Get on Board: New York & London, avis et chronique de jeu

Ah, voici le bus! Dépêchez-vous, prenez place! Comme à chaque voyage, vous êtes fasciné par tous les autres passagers à bord : touristes, professionnels, étudiants… Ils voyagent tous ensemble, même s’ils ont chacun des destinations différentes. Cette ligne de bus est vraiment spéciale, mais pourra-t-elle transporter tout le monde à leur destination à temps et en toute sécurité? Dans Get on Board: New York & London, vous êtes le conducteur et déciderez du meilleur itinéraire!

Get on Board: New York & London
Auteur: Saashi;
Illustrateur: Monsieur Z;
Éditeur: Iello;
Distributeur: ÎLO;
Nombre de joueurs: 2 à 5 joueurs;
Durée: 30 minutes;
À partir de: 8+;
Thématiques: transport en commun, trafic, Londres, New York;
Mécaniques: Jeu de construction de chemins, Flip&Write, connections et itinéraires.

Montage MeepleQc

C’est quoi le but?

Dans Get on Board: New York & London, vous disposez de douze manches pour construire la meilleure ligne de bus de la ville. Chaque tour révèle une nouvelle carte indiquant à chaque joueur la section de tracé à réaliser. Placez votre bus en conséquence sur le plateau central. Menez les voyageurs où ils le souhaitent, évitez les bouchons et marquez un maximum de points de victoire!

Photo de l’éditeur

Comment on joue?

Une partie de Get on Board: New York & London se déroule en 12 tours. Chaque tour est composé de 4 phases:

1- Nouveau ticket de bus

Le Contrôleur révèle la première carte de la pioche Ticket de bus et la place face visible sur l’emplacement de la défausse, juste à côté. Chaque joueur coche alors 1 case de la couleur correspondante en haut à droite de sa feuille de note. Cette couleur indique le tracé à effectuer lors de la phase Tracé de ligne, et permet de voir quels tracés doivent encore survenir lors des tours suivants.

2- Tracé de ligne

En commençant par le Contrôleur, puis chacun votre tour dans le sens horaire, effectuez ces 2 étapes :
– Placement des bâtonnets:
Réalisez, sur le plateau, le tracé de ligne demandé pour ce tour par le Ticket de bus révélé en respectant les conditions de placement.
– Embarquement:
Pour chaque Personnage ou Lieu atteint pendant ce tour par un de vos bâtonnets lors de la phase de Placement des bâtonnets, cochez-les et appliquez leurs effets correspondants.

Photo de l’éditeur

3- Vérification des objectifs communs

Vérifiez tous si vous avez atteint un objectif commun pendant ce tour, selon les conditions ci-dessous:
– Chaque objectif peut être atteint par tous les joueurs, mais une seule fois par joueur.
– Si un ou plusieurs joueurs ont atteint pendant ce tour un objectif côté jaune visible, tous ces joueurs notent « 10 PV » dans la zone d’Objectifs commun de leur feuille de note. Retournez ensuite la carte Objectif face bleu visible.
– Si un ou plusieurs joueurs ont atteint un objectif côté bleu visible, tous ces joueurs notent « 6 PV » dans la zone d’Objectifs commun de leur feuille de note. La carte Objectif reste côté bleu visible.

4- Changement de contrôleur
Si vous venez de jouer le 12° tour (la pioche Ticket de bus est vide), passez au décompte final des points de victoire. Sinon, passez le pion Contrôleur au joueur suivant dans le sens horaire. Jouez un nouveau tour.

Photo de l’éditeur

OK, et le jeu se termine quand?

À la fin du 12e tour, procédez au décompte final. Faites la somme des sous-totaux (passagers, objectifs communs, objectif personnel, embouteillages, etc.). Le joueur qui en a le plus remporte la partie. Si plusieurs joueurs sont à égalité et en tête, ils se partagent la victoire!

Photo de l’éditeur

C’est tout?

Get on Board: New York & London est directement adapté du jeu japonais « Let’s Make a Bus Route », qui a été très remarqué lors de sa sortie.

Pour trouver les règles du jeu ou imprimer des feuilles de jeu:
Get on Board : New York & London – IELLO

Photo de l’éditeur

Ce que j’en pense?

La boîte de Get on Board est vraiment jolie. Elle est plus petite que le format standard et s’apporte bien n’importe où. Toutes les illustrations du jeu (cartes, plateau de jeu, boîtier) sont tout simplement magnifiques avec sa touche cartoonisée des années 60. La thématique est originale, bien présentée et aussi bien ressentie. On a l’impression d’être un chauffeur qui construit son itinéraire et fait monter des personnes dans notre bus. Je trouve justement que ça fait changement que le thème soit des autobus plutôt que des trains. Les petits détails comme les petits trous de poinçon dans les cartes Ticket de bus sont simples, mais amènent un plus au visuel et à la thématique. Le matériel est de bonne qualité et comprend des bâtonnets de bois de 5 couleurs différentes, des cartes, le plateau de jeu, 5 crayons et un paquet de feuilles de jeu (qui sont recto verso).

