enchères: Durant cette phase, les joueurs vont enchérir pour acquérir des entreprises. Le joueur qui aura la plus haute enchère va obtenir la carte entreprise, mais les autres joueurs ayant enchéri vont recevoir une compensation.

Photo Meeple QC

Une compensation?

La production: Durant cette phase, les joueurs vont activer leurs entreprises de manière à extraire, transformer, ou vendre des ressources. Durant cette phase, il sera possible également d’améliorer ses entreprises en payant un coût et en retournant la carte côté verso. Cela aura pour but d’augmenter les profits!

OK, et le jeu se termine quand?

Après avoir terminé la 4e manche, les joueurs vont calculer l’argent qu’ils ont cumulé durant toute la partie et celui ou celle qui aura le plus d’argent remporte la victoire.

Photo de Meeple Qc

C’est tout?

Les règles seront adaptés lorsque vous voulez y jouer à deux.

De plus, la variante pour joueurs aguerris vous permettra de jouer avec une chaine de production. En effet, on va former une chaine horizontale avec nos cartes de joueur (incluant l’Entreprise de départ).

Après chaque Phase d’Enchère, chaque joueur va devoir attribuer une place à ses nouvelles cartes dans sa chaine de production en plaçant chacune d’elle à gauche, à droite, ou quelque part au milieu de la chaine. L’ordre relatif de chaque carte dans la chaine doit rester inchangé. En Phase de Production, les cartes sont activées une par une, dans l’ordre, de la gauche vers la droite.

Ce que j’en pense?

Les Hauts Fourneaux est un jeu de construction de moteur sublime et vraiment accessible à tous et il m’a charmée cette année!

Le look de la boîte est très épuré, mais colle parfaitement à sa thématique industrielle. Bon, je l’avoue la thématique me rebute réellement. Je n’aime pas particulièrement les jeux avec une thématique industrielle ou Steam Punk.

Les règles du jeu sont simples, rapides à expliquer et surtout faciles à prendre en main par un large public varié de joueurs. Le matériel est d’une bonne qualité et les illustrations sur les cartes sont uniques. J’aurais toutefois aimé avoir des ressources en bois qui représentent encore mieux la thématique. C’est une opinion qui n’impacte en rien mon appréciation de ce jeu!

Sa mécanique d’enchères et de gagnant-gagnant est très intéressante. Il faut savoir qu’il y a même plus à gagner en laissant remporter l’enchère à un autre joueur pour activer et profiter des compensations. Je trouve que le jeu Les Hauts Fourneaux est bien huilé et qu’il est idéal pour initier des joueurs à la gestion de ressources et au jeu de construction de moteur. Cette initiation se fera tout en douceur et dans une ambiance de jeu conviviale, tendue et calculatoire.

Photo de l’éditeur

Calculatoire alors qu’on parle d’enchères? Oui, parce qu’il faut réfléchir à si on veut obtenir une carte ou sa compensation. De plus, la seconde phase se déroule dans une ambiance froide et seule dans son coin. C’est à cette partie que l’on va activer nos machines et voir si nos calculs et prévisions seront payants! Ce qui m’amène à vous dire que le jeu peut avoir certaines longueurs en présence d’un joueur qui prend beaucoup de temps à réfléchir. N’hésitez pas à imposer un temps de réflexion pour ne pas vous faire gâcher votre expérience de jeu. De manière générale, vous n’allez pas voir le temps passer et vous aurez les yeux fixés sur votre machine.

Je trouve que le jeu se joue bien peu importe le nombre de joueurs et que ses interactions seront toujours modérées peur importe sa configuration. Le temps d’une partie va varier de 30 à 60 minutes. Plus vous serez à l’aise avec les cartes et plus le temps va diminuer.

En effet, une fois la machine bien partie, on éprouve un véritable plaisir à faire rouler celle-ci et on est même très captivé par elle. Les Hauts Fourneaux proposent une belle rejouabilité de manière générale, mais son module avancé ajoute une belle twist. Je vous suggère de l’ajouter dès que vous vous sentez à l’aise ou bien immédiatement si vous êtes un joueur plus aguerri. Pour les joueurs plus aguerris, il faut savoir que vous ne serez pas en présence d’un gros jeu lourd et qu’il faut vouloir se prêter à un jeu de type filler.

Finalement, on a surtout une seule envie après la première partie, c’est de rejouer! Il est addictif et on en surtout envie d’optimiser sa stratégie d’une partie à l’autre. J’apprécie également sa belle courbe de progression!

Bref, si vous aimez les jeux de construction de moteur et que les enchères vous intéressent, alors laissez-vous séduire par la thématique industriel du jeu Les Hauts Fourneaux.

Montage Meeple Qc

On aime :
– Le look de la boîte magnifique qui colle parfaitement à sa thématique industrielle;
– Les règles du jeu simples et rapides à prendre en main;
– Le matériel de bonne qualité et ses illustrations uniques sur chacune des cartes;
– La bonne re jouabilité et l’envie de rejouer encore et encore;
– L’ambiance conviviale, tendue et calculatoire;
– Le fait qu’il s’agit d’un jeu accessible à tous;
– L’interaction modérée, mais suffisante avec ses enchères subtiles et gagnant-gagnant;
– La thématique bien exploitée;
– La mécanique simple et intuitive qui permet d’initier les joueurs à la gestion de ressource et à l’engine building tout en douceur;
Le fait que le jeu est fluide et qu’il se joue bien peu importe le nombre de joueurs.

Photo de l’éditeur

On aime moins :
– Le jeu peu avoir des longueurs si vous jouer avec des joueurs prenant trop de temps à réfléchir
;
– Malgré le volet d’enchères, le jeu se joue en majorité de manière solitaire, les yeux fixée sur sa propre machine.

On aurait aimé:
– Des composantes de jeu plus thématique.

Il est à noter que si :
– Vous êtes un joueur aguerri, alors vous pourriez trouver ce jeu un peu léger
.

9/10

Photo de l’éditeur

Merci à notre partenaire Asmodee de nous avoir offert
une copie du jeu pour cette chronique.

Nous vous invitons à découvrir d’autres jeux de cet éditeur
en lisant notre chronique sur le jeu Betta

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.