Get on Board: New York & London est un jeu de Flip&Write interactif, léger et plaisant avec une particularité: il se joue avec un plateau. Je le décrirais plutôt comme un Flip, Place & Write combinant également une mécanique de Pickup & Delivery (ramassage et livraison). Les règles sont simples, faciles à apprendre et très accessibles. La mise en place se fait très rapidement, le jeu est rapide et très fluide. J’ai trouvé que les tours s’enchaînaient bien, tellement que j’aurais aimé pouvoir jouer 2 ou 3 tours de plus. On a l’impression de ne pas réussir à tout faire. On devra faire des choix difficiles pour essayer de fabriquer le meilleur trajet. On retrouve un semblant de Bingo en cochant les passagers sur notre feuille de jeu. De plus, j’aime bien l’aspect combo que nous propose la section de l’homme d’affaires.

Photo de l’éditeur

Get on Board: New York & London reste un Flip&Write assez classique. Néanmoins, le plateau central en fait un jeu un peu plus « jeu de plateau » par rapport aux autres. L’interaction entre les joueurs reste faible, mais pour ce genre de jeu, je dois avouer que ce n’est pas si mal. Le plateau central (New York à 2-3 joueurs et London à 4-5 joueurs) permettant de jouer tous ensemble au lieu d’inscrire séparément notre tracé sur une feuille de jeu, permet aussi de nuire un peu à nos adversaires. Les 2 seules façons de le faire sont lorsque vous complétez un objectif commun en premier et lorsque qu’un autre joueur passe sur des lignes placées précédemment. Si vous cherchez à avoir plus d’interactions, il faudra jouer au moins à 3 ou 5 joueurs.

Le paquet de feuilles de jeu n’est pas très gros, cependant, les feuilles sont recto verso et il est possible d’en imprimer d’autres en se rendant sur le site de Iello (voir lien plus haut). Get on Board: New York & London offre une légère asymétrie avec ses 5 feuilles de jeu différentes. Chacune d’entre elles indique un nombre (Ticket de bus) en haut de chaque feuille individuelle et indique des tronçons de route et de virages différents imposés à ajouter ce tour-ci. Le hasard est présent, mais il est possible de le déjouer 5 fois durant la partie avec l’option de modifier un virage. Par contre, s’en servir nous coûtera quelques points. Réussirez-vous à faire le plus de points en transportant les passagers là où ils le souhaitent?

Bref, si vous recherchez un Flip&Write avec de l’interaction ou un jeu familial léger et plaisant, alors Get on Board: New York & London est pour vous!

Photo de l’éditeur

On aime :
– Le look de la boîte, le plateau de jeu et les illustrations sont jolies;
– Les règles du jeu sont simples et faciles à comprendre;
– Le matériel est de bonne qualité;
– La rejouabilité est bonne avec plusieurs cartes objectif et emplacements de départ;
– L’ambiance est légère et pas stressante;
– Un jeu accessible à tous, facile à expliquer;
– La thématique est peu commune et bien amenée;
– La mécanique est simple, efficace et se combine bien avec la thématique;
Le jeu est fluide et il se joue très bien;

– On peut facilement réimprimer d’autres feuilles de jeu.

Photo de l’éditeur

On aime moins :
– L’interaction est présente (surtout à plusieurs joueurs), mais reste très légère et indirecte;

– C’est un board & write assez classique qui aurait pu être étoffé en objectifs.
– Si vous jouez seulement à 2 ou 3 joueurs, il faut savoir que vous ne pourrez jamais jouer avec le côté réversible du plateau (Londres) puisque vous devez y jouer à 4 ou 5 joueurs. Il en est de même si vous y jouez à 4 ou 5 joueurs, vous ne pourrez pas jouer avec le côté New York puisqu’il sera utilisée pour des parties à 2 ou 3 joueurs.

On aurait aimé :
– Plus de cartes objectif commun et objectif personnel;

– Des parties un peu plus longues;
– Avoir du ”Take That” dans le jeu.

Il est à noter que si :
– Vous êtes un habitué des jeux de société compliqués, vous pourriez trouver ce jeu trop léger, il convient très bien à un public familial.

8.5/10

Photo de l’éditeur

Merci à notre partenaire ÎLO de nous avoir offert
une copie du jeu pour cette chronique.

Nous vous invitons à découvrir d’autres jeux de ce distributeur
en lisant notre chronique sur le jeu Tussie Mussie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.